Rosa Aletti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rosa Aletti

Message par Rosa Aletti le Ven 27 Oct 2017 - 22:45

Rosa Aletti




Rosa Aletti
23 ans • Italienne • Santé
__________________________________________________________


Physique & Apparence

[Fan-art by totorrl]

Je regarde le miroir face à moi. Soupir.
Je ne me suis jamais trouvée belle, malgré les compliments répétés et insistants de mon entourage. Du moins, je ne me suis jamais trouvé belle jusqu'à maintenant. Après une énième transformation capillaire, je trouve enfin des qualités à mon envisage encadrés de mes "nouveaux" cheveux. Blancs, aussi blanc que la neige, et pourtant parcourus de discrets reflets gris et du violet qui orne les lilas et les glycines. Mes couleurs.
Une mèche tombe devant mon oeil gauche, masquant légèrement mon regard d'un vert profond -s'il y a bien quelque chose que j'ai toujours apprécié chez moi, ce sont mes yeux. Ce qu'elle ne masque pas en revanche, c'est ma cicatrice, toujours aussi vivace. Tout le monde me demande d'où elle vient, je ne réponds jamais. Je n'ai simplement pas envie d'en parler.
Je rabats la mèche derrière mon oreille et observe attentivement mon visage. Ses traits sont fins, ses pommettes hautes, le menton bien dessiné -presque trop, et le nez légèrement retroussé. Je le trouve banal, mais il n'a rien de laid non plus. Je comprends qu'on puisse le trouver beau.
Je passe mes mains dans mes cheveux en soulevant leur masse et en la secouant légèrement, comme pour lui donner du volume. Manie un peu trop voyante que j'ai lorsque je ne les attache pas en chignon -ce que je fais la plupart du temps précisément pour m'éviter cette manie qui attire la curiosité sur moi plus qu'autre chose. Dans le même temps, je lance un coup d'oeil à mon corps svelte, entretenu par mes heures de danse à l'épée. Je porte comme souvent mon corset en cuir par dessus une chemise ocre, et un pantalon moulant mais confortable -je privilégie toujours le confort- qui disparaît dans des bottines. Le tout est dans des tons plutôt brun, sombre : c'est mon habitude. Et je remarque que cela tranche formidablement avec mes cheveux.
Je récupère mon épée posée contre le miroir, la range dans sa gaine que je passe dans mon dos, et sort de mon studio. Ma démarche n'a rien de remarquable, et pourtant je trouve toujours à me faire siffler dans la rue. Heureusement, faire mine de dégainer mon épée a tendance à refroidir les ardeurs.
Je croise mon reflet dans une vitrine. Sourire.

Caractère & Morale
A bien y réfléchir, je crois que les cinq mots qui conviendraient le mieux pour me décrire seraient : bienveillante, bravache, ouverte, consciencieuse et solitaire.
Bienveillante, je le suis par éducation et, ai-je l'impression, par nature. Je suis du genre à aborder toute personne avec un sourire et à ne lui vouloir que du bien. Cela me joue des tours, parfois, surtout lorsque je tombe sur quelqu'un de malveillant. C'est-à-dire que je n'ai pas la présence d'esprit de me méfier un tant soit peu : ma bienveillance est aussi une confiance aveugle en l'autre, et cela me rend à la fois vulnérable et manipulable.
Pour autant, je ne me laisse pas faire, et c'est bien pour cela que je me dis bravache. J'ai tendance à répondre du tac au tac si on commence à me chercher, et je peux facilement m'emporter, plus par jeu que par un quelconque accès de colère. Là encore cela peut se retourner facilement contre moi, parce qu'en face mon interlocuteur joue rarement, lui, mais s'énerve pour de bon. Combinez ces deux traits de personnalité et vous comprendrez bien vite que je me retrouve assez facilement dans des situations dangereuses si quelqu'un me veut un tant soit peu de mal.
C'est pour cela que je suis devenue au fil des années très solitaire. Par choix. A force de mauvaises rencontres. Mon épée me suffit. Ce n'est pas que je recherche à être seule ; je me suis simplement construite une forme de barrière entre moi et les autres. Si quelqu'un tente de tisser des liens avec moi, il aura bien du mal. Cela me protège de ma bienveillance aveugle.
Ouverte, je le suis d'esprit et de corps. Formulation peut-être un peu étrange que je ne développerais pas plus que ça. C'est-à-dire qu'en général on ne comprend pas les nymphomanes, malgré toutes les explications qu'elles pourraient formuler. Quant à l'esprit, cela m'a toujours paru couler de source. Rien ne m'a jamais choquée, je sais accueillir toute parole, tout comportement. Peut-être trop, comme pour cette bienveillance dont je me passerais bien parfois.
Consciencieuse enfin, c'est un trait que j'ai développé à force d'entraînement à l'épée, et surtout de danse à l'épée. Je ne me suis jamais blessée. Je redoute bien trop la douleur pour laisser ma passion me faire du mal. Non, chaque mouvement est contrôlé, même si tout paraît d'une fluidité impressionnante. Cette conscience exacerbée qui se transforme en quelque chose de... magique, j'ai pu m'en servir dans mes études : être corps et âme dans une activité, ce n'est pas qu'une image, pour moi c'est une réalité. Il paraît que l'on appelle ça la Pleine Conscience ; peu m'importe, c'est ce que je ressens quand je danse avec mon épée, et quand je parviens à m'immerger suffisamment dans une activité. Là je trouve ma définition du bonheur.


Histoire
Je n'ai pas de parents. Je n'en ai jamais eu. Du moins autant que je me souvienne.
J'ai grandi dans un orphelinat dont mes premiers souvenirs ne remontent qu'à mes six ans. Avant, c'est le vide, et personne n'a jamais été capable de me raconter quoi que ce soit. Qu'il en soit ainsi, j'en ai fait mon affaire et ai passé une enfance finalement très banale, dans un orphelinat banal, avec des règles strictes que je m'amusais à contourner en veillant à ce que personne ne me prenne. Espiègle et bravache, déjà. J'avais quelques amis, ou plutôt des camarades... Rien qui vaille la peine d'être raconté.

C'est à l'adolescence que les choses se complexifient un peu. Enfin, à partir du moment où on m'a rendue ma liberté et que j'ai du me débrouiller par moi-même. L'orphelinat accueillait les enfants jusqu'à quatorze ans, avant de les envoyer dans les internats des lycée. J'ai choisi la filière littéraire, et c'est là que deux choses essentielles de ma vie actuelles sont apparues : les garçons, et l'épée.
Et ils sont apparus en même temps. Les après-midi étaient laissés libres par le lycée. Un jour, je me suis mise à errer parmi les quelques bâtiments dédiés au sport. Je ressentais depuis quelques années le besoin de me défouler, de me libérer d'une tension en moi, que l'orphelinat ne faisait que brider. Je suis alors tombée sur un cours de combat à l'épée. Les épées étaient en bois, bien sûr, forcément très mal équilibrées maintenant que j'y repense, mais ces mouvements...
Il y avait là une dizaine de jeunes hommes en train de s'entraîner sous le regard d'un homme d'une trentaine d'année qui avait remarqué ma présence bien avant que je ne remarque la sienne. Je me suis installée dans un coin et ai attendu la fin du cours, tout en jetant des regards furtifs au superviseur qui ne daignait plus m'accorder son attention. Il était beau, je ne pouvait pas le nier. Il m'attirait, irrésistiblement. Je n'avais aucune idée de ce qu'il me prenait. Mais j'étais autant fascinée par sa présence que les mouvements aériens des épées, leurs chocs, et les mouvements des combattants. J'observais avec attention et repérais la moindre hésitation dans les gestes. Fascinée, oui, c'était le mot.
Je suis revenue tous les jours, cette semaine-là et les suivantes. Il fallut deux mois avant que j'ose laisser parler cette brûlure sourde dans mon bas ventre, et dont je ne savais pas quoi faire. J'attendis la fin du cours avant de me diriger vers l'entraîneur. Je lui signalai que je voulais essayer. Sans un mot, il m'a désigné les armes, les vraies armes, au fond de la salle. Pas de bois pour moi. Bien.
Ce fut ma première danse, et ce fut magique.
Ce fut aussi ma première nuit avec un homme, et ce fut magique.

Mattia et moi restâmes ensemble trois ans. Il m'entraînait à l'épée et apaisait mes ardeurs sexuelles. Nous avions trouvé un bel équilibre. Jusqu'à ce que je parte pour l'université de Bergame, et que nous dûmes nous séparer, la distance n'étant une option ni pour lui ni pour moi. Il m'offrit alors une épée, *mon* épée, à laquelle je n'ai toujours pas trouvé de nom mais sans laquelle je ne sors jamais.
J'étudiai la psychologie. Cela n'a pas d'importance. Ce qui en avait, c'était la multiplication de mes aventures, mes prises de risque, mon appel de vivre toujours tout plus fort. Et un soir...
Un soir, je suis rentrée tard. Je me suis faite agresser au couteau. Puis violée.

Maintenant vous savez, pour la cicatrice.

Depuis, je ne ressens plus rien. Cette brûlure constante dans le bas ventre a disparu, mais je sais qu'il y a un mais. Et puis il y a l'appel de la danse, l'appel de l'épée.


Inventaire
Une chemise blanche, un corset en cuir brun, un sarouel noir, des Converses marron. Mon épée dans mon fourreau. MON EPEE. Oui, elle est venue avec moi. C'était ma survie mentale et physique qui était en jeu.

C'est tout. Je partais danser dans mon spot habituel lorsque... tout disparut.


Pouvoir
Maîtrise des relations.
Je perçois toutes les relations qu'une personne entretient avec n'importe quelle entité : personne, animal, objet,... sous forme de lumières colorées liant les deux entités concernées. Bien sûr, il y a une limite de distance : je ne peux pas deviner qui est à l'autre bout du lien s'il n'est pas dans les environs. Mais je peux percevoir la nature du lien qui les unit, sa force, son histoire. Je peux aussi potentiellement manipuler ces liens, les transformer, les apaiser ou les renforcer. Cela peut m'être très utile si je deviens psychologue... L'inconvénient ? Ces perceptions m'envahissent, je ne sais pas (encore ?) les mettre en veille, les contrôler. Lorsque je suis en présence de plusieurs personnes, cela devient invivable, il y a trop de ressentis, trop de vécus, trop d'histoires et de liens qui se croisent... Il en est de même lorsqu'une relation est particulièrement forte : je la ressens d'autant plus vivement. Cela peut très vite tourner à la crise d'angoisse.




Pomlodie
20 ans
_________________________


As-tu déjà fait du RP ? Si oui, sur quel support ?


   Oui, sur forum essentiellement

Souhaites-tu avoir un(e) "instructeur(trice)" afin de te guider ?


   Je veux bien s'vous plaît :3

Tes passions et passe-temps :


   Lire, philosopher, trouver les petites choses belles qui peuplent notre quotidien

Comment es-tu arrivé(e) là ?


   On m'a forcée ¬¬ (mais je suis contente d'être ici ^-^)



Dernière édition par Rosa Aletti le Dim 29 Oct 2017 - 10:51, édité 2 fois
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Rosa Aletti

Message par Sullivan Parker le Sam 28 Oct 2017 - 1:26

Bienvenue la belle ! oui je sais tu n'aimes pas qu'on te le répète de trop, mais bon faut dire ce qui est !
sinon j'sens que toi et moi ça va pas être simple (et drôle) vu ton pouvoir ! Happy
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Rosa Aletti

Message par Rosa Aletti le Sam 28 Oct 2017 - 8:56

Hey ! Merci =)
Vu le caractère de Sully, il y a moyen que ce soit TRES drôle. Hâte de RP avec toi du coup o/
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Rosa Aletti

Message par Deliah Leucosie le Sam 28 Oct 2017 - 23:01

Bienvenue Rosa ! Happy

Notre première italienne si je ne m'abuse Excited Vive la diversité ! En plus avec un pouvoir inédit \o/

Vu la formation de ton personnage en psychologie, elle sera d'une grande aide à la Santé :D Avec tout les gens qui vivent mal leur transfert, elle risque d'avoir des journées chargées... D'ailleurs à 23 ans, où en était-elle rendue dans son cursus ?

Sinon, il y a quelque chose que je ne trouve pas très clair dans ta fiche, c'est son passé avec les épée et la danse. S'agit-il d'un sport de combat (comme de l'escrime ou du kendô) ? Ou bien il s'agit avant tout de chorégraphie et d'art ?

En tout cas j'ai vraiment hâte de lire tes RP ! Vu le caractère de ton personnage cela va être très intéressant Happy
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Rosa Aletti

Message par Charleen Imbach le Dim 29 Oct 2017 - 0:10

Salut Rosa !

Je te (re)souhaite la bienvenue Excited

Je suis toujours enthousiaste à l'idée d'avoir une nouvelle collègue dans la santé Happy Le poste de psychologue est une super idée, comme le disait Deliah ça risque d'être bien utile. Tout comme ton pouvoir que je trouve original et qui devrait être intéressant à jouer en RP aww
En parlant de pouvoirs, est-ce que tu pourras résumer le tien avec la forme suivante, s'il te plait ?:
Domaine magique (Famille ?) : Pouvoir ; Pouvoir ; Pouvoir ; ...
Exemple : Maîtrise du feu (Magie élémentaire) : création du feu ; apparition de petites boules de feu ...

J'aime le personnage que tu nous proposes, au niveau de son caractère et de son histoire. J'ai hâte de te lire !

Il y a juste un petit truc qui m'a surprise. Je ne connais pas du tout le fonctionnement des orphelinats, mais 15 ans ça me parait super jeune pour pouvoir se débrouiller seule non ?

J'aime aussi tes passe-temps Heart Alors j'ai deux questions à 100 000€, si tu acceptes le défi :
- Quelle est ta plus belle petite chose du quotidien ? (oui, c'est très mal formulé)
- Ton sujet/thème préféré pour philosopher ?

Bonne soirée Happy
Général
Détails
HRP
avatar
Administratrice
 


Re: Rosa Aletti

Message par Rosa Aletti le Dim 29 Oct 2017 - 10:47

Merci à vous deux ♥️

Alors, pour répondre à vos questions, qui reflètent effectivement des points qui m'ont semblé rester obscurs quand j'ai posté ma fiche :

- à 23 ans, Rosa termine tout juste son master de psychologie, qu'elle comptait poursuivre en doctorat ;
- son rapport à l'épée est purement artistique, toutefois elle saurait s'en servir pour se défendre en cas de besoin ;
- 15 ans, c'est effectivement jeune pour être laissé en liberté, il serait peut-être plus sage que je parle d'un transfert à l'internat du lycée. C'est modifié.

Pour le pouvoir :

Maîtrise des relations (Magie mentale) : Perception des relations entre entités ; Manipulation des relations


Et enfin, les questions à 100 000 € (je vais devenir riche \o/) :
- Ouvrir les yeux et se sentir vivant
- La nature de l'individu

Voilààààà ♪ Encore merci pour votre accueil Heart
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Rosa Aletti

Message par Charleen Imbach le Dim 29 Oct 2017 - 18:37

Re,

C'est dommage que l'argent n’existe pas ici, ton personnage aurait été la plus riche de toute la ville  Angel

Tout me semble parfaitement clair, je vais donc pouvoir procéder à la validation Excited

Normalement, on confisque aux nouveaux tout ce qui peut être utile à la cité, en particulier les armes dont le secteur de la défense à grand besoin. Cependant, compte tenu de l'histoire de ton personnage, je pense que les médecins ont pu considérer que Rosa en avait réellement besoin de son arme, pour être plus sereine.

Comme tu l'as demandé, le secteur de la santé correspondra parfaitement à ton personnage :

Enfin, Rosa sera affectée au logement le conteneur.

Et pour finir, voici quelques conseils pour bien débuter le RPG :
Et maintenant ?

Désormais tu es validé-e, tu as accès à toutes les zones de RP. Si tu le souhaites, tu peux aller faire enregistrer la fonction de ton personnage au sein de son secteur dans le listing des fonctions.

À son réveil, ton personnage est pris en charge par un-e membre du secteur Santé qui lui explique un peu où il / elle est, ce qu'il s'est passé, vérifie son état de santé. Suivant celui-ci, ton personnage va rester pendant une période plus ou moins courte (en moyenne une petite dizaine de jours) à l'Hôpital pour récupérer des forces et s'adapter avant d'être lâché-e dehors. En outre il / elle aura des exercices et tests psychomoteurs et pourra bénéficier d'un accompagnement psychologique. Lorsqu'il / elle est jugé-e apte à sortir, un-e membre du secteur Santé viendra l'en informer, lui donner le nom du Secteur et le numéro de foyer auxquels il / elle est assigné-e et lui présenter son mentor, un-e membre du même Secteur qui l'initiera à son métier et la vie dans la Cité. Ce mentor peut être un-e autre joueu-r/se ou un PNJ.

Tu peux démarrer ton aventure par le RP de réveil de ton personnage, à l'hôpital de la cité, seul ou avec un autre joueur (dirige toi vers les Demandes de RP pour organiser cela). Pour rappel, les informations concernant le transfert se trouvent dans ce sujet.
Bien que cela soit une étape clef dans l'histoire de ton personnage tu n'es pas obligé-e de le faire, tu peux de te lancer directement dans d'autres RP.

Le mentor assigné à ton personnage en RP peut être un PNJ ou un autre joueur. Pour ça aussi, le sujet de Demandes de RP peut te servir à trouver quelqu'un de motivé. Évidemment, il faut que cette personne soit du même secteur que toi.

Enfin, pour bien démarrer et cerner davantage le nouvel environnement de ton personnage, il est vivement conseillé d'aller jeter un œil au sujet concernant la cité afin de savoir comment elle est faite, quels sont les détails de la société, ainsi qu'une brève chronologie à laquelle tout personnage peut facilement avoir accès.

Pour plus d'informations, n'hésites pas à jeter un coup d'œil au Compendium ou à poser des questions dans la Zone de communication.


à très vite en RP !
Général
Détails
HRP
avatar
Administratrice
 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum