Le Conseil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Conseil

Message par Maître du Jeu le Mar 12 Avr 2016 - 12:20

En ces murs, les cinq membres du Conseil s'évertuent à résoudre les problèmes de la cité en orientant les projets du secteur de la Recherche et de l'Artisanat, ou en donnant des consignes et pointant les priorités au commandant de la Défense.
Lorsque l'on pénètre dans le hall du Siège, la première chose qui attire le regard est la grande double porte en bois. Elle cache une belle pièce, meublée d'une table ovale destinée à recevoir plusieurs dizaines de personnes. La plus part du temps, elle est occupée par les membres du conseils, pour leur réunion. C'est ici que sont convoqués les citoyens, en cas d'audience ou de requête, ici que les leaders des secteurs font leurs rapports.
à droite de la porte se trouve un petit escalier en colimaçon. Il mène aux appartements des membres du conseils, les seuls à jouir d'une chambre individuelle. Naturellement, cet accès -tout comme la salle de réunion- est gardé jour et nuit par deux membres du secteur de la défense qui veillent à la sécurité des dirigeants de la ville.
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Le Conseil

Message par Maître du Jeu le Dim 3 Sep 2017 - 21:05

Abenah Mensah
Conseillère - 81 ans
Abenah ressemble à une brindille fragile qui pourrait se briser d'un moment à l'autre. D'aucuns diront que c'est l'âge qui l'a rendue ainsi, mais les plus anciens savent que la doyenne du conseil a toujours été un petit gabarit. Si le signe de ses nombreux printemps passés commence seulement à se faire sentir dans un maintien plus voûté ou des pas lents, il demeure que Abenah fait bien dix ou vingt ans de moins que son âge réel. Son apparence élégante y est sans doute pour quelque chose, elle met un point d'honneur à porter un maquillage impeccable en toutes circonstances.

Dotée d'un certain sens de l'humour, elle est encline à la plaisanterie et a le sourire facile. Elle est connue pour ne pas avoir la langue dans sa poche, appréciant particulièrement mettre mal à l'aise ses interlocuteurs. Une habitude qui a peut-être eu raison de sa popularité, à moins que ce ne soit son côté autoritaire et intransigeant. Abenah étant un des membres fondateurs du Premier Conseil avec Gabi, son âge d'or est passé et les survivants ne la regarde plus que comme un tableau terni dont la signification se perd à mesure que les couleurs s'effacent. La rumeur dit qu'elle fait partie des quelques personnes qui savent ce qui c'est réellement passé lors de la Catastrophe.



Gabi Rózsa
Conseillèr·e - 65 ans
Non-binaire, Gabi n'est ni homme ni femme et présente une apparence relativement androgyne, mêlant des codes esthétiques et vestimentaires aussi bien perçus comme féminins que masculins. Physiquement, iel a une stature plutôt robuste et un visage aux traits sévères de plus en plus marqué par l'âge. Ses cheveux sont plus que grisonnants et lui tombent sur les épaules.

D'un naturel discret, iel est posé·e et ne cherche pas à se mettre en avant, ce qui ne l'empêche pas de savoir s'imposer quand la situation l'impose. Doté·e d'une grande bienveillance, iel déteste les conflits et l'injustice. Transféré·e dans ce monde à l'âge 8 ans, iel n'avait qu'une vingtaine d'années lorsqu'iel a fondé le premier Conseil avec quatre autres survivant·e·s. De nature curieuse, iel est convaincu·e que le monde qui les entoure a encore beaucoup à leur apporter et encourage les expéditions, bien qu'iel mette un point d'honneur à ce qu'elles soient effectuées dans les meilleures conditions.

Son pouvoir est la maîtrise de la pression atmosphérique, ce qui lui permet notamment de déplacer des masses d'air, créer du vide et faire exploser ou imploser des créatures. Bien qu'iel ait eu le temps de le perfectionner en plus de 50 ans, iel ne s'en sert que rarement.


Mikhal
Conseiller - 53 ans
Ce membre du Conseil ne se démarque pas tout autant que certains de ses collègues : d'apparence banale, se faisant guère remarquer, il n'en est pas moins un membre qui mérite sa place au sein de ce petit groupe décisionnaire. Les années et la sagesse se lisent sur le visage de cet homme, et l'on en vient à la conclusion qu'il n'ouvrira la bouche que lorsque cela est nécessaire.

Connu pour ses répliques dénuées du moindre tact, Mikhal n'a qu'une seule façon de voir la vie : "pragmatisme et science". Les vérités qui fâchent, il sera le premier à les énoncer, ce qui ne l'empêche pas de s'impliquer dans la vie de la cité et de faire de son possible pour aider les survivants. Il faut juste apprendre à faire le premier pas vers lui, car sinon, sauf nécessité extrême, il ne le fera pas.

Ses anciens collègues du secteur de la Recherche racontent que ses capacités magiques feraient en sorte qu'il possède une sorte d'immunité aux poisons, toxines et maladies.



Darryn Fernando
Conseiller - 39 ans
Un membre du Conseil toujours bien habillé, à l'apparence soignée, parfois portant les cheveux courts, une barbe bien taillée, parfois une coupe un peu plus élaborée et rasé de près. S'il est très charismatique, il est également très charmant, le sachant parfaitement. Cet homme est également débordant d'une confiance en soi contagieuse, de par ses paroles et ses gestes.

Bien qu'il peut parfois s'avérer dur, il est très apprécié par un bon nombre de survivants du fait d'être un bon orateur, ainsi qu'un homme très impliqué dans les activités de la cité, ayant été à l'origine de quelques initiatives ayant amélioré considérablement certains aspects technologiques de la cité. Il a rejoint le Conseil en l'an 35, un an après son arrivée, et désormais, plus personne ne doute de lui.

Il est parfois surnommé "le chevalier", s'étant élancé au milieu des deux camps lors d'un conflits, ayant encaissé plusieurs puissantes magies sans subir la moindre blessure : son pouvoir lui permettant donc de servir de bouclier humain et d'annuler l'effet des pouvoirs.



Jeonsa (Soo-Yun Im)
Conseillère - 28 ans
Jeonsa est un petit bout de femme d'un mètre cinquante quatre, le regard souvent caché par une frange trop longue. Sa tenue se veut sobre et nette mais un observateur attentif remarquera quelques négligences, peut-être une tâche discrète ou un col mal mis. De même son attitude se veut exemplaire : dos droit, tête haute et voix assurée.

Plutôt appréciée par le peuple, qui voit en elle celle qui les représente le mieux du fait de sa récente insertion au Conseil, Jeonsa n'en demeure pas moins distante et n'a jamais cherché à utiliser cette confiance. Les survivants comptaient plus ou moins sur elle pour donner un nouveau souffle au cercle de leurs dirigeants mais il semble qu'elle ne dit pas un mot plus haut que l'autre et ne prend pas d'initiatives. On sait peu de choses de son implication dans les hautes sphères, ni même de ses tendances politiques. Pourtant, étant jusqu'il y a un peu une citoyenne comme les autres, elle est la conseillère dont on connaît le plus de détails.

Jeonsa, baptisée à la naissance Soo-Yun, fut transférée en l'an 42. Placée dans le secteur de la Santé, elle connut des débuts difficiles avant de parvenir à s'intégrer. Trois ans à peine après son arrivée, Jeonsa intégra le conseil à la suite du départ d'un des cinq membres. On chuchote que c'est sa capacité à voir les souvenirs d'autrui, par contact physique ou plus difficilement par contact visuel, qui a attiré l'attention.

Les gens ont l'habitude de la croiser à l'église syncrétique, où elle va très souvent pour garder en mémoire les être chers qui lui manquent.




L’heure était au bilan. Installés autour de la grande table ovale, les membres du conseil prenaient connaissance des rapports sur les quatre premières expéditions effectuées. Les visages fermés et le silence pesant laissaient deviner que les résultats n’étaient pas ceux escomptés. La quatrième expédition avait mal tourné. Trois des sept volontaires avaient été retrouvé morts sur les lieux de la fouille, identifié comme étant deux artisans et un membre de la défense. Les quatre autres avaient tout bonnement disparus, le signal de leur communicateur avec eux, probablement grillés par l’orage qui avait fait rage durant leur sortie. Le bilan s’élevait donc à 3 morts, un blessé grave – rapatrié du groupe β entre la vie et la mort – et quatre disparus.
L’expédition la plus rentable était finalement la première, les seuls à avoir pu ramener un peu de minerai énergétique. Tout juste de quoi maintenir le dernier générateur de la cité.

- Au rythme de vingt-cinq kilos de minerai pour huit morts toutes les quatre expéditions, on aura bientôt plus de problèmes de ressources énergétiques, ironisa Abenah.
- Il faut poursuivre, répondit calmement Gaby. Nous n’avons pas le choix. Nous savons qu’il y a des sources de minerai hors de la cité, nous devons les trouver et les exploiter.
Mikhal acquiesça avec conviction.
- Et avec tout ce qu’ils ont ramené en plus, on trouvera peut-être une solution alternative. Le métal de la troisième expédition pourrait permettre de renforcer nos défenses, peut-être de créer le bouclier dont la cité a besoin. Si on arrive à en apprendre plus sur les animaux, on pourra les combattre plus facilement. Et ce robot, ramené par la première expédition, j’aimerais bien le voir …

Abenah lança un regard glacial au chercheur qui répondit par un haussement d’épaules. Les expéditions attisaient les tensions. Tous étaient sur les nerfs, redoutant une nouvelle chute de la cité.
- Il nous faut du minerai, on n’a pas le choix, alors si au passage on peut engranger quelques connaissances, ce n’est pas plus mal. Intervint Darryn pour désamorcer la bombe qui menaçait d’exploser. Attendons de voir ce qu’a à nous dire ce sergent Cox. Il semble qu’elle ait des revendications sur les conditions dans lesquelles sont lancées les expéditions.
La mine d’Abhena ne laissait aucun doute sur ce qu’elle pensait des sorties à l’extérieur : une folie. Pourtant, elle ne protesta pas. Elle savait, mieux que personne, que les défenses de la cité dépendaient du minerai. Ils devaient en trouver, coute que coute. Quelles que soient les pertes qui en découleraient.

Comme à son habitude, Jeonsa était restée silencieuse. Elle observait, écoutait, avec un visage impassible qui ne laissait rien deviner de son opinion. D’après elle, il n’y avait pas à tergiverser. Malgré les réticences que lui inspiraient ces expéditions, il fallait bien se rendre à l’évidence : ils n’avaient pas le choix. Aucun des membres de l’artisanat n’était capable de proposer une solution alternative au minerai, et sans minerai pas de défense. Le calcul était vite fait.
Voyant que les visages de ses collèges se tournaient vers elle en quête d’une intervention, Jeonsa baissa furtivement la tête sur les rapports, feignant de ne pas avoir vu l’attention qu’ils lui portaient.

C’est à ce moment-là qu’un membre de la défense choisit de faire son entrée, après un bref coup sur la porte pour signaler son arrivée.
- Cox et Peikko, pour vous, annonça-t-il.
- Faites les entrer, répondit Abenah.
Les deux survivants furent introduits dans la salle du conseil.
- Cox ssi, Peikko ssi, les salua Jeonsa d’une brève inclinaison de la tête. Nous vous remercions pour votre présence. Asseyez-vous, je vous en prie.
Jeonsa savait, comme personne, mettre les gens à l’aise et se montrer avenante.
- Nous vous écoutons, enchaina Darryn une fois les deux citoyens installés, De quoi voulez-vous nous parler ?
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Le Conseil

Message par Charleen Imbach le Dim 10 Sep 2017 - 18:33

Cox (Reese Cox)
Sergent - 53 ans
Ce qui frappe en premier lorsque l'on rencontre Cox ce sont ses yeux gris, tellement pale qu'ils paraissent presque blancs. Ses yeux gris, et son regard dans le vague.

Cox est une femme de poigne, volontaire et décidée. Cela n'a pourtant pas toujours été le cas. Elle perdit la vue à 21 ans, alors qu'elle était encore sur terre, à la suite d'une maladie. Elle mit longtemps à accepter son handicape et à apprendre à vivre avec. C'est le sport qui la sauva. Elle qui n'avait jamais particulièrement aimé cela se retrouva anéantie de ne plus pouvoir bouger comme avant. Elle se mit donc à la course, guidée par Hans, ses yeux.

à trente-quatre ans, Cox fut transféré dans ce nouveau monde. Le fait de recouvrer la vue atténua quelque peu la perte de ses proches. Enfin, la vue, une sorte de vue. Car Cox appréhende pas le monde comme vous et moi. Elle voit la magie, l'aura magique des personnes, des animaux ou encore des plantes. Elle voit les ondes magiques envoyées par les êtres vivants, ce qui se révèle d'une aide précieuse pour parer les attaques. Cox fut donc affectée au secteur de la défense où elle finit sergent.



Cox pénétra dans la salle du Conseil. Son poignet, foulé lors de l’expédition, était toujours soutenu par un bandage serré. Elle, qui était une acharnée de travail, était bien contrariée d’être reléguée au rang de formatrice jusqu’à son rétablissement. Elle savait l’importance de former les nouvelles recrues, elle appréciait d’ailleurs d’y participer, sur son temps libre. Mais pour le reste, c’était une femme de terrain qui ne supportait pas de rester enfermer dans un bâtiment toute la journée.

La sergente n’avait eu que très rarement l’occasion de visiter la salle du Conseil. Elle se sentait toujours un peu impressionnée par le lieu. Ce n’était pas tant par les membres qui le constituaient, que les décisions qu’ils prenaient pour la cité. Elle respectait beaucoup leur travail et savait qu’ils étaient les cinq piliers de la ville.

Elle les reconnut, chacun avec leur flux propre. Celui d’Abenah, qui semblait s’accrocher à tous les objets électroniques de la pièce. Celui de Mikhal, diffus dans tout son corps. Celui de Jeonsa, concentré sur ses doigts et sa tête.
- Mesdames et messieurs les Conseillers, salua Cox d’une brève inclinaison de la tête, comme l’avait fait la benjamine du groupe.
Elle s’installa sur une chaise et, sans attendre, on l’interrogea sur les raisons de sa visite.

- Je ne vais pas passer par quatre chemins, répondit-elle d’une voix assurée, Lors de l’expédition, j’ai constaté que les volontaires étaient trop inexpérimentés pour permettre une sortie sécurisée. Sauf pour les membres de la défense, ils ne savent pas se battre, pas réagir en cas d’attaque. J’aurais eu besoin de bien plus de temps pour les former, pour leur enseigner les techniques de replie, de contre-attaque … C’est de la folie d’amener des personnes inexpérimentées comme cela. Je vous ai donc sollicité afin de mettre en place un programme de formation. J’ai imaginé quelque chose sur vingt jours, je vous transmets le programme via le communicateur, expliqua-t-elle avant de pianoter sur le gros bracelet accroché en haut de son bras gauche.

Elle fit une pause, le temps pour tous les Conseillers d’accuser réception, puis reprit sur le deuxième sujet qu’elle état venue défendre :
- Lors de l’expédition, nous avons pu bénéficier de la magie de Mr Peikko. Il vous l’expliquera mieux que moi mais, dans les grandes lignes, lorsque l’on mange de la viande qu’il a cuisinée on absorbe les pouvoirs de la créature ingérée. Il me semble que son dont serait vraiment utile en défense et en particulier durant les expéditions. Cela décuple nos forces. Mais encore une fois, nous n’étions pas assez entrainés et nous n’avons pas su nous servir des pouvoirs de façon optimale. De ce fait, nous aimerons créer un groupe d’étude qui serait entrainé avec la viande magique. Je laisse Mr Peikko vous présenter son projet, conclut-elle finalement.

Cox espérait avoir été claire et convainquante. Elle était persuadée qu’avec plus d’entrainement, il n’y aurait pas eu autant de pertes. Les hommes avaient réussi à conquérir la Terre, pourquoi en serait-il autrement ici ? Les survivants bénéficiaient de pouvoirs tout aussi puissants que les monstres, les forces étaient égales. Les survivants avaient même quelque chose en plus : une capacité de réflexion et de stratégie.
Général
Détails
HRP
avatar
Administratrice
 


Re: Le Conseil

Message par Velhelm Peikko le Dim 17 Sep 2017 - 14:12

Velhelm était stressé et c'était peur de le dire. D'habitude, il faisait ses expériences dans son coin et faisait quelques rapports à un supérieur. Ce qui n'était pas une grosse affaire. Beaucoup savaient que la recherche était compliquée étant donné le manque de ressources. Mais là, rencontrer les dirigeants de la cité et parler de sujets déterminants pour l'avenir était une autre affaire. De ce fait, Velhelm se tapotait régulièrement sa banane pour être sur d'être présentable. Il jouait également beaucoup avec ses doigts. L'attente le dévorant plus que son « passager noir »...

Ça y est, c'était à eux d'entrer. Suivant le Sergent Cox, Velhelm suivit. Il s'inclina un peu trop vite face à Jeonsa qui leur souhaitait la bienvenue. Bizarrement, cette femme lui permit de dédramatiser la situation. Il se sentait un peu mieux. D'un autre côté, c'était peut-être simplement parce que l'attente était terminée et qu'il était dans « l'action ».

Le Sergent Cox prit la parole et Velhelm n'eut d'autre choix que de regarder ses pieds. Après tout, elle venait de dire haut et clair qu'il avait été une faiblesse au niveau de leur groupe. Certes, ce n'était pas sa faute s'il ne faisait pas partie de la Défense ou qu'il n'était pas entraîné. Mais la remarque lui fit mal tout de même.

Et ce fut à son tour. Il se retrouva seul devant les cinq membres qui ne le lâchaient pas des yeux.

Il s'éclaircit la voix et en profita pour chercher ses idées. Il fallait présenter le projet de façon clair, précis et succinct.

« Bonjour à tous. Je m'appelle Velhelm Peikko et, depuis que je suis arrivé sur ce monde, j'ai la capacité de transférer les capacités et la magie, de façon temporaire, à quiconque mange de la nourriture que j'ai cuisiné. »

Velhelm n'aimait pas ça. Il avait l'impression de faire un exposé comme lorsqu'il était à l'école.

« Ce projet a pour but de faire expérimenter à tous les volontaires les effets de ma cuisine magique. Couplée à un programme d'entraînement, les futurs volontaires d'expéditions seront plus à même de répondre aux défis que représente la nature, ses mystères et ses dangers. »

Le chercheur était lancé. La voix était posée.

« Lorsque cette première phase sera passée. Une seconde verra le prolongement de l'entraînement à la cuisine magique mais également à un entraînement propre à la Défense. En effet, l'entraînement permettra de prolonger les effets de ma viande magique et de leur efficacité. L'entraînement leur permettra également de se débrouiller sans. »

Tout ce discours méritait maintenant quelques exemples. Rien de tel pour ancrer les idées.

« Laissez-moi vous parler de quelques créatures que vous connaissez et des applications que j'en ai tiré. La viande de Pamulien permet aux volontaires de faire apparaître et de contrôler des clones. C'est ce qui nous a permis de survivre à une rencontre avec une créature inconnue, moi, le Sergent Cox et les autres membres de notre expédition. »

Un exemple propre aux expéditions ne remporteraient peut-être pas leur affection. Mais qu'en serait-il de celui qui les toucheraient eux et leur alimentation ?

« Peut-être avez-vous déjà subi la magie de petits insectes colorés nommés Audinules. Et bien sachez que mes expériences m'ont permis de trouver une piste d'une autre source d'alimentation. En effet, lorsque j'aurais surmonté mes problèmes, quiconque pourra se nourrir de sons et non de cette horrible ration. »

Velhelm préféra ne pas parler de suite de cette application encore très flou qu'était de « manger » l'histoire d'une chute d'eau. Il ne fallait pas paraître pour un dément aujourd'hui.

« Enfin, laissez-moi ajouter que je suis volontaire à retourner en expédition. Plus d'expéditions signifie que je découvre plus de nouvelles créatures. Plus de créatures signifie plus d'expérience de cuisine magique. Donc un élargissement de possibilités pour les futures expéditions. »

Une fois parti, le chercheur était difficilement arrêtable. Les idées succédant aux autres.

« Plus d'expéditions accompagné d'un travail de cartographie que j'ai débuté permettra de mieux connaître les environs de la cité. Donc plus de sûreté. Cette cartographie, si elle était couplée à la découverte d'un animal disons de type « vache », nous permettrait d'être mieux nourri. Car, excusez-moi de le dire crûment, mais les rations alimentaires pèsent au moral de beaucoup. »

Velhelm comprit qu'il avait beaucoup parlé. Il était maintenant venu le temps d'entendre ce que le conseil avait à lui répondre.

« Je vous remercie de m'avoir écouté. »
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Le Conseil

Message par Charleen Imbach le Dim 24 Sep 2017 - 13:29

Cox (Reese Cox)
Sergent - 53 ans
Ce qui frappe en premier lorsque l'on rencontre Cox ce sont ses yeux gris, tellement pale qu'ils paraissent presque blancs. Ses yeux gris, et son regard dans le vague.

Cox est une femme de poigne, volontaire et décidée. Cela n'a pourtant pas toujours été le cas. Elle perdit la vue à 21 ans, alors qu'elle était encore sur terre, à la suite d'une maladie. Elle mit longtemps à accepter son handicape et à apprendre à vivre avec. C'est le sport qui la sauva. Elle qui n'avait jamais particulièrement aimé cela se retrouva anéantie de ne plus pouvoir bouger comme avant. Elle se mit donc à la course, guidée par Hans, ses yeux.

à trente-quatre ans, Cox fut transféré dans ce nouveau monde. Le fait de recouvrer la vue atténua quelque peu la perte de ses proches. Enfin, la vue, une sorte de vue. Car Cox appréhende pas le monde comme vous et moi. Elle voit la magie, l'aura magique des personnes, des animaux ou encore des plantes. Elle voit les ondes magiques envoyées par les êtres vivants, ce qui se révèle d'une aide précieuse pour parer les attaques. Cox fut donc affectée au secteur de la défense où elle finit sergent.




Avant d’entrer dans la salle du conseil, Velhelm était intenable. Ses mains s’agitaient frénétiquement, signe d’un grand stresse. En plus d’agacer le Sergent Cox, cette attitude la fit s’interroger sur les capacités du chercheur à présenter son projet. S’il se mettait à bafouiller sans arriver à organiser ses idées, cela allait être une catastrophe. Par chance, lorsqu’il se mit à parler sa voix était sure. Ce n’était probablement pas le plus grand orateur que cette planète ait compté, mais son niveau d’élocution était tout à fait satisfaisant. Il semblait être de ceux qui redoutent plus l’attente que l’affrontement.

Sa présentation commença très bien et Cox hochait la tête régulièrement en signe d’approbation. En revanche, elle se crispa lorsqu’il aborda le sujet des audinules. Cela n’avait rien à voir avec la défense, il s’égarait complètement. Pas que le sujet ne soit pas intéressant, certains dans la cité manquaient manifestement de nourriture et il y avait de nombreuses carences. Mais il ne fallait pas tout mélanger, ils étaient là pour proposer un sujet précis.
Cox s’efforçait de ne rien laisser paraître de son agacement. Les chercheurs étaient des gens intelligents mais bien trop éparpillés. Ils partaient toujours dans tous les sens et l’Anglaise considérait que leur sens de l’organisation laissait clairement à désirer.

Le chercheur enchaina sur son désir de poursuivre les expéditions, au nom de la recherche et des connaissances. Il était certains que tout cela avait un véritable intérêt. Rester enfermé dans cette cité n’était pas sain, il fallait aller de l’avant et enfin dompter ce monde qui était maintenant le leur.
Bizarrement, le chercheur en revint encore à la nourriture. C’était une obsession chez lui ? Du point de vue de la sergente, la nourriture n’était pas si terrible. On ne pouvait certes pas dire que c’était bon, mais elle avait parfaitement intégré le fait qu’il fallait manger pur vivre et non vivre pour manger. À partir de là, c’était tout à fait acceptable.

Velhelm s’arrêta finalement. Et Cox s’empressa de faire un petit bilan de la situation :
- Pour conclure, nous vous proposons la création de deux programmes d’entrainement. Le premier, un groupe de travail sur la viande magique pour donner aux citoyens des facultés supplémentaires durant les expéditions. Et un programme d’entrainement complémentaire pour apprendre les stratégies défensives et offensives de base, à suivre avant chaque expédition.
La balle était maintenant dans la main des Conseillés. Cox espérait qu’avec Peikko, ils avaient bien joué.
Général
Détails
HRP
avatar
Administratrice
 


Re: Le Conseil

Message par Maître du Jeu le Lun 25 Sep 2017 - 18:45

Abenah Mensah
Conseillère - 81 ans
Abenah ressemble à une brindille fragile qui pourrait se briser d'un moment à l'autre. D'aucuns diront que c'est l'âge qui l'a rendue ainsi, mais les plus anciens savent que la doyenne du conseil a toujours été un petit gabarit. Si le signe de ses nombreux printemps passés commence seulement à se faire sentir dans un maintien plus voûté ou des pas lents, il demeure que Abenah fait bien dix ou vingt ans de moins que son âge réel. Son apparence élégante y est sans doute pour quelque chose, elle met un point d'honneur à porter un maquillage impeccable en toutes circonstances.

Dotée d'un certain sens de l'humour, elle est encline à la plaisanterie et a le sourire facile. Elle est connue pour ne pas avoir la langue dans sa poche, appréciant particulièrement mettre mal à l'aise ses interlocuteurs. Une habitude qui a peut-être eu raison de sa popularité, à moins que ce ne soit son côté autoritaire et intransigeant. Abenah étant un des membres fondateurs du Premier Conseil avec Gabi, son âge d'or est passé et les survivants ne la regarde plus que comme un tableau terni dont la signification se perd à mesure que les couleurs s'effacent. La rumeur dit qu'elle fait partie des quelques personnes qui savent ce qui c'est réellement passé lors de la Catastrophe.



Gabi Rózsa
Conseillèr·e - 65 ans
Non-binaire, Gabi n'est ni homme ni femme et présente une apparence relativement androgyne, mêlant des codes esthétiques et vestimentaires aussi bien perçus comme féminins que masculins. Physiquement, iel a une stature plutôt robuste et un visage aux traits sévères de plus en plus marqué par l'âge. Ses cheveux sont plus que grisonnants et lui tombent sur les épaules.

D'un naturel discret, iel est posé·e et ne cherche pas à se mettre en avant, ce qui ne l'empêche pas de savoir s'imposer quand la situation l'impose. Doté·e d'une grande bienveillance, iel déteste les conflits et l'injustice. Transféré·e dans ce monde à l'âge 8 ans, iel n'avait qu'une vingtaine d'années lorsqu'iel a fondé le premier Conseil avec quatre autres survivant·e·s. De nature curieuse, iel est convaincu·e que le monde qui les entoure a encore beaucoup à leur apporter et encourage les expéditions, bien qu'iel mette un point d'honneur à ce qu'elles soient effectuées dans les meilleures conditions.

Son pouvoir est la maîtrise de la pression atmosphérique, ce qui lui permet notamment de déplacer des masses d'air, créer du vide et faire exploser ou imploser des créatures. Bien qu'iel ait eu le temps de le perfectionner en plus de 50 ans, iel ne s'en sert que rarement.


Mikhal
Conseiller - 53 ans
Ce membre du Conseil ne se démarque pas tout autant que certains de ses collègues : d'apparence banale, se faisant guère remarquer, il n'en est pas moins un membre qui mérite sa place au sein de ce petit groupe décisionnaire. Les années et la sagesse se lisent sur le visage de cet homme, et l'on en vient à la conclusion qu'il n'ouvrira la bouche que lorsque cela est nécessaire.

Connu pour ses répliques dénuées du moindre tact, Mikhal n'a qu'une seule façon de voir la vie : "pragmatisme et science". Les vérités qui fâchent, il sera le premier à les énoncer, ce qui ne l'empêche pas de s'impliquer dans la vie de la cité et de faire de son possible pour aider les survivants. Il faut juste apprendre à faire le premier pas vers lui, car sinon, sauf nécessité extrême, il ne le fera pas.

Ses anciens collègues du secteur de la Recherche racontent que ses capacités magiques feraient en sorte qu'il possède une sorte d'immunité aux poisons, toxines et maladies.



Darryn Fernando
Conseiller - 39 ans
Un membre du Conseil toujours bien habillé, à l'apparence soignée, parfois portant les cheveux courts, une barbe bien taillée, parfois une coupe un peu plus élaborée et rasé de près. S'il est très charismatique, il est également très charmant, le sachant parfaitement. Cet homme est également débordant d'une confiance en soi contagieuse, de par ses paroles et ses gestes.

Bien qu'il peut parfois s'avérer dur, il est très apprécié par un bon nombre de survivants du fait d'être un bon orateur, ainsi qu'un homme très impliqué dans les activités de la cité, ayant été à l'origine de quelques initiatives ayant amélioré considérablement certains aspects technologiques de la cité. Il a rejoint le Conseil en l'an 35, un an après son arrivée, et désormais, plus personne ne doute de lui.

Il est parfois surnommé "le chevalier", s'étant élancé au milieu des deux camps lors d'un conflits, ayant encaissé plusieurs puissantes magies sans subir la moindre blessure : son pouvoir lui permettant donc de servir de bouclier humain et d'annuler l'effet des pouvoirs.



Jeonsa (Soo-Yun Im)
Conseillère - 28 ans
Jeonsa est un petit bout de femme d'un mètre cinquante quatre, le regard souvent caché par une frange trop longue. Sa tenue se veut sobre et nette mais un observateur attentif remarquera quelques négligences, peut-être une tâche discrète ou un col mal mis. De même son attitude se veut exemplaire : dos droit, tête haute et voix assurée.

Plutôt appréciée par le peuple, qui voit en elle celle qui les représente le mieux du fait de sa récente insertion au Conseil, Jeonsa n'en demeure pas moins distante et n'a jamais cherché à utiliser cette confiance. Les survivants comptaient plus ou moins sur elle pour donner un nouveau souffle au cercle de leurs dirigeants mais il semble qu'elle ne dit pas un mot plus haut que l'autre et ne prend pas d'initiatives. On sait peu de choses de son implication dans les hautes sphères, ni même de ses tendances politiques. Pourtant, étant jusqu'il y a un peu une citoyenne comme les autres, elle est la conseillère dont on connaît le plus de détails.

Jeonsa, baptisée à la naissance Soo-Yun, fut transférée en l'an 42. Placée dans le secteur de la Santé, elle connut des débuts difficiles avant de parvenir à s'intégrer. Trois ans à peine après son arrivée, Jeonsa intégra le conseil à la suite du départ d'un des cinq membres. On chuchote que c'est sa capacité à voir les souvenirs d'autrui, par contact physique ou plus difficilement par contact visuel, qui a attiré l'attention.

Les gens ont l'habitude de la croiser à l'église syncrétique, où elle va très souvent pour garder en mémoire les être chers qui lui manquent.




Il n’était point aisé de deviner ce que pensaient les membres du Conseil. Chacun à leur manière, ils avaient tous le visage impassible. On pouvait voir une lueur dans le regard d’Abenah. Un éclat qui ressemblait au choix à une colère contenue ou à un enthousiasme démesuré. Gabi avait un sourire bienveillant, mais cela voulait-il pour autant dire qu’il approuvait leurs propositions ? Il acquiesçait de temps à autre et prenait des notes avec un air sérieux et concentré. Mikhal avait un regard droit et franc qui laissait entrevoir son intérêt pour les questions soulevées, tandis que les yeux de Darryn allaient tour à tour de Cox, à Velhelm, à ses collègues.

Après l’intervention du chercheur, le sergent fit une brève conclusion pour résumer non pas une, mais les deux requêtes qu’ils étaient venus présenter. Abenah souriait intérieurement, se faisant la réflexion que ces deux-là n’avaient pas froid aux yeux. Il n’était pas courant pour le Conseil de se voir soumettre autant propositions à la fois. Car en plus des principales, il y avait les annexes : celles en rapport avec la nourriture. La plupart des gens devaient se dire avec sagesse qu’une avancée bien menée était préférable à deux mal gérées.
- Nous vous remercions pour vos suggestions, répondit Abenah avec un sourire poli. Si vous n’avez pas d’éléments à ajouter, je vous invite à retourner dans le hall afin que nous puissions débattre.

Une fois les deux citoyens partis, c’est Gabi qui lança les hostilités :
- Leurs idées semblent être bonnes. Les premières expéditions ont été lancées trop vite, par peur d’une pénurie définitive de minerai. Maintenant que nous savons où en chercher, nous pouvons nous permettre de perdre une petite vingtaine de jours pour mettre en place des entraînements. Avec des volontaires mieux préparés, les pertes devraient être réduites.
- Si tant est qu'il y ai encore des volontaires après le massacre qu’ont été les premières sorties, lança Abenah.
- Toi qui as été dans la défense, que penses-tu du programme d’entrainement, Darryn ?, demanda Gabi en ignorant la remarque de sa collègue.
- ça me semble pas mal, répondit le Panaméen tout en passant en revue le ficher que la sergente leur avait envoyé. C'est la formation de base des membres de la défense, mais en plus concentré et sans les patrouilles d’entrainement. Le programme est prévu pour occuper un tiers du temps des volontaires ce qui ne devrait pas perturber le fonctionnement de la cité.
- Est-ce qu’on peut tenir vingt jours avec nos réserves de minerai ?, demanda Jeonsa.
Tous les yeux se tournèrent vers Mikhal. Les sourcils de ce dernier se soulevèrent.
- Eh, je suis spécialisé dans la recherche, pas dans l’artisanat ! Mais soit, je retournerai voir les travailleurs aux générateurs pour leur poser la question.
- ça me paraît quand même long, vingt jours, ajouta Darryn. Je pense qu’il y aurait possibilité de concentrer un peu.
Les têtes s’agitèrent en signe d’approbation.
- Vous allez encore me dire que je ne suis pas objectif, mais l’idée de ce Peikko me paraît drôlement bonne. Sa magie ne pourra pas être appliquée en expédition tout de suite, mais sur le long terme cela pourra vraiment être un avantage.
- Je le pense aussi, répondit Gabi.
Darryn acquiesça tandis que les deux femmes restèrent silencieuses.

Les discussions s’orientèrent vers divers sujets. La mise en place des deux entrainements, le nombre de personnes à pouvoir les suivre, les informations qui pourraient être transmises aux citoyens concernant les premières expéditions, que faire si plus personne ne voulait risquer sa peau en sortant …
Le sergent et le chercheur furent congédiés. Ils n’auraient finalement pas le résultat des délibérations dans la journée car les Conseillés avaient besoin de se laisser le temps d’étudier la situation plus en profondeur.
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Le Conseil

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Général
Détails
HRP
 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum