[PV] Première Patrouille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[PV] Première Patrouille

Message par Sam Baxton le Jeu 24 Aoû 2017 - 20:49

Quatrième jour dans la Cité après ton réveil. Depuis les corvées que tu t'es tapé l'avant-veille, tu t'es presque tenu à carreaux. Disons que tu as évité de refoutre un Sergent en rogne histoire de ne pas perdre trop de ton temps libre. Les entraînements sont plutôt intensifs, mais ça ne te dérange pas plus que ça. Tu ne sais toujours pas te battre, mais au moins, tu encaisses un peu mieux que le jour de ton arrivée. T'es pas KO au premier coup de poing que tu te prends, et tu t'es découvert une facilité certaine lorsqu'il s'agit d'esquiver les coups. Ils ont essayé de te filer une arme pour que tu t'entraînes avec. Parce que c'est plus sûr que le combat à mains nues, surtout si tu te retrouves à patrouiller à l'extérieur de la Cité. Mais non seulement tu n'as aucune envie d'aller risquer ta vie face à des monstres sanguinaires, mais en plus t'as brisé chaque arme qu'ils ont essayé de te refourguer. Dès que tu devais t'en servir, elles se recouvraient soudainement de glace, devenant alors cassantes et bien trop fragilisées pour que tu puisses en faire quoi que ce soit.

Ce fichu pouvoir... T'es bien incapable de le maîtriser. Faire apparaître de la glace le long d'une arme, ça se fait tout seul, sans même que tu le veuilles. En revanche, coller un glaçon dans un verre d'eau pour se rafraîchir réellement, pas moyen. T'as pas l'habitude que quelque chose te résiste de la sorte. Mais tu préfères passer outre tout cela. Oublier ce délire de pouvoir. Parce que t'as pas besoin de maîtriser quoi que ce soit. Lorsque tu rentreras chez toi, tout ça ne sera qu'un vague souvenir. Impossible pour toi de te dire que tu es bloqué ici, que tu n'as pas d'autre choix que de participer à la vie de cette communauté. Rien que le fait de dormir dans une habitation avec d'autres personnes te fout le cafard. Afin de ne pas tous te les mettre déjà à dos, tu passes le moins de temps possible à la Cabane. T'y vas uniquement pour dormir, ou manger un truc de temps en temps après être passé à un poste de distribution. Sinon, tu passes ton temps libre dans les rues de la Cité pour la découvrir de fond en comble, la plupart du temps en courant, histoire de te changer les idées. Autant dire que tu ne connais pas les autres habitants. Uniquement de vue, et encore.

Aujourd'hui, l'un des Sergents a décidé qu'il était temps pour toi de faire ta première patrouille. T'as failli lui dire qu'il pouvait bien aller se faire voir. Mais tu aurais récolté de nouvelles corvées. Alors t'as pris sur toi. La bonne nouvelle, c'est que c'est simplement une patrouille dans les rues de la CIté avec un autre membre de ton secteur. Un habitué apparemment. On t'as donné son nom, mais tu ne l'as pas retenu. Tu devras obéir à ses ordres durant la patrouille, et faire exactement ce qu'il te dit. En gros, ce sera une formation sur le terrain. Tu t'es contenté d'un soupir. T'as bien compris que, depuis ton arrivée, tout ce qu'ils veulent, c'est que tu obéisses aux ordres comme un bon petit soldat. Sauf que ce n'est pas ce que tu es. Toi, t'es un ado insupportable. Et s'ils pensent t'avoir dompté si facilement, ils se foutent le doigt dans l'oeil jusqu'au coude. Tu vas leur prouver que, non, c'est pas une bonne idée de te confier la sécurité des citoyens de la cité. Que tu risques juste de les mettre un peu plus en danger. Ou tout simplement de les insupporter. Et c'est ton binôme de la soirée qui allait en faire les frais.

Tu l'attends tranquillement, assis sur un muret, en train de t'amuser avec ton communicateur, à changer les différents interfaces pour voir toutes les possibilités qui s'offrent à toi. On pourrait presque croire que t'es de bonne volonté à te voir comme ça. Mais t'es déjà en train de réfléchir à toutes tes réactions pour qu'elles soient celles qui poussent le plus à bout ton supérieur selon le caractère qu'il aurait.
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: [PV] Première Patrouille

Message par Liam Cooper le Jeu 24 Aoû 2017 - 23:16

Un petit con en puissance. C’était la description qu’on lui avait faite de la toute dernière recrue du secteur de la Défense. Le descriptif avait laissé Liam plutôt impassible et indifférent à vrai dire, et son expression n’avait pas davantage changée quand on lui avait dit que d’ailleurs, ce petit con en puissance logeait au même endroit que lui. Nope. Ça ne lui disait rien, mais ce n’était pas comme s’il passait beaucoup de temps dans l’habitation commune pour se lier d’amitié avec les visages qui circulaient trop souvent depuis les quatre dernières années.

Depuis le temps, il en avait vu d’un peu tous les genres, et à un peu tous les stades d’acceptation de leur nouvelle réalité. Qu’est-ce qui était le pire? Ceux qui refusaient ardemment leur sort, ou ceux qui s’apitoyaient sur eux-mêmes? Haussement d’épaules mental de la part de Liam sur le sujet. Pas un pour racheter l’autre en bout de ligne.

On pouvait croire à un policier de l’ancienne réalité quand Liam était en service. Il avait en effet conservé le même style que son ancien uniforme de terrain de la SAPOL pour son côté pratique et efficace. Évidemment, après quelques combats et années, l’uniforme original était décédé, ne laissant que la veste tactique qui elle en revanche était particulièrement robuste. Néanmoins, des pantalons style cargo noirs, de solides bottes, une chemise noire aux manches courtes et son inséparable veste composaient sa tenue. Le logo du secteur de la Défense était visible sur l’avant gauche de sa veste, et un brassard du côté droit terminaient de l’identifier aux yeux des citoyens et de ses collègues. Côté armes, il avait son arme de poing habituelle, et en apparences rien d’autre. Il avait ses dons magiques si la situation dégénérait trop, et ses poings s’il n’avait que des citoyens délinquants à remettre dans le droit chemin.

Parlant de délinquant, la cible est droit devant, assise avec nonchalance, à découvrir les fonctionnalités de son communicateur. On dirait un ado attardé qui joue à Pokémon Go…

- Baxton? Tu attraperas Pikachu plus tard, tu es en service. Bouges tes fesses.

Un signe de tête vient appuyer la voix grave de Liam qui n’attend pas le bon vouloir de son coéquipier pour se remettre en route pour la patrouille du quartier des agoras, un secteur généralement tranquille, mais vu la proximité de certains points avec l’extérieur, on ne pouvait jamais réellement savoir ce qui nous attendait.
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: [PV] Première Patrouille

Message par Sam Baxton le Ven 25 Aoû 2017 - 12:15

Tu n'as pas beaucoup de mal à comprendre comment fonctionne exactement ton communicateur. En réalité, ce truc est plutôt intuitif, et même hyper pratique. Et mettre les interfaces comme tu l'entends ne te prend pas énormément de temps. C'est simplement amusant de jouer avec les différents hologrammes qui apparaissent selon ce que tu demandes. Mais bientôt, l'attente commence à se faire trop longue à tes yeux. Tu trépignes légèrement sur ton muret. T'as vraiment un mal fou à tenir en place. Tu te vois déjà courir aussi longtemps que tu le peux une fois la patrouille terminée. Mais elle n'a malheureusement pas encore commencé.

Enfin, le type finit par apparaître. Il te dit vaguement un truc. Tu as déjà dû le croiser, pour sûr. Mais t'es toujours bien incapable de mettre un nom sur sa tête. N'empêche que le type en question est plutôt impressionnant physiquement. Grand, baraqué, plutôt beau gosse. Et la phrase qu'il te lance en t'accordant tout juste un regard te tire un sourire. Il s'est pris pour le comique du duo ? Non parce que là, ça fait un peu pitié comme blague. Tu vas lui montrer ce que c'est que l'humour, le vrai, celui qui ne fait probablement marrer que toi, mais c'est le plus important à tes yeux.

Tu sautes du muret pour te retrouver sur tes jambes après avoir éteint le bracelet qui te sert de communicateur. Et tandis que l'autre continue sa route en te tournant le dos, tu ne peux t'empêcher de penser qu'il vient de commettre sa première erreur. Un large sourire se dessine sur tes lèvres tandis que tu te baisses pour saisir un caillou que tu lances directement dans sa direction, en visant bien évidemment la tête, tout en hurlant :

- Pokeball, go !

C'est sans doute très puéril. Mais toi, ça te fait marrer. T'es même très fier de toi. Tu finis par le rattraper en quelques foulées pour te placer devant lui, sans te départir de ton sourire de tête à claques habituel. Et tu commences à te déhancher de façon faussement sensuelle en lui lançant des petits clins d'oeil appuyés, avant de lui tourner le dos pour qu'il ait une meilleure vue sur le déhanché de ton postérieur. Tout en continuant ton petit manège, tu tournes la tête vers lui pour lâcher d'une voix caricaturalement sexy :

- A tes ordres, mon chou, je les bouge assez pour toi, là ?
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: [PV] Première Patrouille

Message par Liam Cooper le Ven 25 Aoû 2017 - 19:47

À peine avait-il eu le temps de se retourner pour s’assurer que le gamin suivait qu’un caillou fonçait droit sur lui. L’esquive fut de justesse, et si la surprise de Liam était présente, elle fut à son comble quand Baxton le rejoignit pour… montrer à tous les gens présents ses talents de gogo-boy. Plus que ça, et il aurait une pancarte indiquant chair fraîche dans la main. C’était pas gagné pour ses perspectives d’avenir, à ce petit nouveau.

Pas contrarié, ça faisait quand même un peu changement de certains coéquipiers fatalistes et un peu trop sérieux trente heures sur trente, Liam esquissa un petit sourire en coin et pencha même la tête sur le côté question de bien mater le spectacle. Non mais sérieusement, il avait un certain talent le gamin. Liam l’imaginait déjà faire sa danse du bacon devant un nocturne pour attirer son attention pendant que les combattants sérieux frappaient la bête. Ça serait une tactique à proposer à un sergent éventuellement, genre quand plus personne ne pourra digérer ce pauvre enfant à part un nocturne.

Ça valait bien une main d’applaudissement, non? Ce que fit le combattant sans hésiter à la fin du numéro, avant d’indiquer à nouveau au gamin de suivre la rue devant eux.

- Pas mal. Patrouille maintenant.

Et Liam reprit à nouveau le trajet qui leur avait été assigné. Le problème avec les petits nouveaux têtes à claques, c’était bien qu’ils se pensaient uniques en leur genre. C’était surtout ça qui finissait par être usant à la longue, ça, et qu’il semblait être le type de prédilection avec qui les sergents aimaient coller les petits nouveaux têtes à claques. Il devait avoir un karma pourrit, ou avoir atterrit sur quelque chose de sacré et l’avoir détruit quand il avait été transféré ici, et toute la Cité lui en voulait, pour qu’on lui colle immanquablement les sacs d’air quand ils échouaient à la Défense.

Un nouveau regard pour s’assurer que Baxton suivait -pour combien de temps ça resterait à déterminer- et les voilà qui s’engouffraient davantage dans le quartier des agoras. Depuis le temps qu’il était ici, Liam commençait à connaître pas mal de gens, surtout dans ce quartier où sa fille habitait et où il passait le plus clair de ses temps libres avec elle. Quelques signes de têtes étaient échangés entre lui et les passants, sans s’arrêter pour discuter sinon quelques rapides mots échangés au passage. Le coéquipier du moment devait rester sa principale distraction, après tout.

- Alors, Baxton, tu faisais quoi avant d’arriver ici?

Avec ses airs de gringalet, ses bouclettes sombres et ses grands yeux de biche, ça serait si facile de se payer la tête du gamin et d’y aller dans les sous-entendus et insultes faciles… surtout après le numéro qu’il lui avait fait! Mais… bon. Même s’il échafaudait déjà des plans pour que le nouveau collègue serve de casse-croûte aux créatures qui menaçaient la Cité, ce n’était pas une raison pour que Liam ne s’intéresse pas un minimum à la recrue et ne tente pas de lui donner sa chance… ou ses chances vu comment ça avait débuté.
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: [PV] Première Patrouille

Message par Sam Baxton le Ven 25 Aoû 2017 - 23:43

Ton petit numéro n'a pas vraiment l'effet escompté. Enfin, mettons nous bien d'accord, t'as fait ça avant tout parce que ça te faisait marrer. Et puis, c'était un bon moyen de tester les réactions du type en face de toi. Mais il semblerait qu'il soit un peu plus réceptif à l'humour que grand nombre des autres personnes qui travaillent dans le secteur de la Défense. Parce que t'aurais fait ça devant le Sergent, il l'aurait clairement mal pris. Tu te serais pris tout un sermon sur ton insubordination, et à quel point un comportement comme le tien est inacceptable et patati et patata. Mais là, non. T'as le droit à un public hyper attentif (je parle bien du type en question, pas des passants qui te regardaient comme si tu étais un exhibitionniste pédophile), un sourire, et même des applaudissements à la fin. Enfin quelqu'un qui reconnaît ton immense talent lorsqu'il s'agit de bouger ton corps. Petite courbette pour le saluer, main sur le coeur et dos bien droit, tandis que ton sourire passe de provocateur à très fier de toi.

- Merci, merci !

Tu fais même un petit tour sur toi-même pour adresser un signe de main aux passants, pour bien leur signifier que le spectacle est fini et qu'ils peuvent aller s'insurger sur ton comportement un peu plus loin. Ton binôme du jour t'a surpris, et dans le bon sens du terme. Il n'est pas déjà en train de te hurler dessus, et paraît toujours aussi calme. Va falloir que tu pousses un peu plus pour voir quand est-ce que tu vas réellement pouvoir l'insupporter. Mais pour l'instant, tu profites de ton moment de gloire en le suivant bien sagement au travers des rues du quartier des Agoras, le nez en l'air, observant davantage les deux astres solaires que ce qu'il se passe réellement autour de toi. Parce que l'autre s'occupe de saluer les gens. Toi, tu te contentes de suivre le mouvement. Et sans faire de conneries pendant plusieurs minutes. Tu devrais songer à demander une médaille pour un exploit pareil.

Tu ne comprends pas ce qu'il y a à surveiller. Les gens sont tous à moitié dépressifs ici, ils passent leur temps à bosser et à survivre sans jamais essayer de s'amuser. Alors à part empêcher des suicides, l'utilité des patrouilles est réduite à tes yeux. Sauf que si les gens veulent se tuer, grand bien leur fasse, avec un peu de chance, tu pourras récupérer des rations alimentaires supplémentaires. C'est que t'as l'impression de crever la dalle ici. Tu passes tes journées de boulot à t'entraîner, et donc à faire du sport. Et la majorité de ton temps libre à courir. T'as pas l'habitude d'être rationné. D'autant plus que t'as toujours eu absolument tout ce que tu voulais en claquant des doigts. Tes parents subvenaient à tes besoins, et à tes caprices. Ici, tu ne peux compter que sur toi-même. Or, vu ton comportement depuis ton arrivée, tu risques de continuer comme ça un bon moment. C'est un peu flippant de te dire que personne ici ne serait prêt à t'offrir quoi que ce soit.

L'autre semble dans son élément. A saluer tout le monde. Comme si sa vie était réellement ici. Tu te demandes vaguement depuis combien de temps il a atterri ici pour se comporter ainsi. Et t'espères bien ne jamais devenir comme ça. Tu veux que ces gens restent des inconnus. Parce que tu finiras par rentrer chez toi. Tu trouveras un moyen. Il en existe forcément un, et tu le trouveras. En attendant, autant profiter de ce super plateau de jeu qui s'offre à toi en t'amusant autant que tu le peux. La voix de ton coéquipier te sort de tes pensées.

- Tu l'as deviné tout à l'heure ! J'étais dresseur de Pokemon ! Et autant te dire que j'étais le meilleur. Et je me suis tapé toutes les fillettes. Tu sais, celles avec les Nidoran ! Et les Montagnards aussi... Mmmmh... c'était génial. J'ai rempli mon Pokédex comme ça. En pleine forêt ou dans des grottes, dans les hautes herbes et tout... Qu'est ce que je prenais mon pied... Tu vois, du matin jusqu'au soir, je n'arrêtais jamais. C'est qu'ils étaient tous raides dingues de mon corps de rêve, faut les comprendre. Alors ils en redemandaient encore et encore et encore... "Oh Sam, emmène moi au Septième Ciel, oh oui, comme ça, t'es le meilleur Sam, oh oui, oh oui, oh ouiiiiiiiiiii"

T'as pris une petite voix aigue pour imiter celle de tes conquêtes imaginaires. Et bien entendu, tu t'es senti obligé de ponctuer chacune de tes phrases par le geste adéquat, afin d'être bien sûr qu'il visualise la scène comme il se doit. Et tu ne lésines pas sur les détails visuels, tout ton corps s'est amusé à mimer des coups de rein tandis que tu t'amusais à prendre une expression pleine d'extase. Et d'un coup, tu retrouves ton sérieux, comme si c'était la chose la plus naturelle du monde que d'agir ainsi en public.

- Et toi, tu faisais quoi ? Laisse moi deviner, t'as une tronche de maçon. Non, mieux, de plombier ! Ouais, c'est ça, t'as une tronche de plombier. Te manque que la salopette, la moustache et l'accent italien.
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: [PV] Première Patrouille

Message par Liam Cooper le Sam 26 Aoû 2017 - 7:05

Depuis le temps, son cerveau avait probablement développé une enzyme qui bloquait automatiquement le flot de conneries quand il dépassait deux phrases. Très pratique contre les gens qui aimaient s’entendre parler, les gens avec un besoin d’attention et quand sa fillette serait adolescente. Pour tout avouer, Baxton l’avait perdu après Nidoran, beaucoup plus intéressé à observer un début d’agitation près du centre de distribution. Les rations étaient maigres, la majorité de la population affamée, et il était fréquent que des protestations s’élèvent. Ceux qui traînaient les pieds étaient plus durement rationnés que les membres actifs de la société, et il s’adonnait que ces mêmes traine-savates étaient généralement doublés d’une grande gueule plutôt virulente.

Parlant de grande gueule, le regard de Liam revint sur son coéquipier, comme s’il venait de se rappeler subitement sa présence, et ce même regard parcourt Sam des pieds à la tête à la recherche d’une arme visible… avant de se dire qu’on ne confiait pas une arme à une tête brûlée dans son genre.

- J’étais flic. Accent australien. Nos Pokémons sont un peu moins sympas et bouffent leurs dresseurs. Tu as quoi comme magie fonctionnelle?

Pendant qu’il répondait et posait sa question, Liam tira d’une des poches de sa veste son casque, espèce de demi-visière qui lui sert de communicateur avec le réseau intracom, avec interface audio parce que la technologie n’était pas sa passion… et que y’a rien de tel que prendre ses emails tout en défonçant la gueule de monstres de ses deux mains. Et ça lui évitait aussi de détruire un communicateur porté au poignet, comme il lui était trop souvent arrivé.

- Patrouille Cooper-Baxton. Signe d’agitation près du centre de distribution du quartier des agoras. Je confirme si besoin de renforts.

Et de retour à son coéquipier à qui il fit signe de le suivre au pas rapide vers ledit centre de distribution d’où des bruits de protestation se faisaient plus nets à mesure qu’ils approchaient. Si la toute dernière recrue du secteur de la Défense n’avait jamais fait face à une foule qui voulait sa tête pour la seule raison qu’il représentait l’autorité, il allait être servi.

- On dégage et sécurise l’entrée du poste, puis on les invite à se disperser.

C’était simple comme plan d’action, sûrement qu’une recrue comme Baxton comprendrait sans peine, non? Liam devait avouer qu’il était un peu curieux de voir comment le gamin se débrouillerait, et combien de temps il mettrait avant de se prendre un coup en pleine tronche. Lui? Il allait légalement tricher à fond grâce au bouclier d’énergie qui venait de se former à son bras gauche, pratique, très pratique pour écarter les gens fermement et franchir une foule.
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: [PV] Première Patrouille

Message par Sam Baxton le Dim 27 Aoû 2017 - 3:25

Toujours pas la moindre réaction. A croire qu'il ne te voit même pas faire tes conneries. Elles sont pourtant drôles, il pourrait y réagir un minimum. Une nouvelle salve d'applaudissements aurait été la bienvenue par exemple. Mais non. Tu vas devoir changer de tactique, et cesser de te ridiculiser ainsi en public pour rien. Enfin, étant donné que ce genre de réaction est tout à fait naturelle chez toi, tu risques de ne pas cesser aussi facilement que cela, mais tu peux toujours trouver autre chose pour le titiller un peu. Quoi que, t'as quand même un peu de mal à comprendre. Qui pourrait accepter aussi facilement de se faire comparer à Mario ? C'est quand même un plombier obèse qui passe son temps à se faire voler sa meuf par une espèce de tortue, faut le vouloir ! Tu lui jettes un regard, te demandant vaguement s'il se mettrait à envoyer des boules de feu si jamais tu lui faisais bouffer une fleur. Ou tu devrais peut être essayer de lui refiler un champi, pour voir s'il perdait sa patience plus rapidement sous substance hallucinogène. Mais tu n'as pas la moindre idée de comment te procurer de la drogue ici, alors l'idée s'envole de ton esprit aussi rapidement qu'elle y est arrivée.

Il se sent simplement obligé de te dire qu'il était flic, et Australien. Chacun sa fierté après tout. T'aurais dû t'en douter, il a la parfaite tronche du flic. En mode beau gosse autoritaire mais pas trop, sûr de lui, fier de protéger les bons citoyens des méchants pas beaux. Bref, il serait sorti tout droit d'une série télévisée que ça ne t'aurais pas choqué plus que ça. Manquerait plus que sa femme et ses gosses l'attendent sagement à la maison en lui sautant dans les bras à chacun de ses retours et le cliché était complet. Et le voilà qui se met à poser des questions sur ton pouvoir. Et très honnêtement, pour parler de ça, "fonctionnel" n'est probablement pas le terme que tu aurais utilisé. Cette fichue magie ne semble vouloir pointer le bout de son nez que pour te mettre des bâtons dans les roues, et toujours de manière totalement involontaire et incontrôlée. En bref, tu préférerais amplement qu'elle te foute la paix, t'aurais limite plus de chance de survivre aux entraînements. Parce qu'avec cette connerie, t'es capable de geler une flaque d'eau sur laquelle tu marches et de te vautrer lamentablement au sol. Ouais, les avantages sont hyper limités. Du moins pour le moment. Mais c'est un truc qui te fait beaucoup trop flipper pour que t'essaies de t'entraîner. Tu préfères amplement oublier son existence.

- Ma magie fonctionnelle c'est d'faire grimper les gens aux rideaux. T'veux que j'te montre, bébé ?

Pour ceux qui se demandent, non, tu ne t'arrêtes jamais. Et tu préfères balancer des conneries toute la journée plutôt que d'avouer un seul instant une de tes faiblesses. Et voilà que l'autre sort son communicateur qui, soit dit en passant, est vachement plus stylé que le tien. Tu devrais passer aux ateliers qu'on te fabrique un truc du même style, parce qu'il faut bien dire ce qui est, le bracelet que tu te trimbales, il est hyper laid. Pas du tout fashion. Il ne sublime en rien ta tenue, et ne t'ajoute aucun point de charisme. C'est même plutôt l'inverse, c'est le genre de truc qui ressemble à un bracelet de force... Bref, il parle d'agitation près d'un poste de distribution. Tu tournes la tête dans la direction pour voir qu'effectivement, les choses ont l'air de dégénérer peu à peu. Ton égocentrisme et ton besoin d'attention naturel ont fait que tu n'avais absolument rien remarqué avant qu'il n'en parle. Tu retiens son nom au passage. Cooper, comme Bradley, un acteur vraiment loin d'être moche. Il a de la chance, grâce à ça, tu seras sans doute en mesure de retenir son nom. Enfin si tu ne fais pas exprès de l'écorcher, uniquement pour tester ses réactions.

Tu lui emboîtes le pas pour te rapprocher de la zone de conflit. Tu l'écoutes exposer son plan tandis que tu détailles rapidement la scène. Il y a un peu trop de protagonistes à ton goût. Et par-là, tu veux dire qu'ils sont plus nombreux que deux. Et qu'en plus, t'es pas foutu de te battre, alors qu'ils ont l'air prêts à en venir aux mains pour certains. Pas ton délire tout ça. Disons que tu tiens à ta vie, et à ta belle gueule. Donc tu préfères éviter ce genre de plans foireux dans lequel tu risques simplement de t'en prendre une et de te retrouver tout abîmé.

- Sinon on reste là et on les regarde. Comme ça moi, je reste en vie, et je reste toujours aussi beau. Après, si tu veux y aller, j't'en prie. Mais je ne risque pas de t'être d'une quelconque utilité là dedans. En plus, me faire lapider par une foule en colère, ça fait pas parti de ma to do list. Mais vas y toi, je te regarde, comme ça j'apprends les bases, tout ça tout ça. Je peux même t'encourager si tu veux. Ou mieux, on les laisse faire, et une fois qu'il y a des morts, on récupère leurs rations et on s'fait une bonne bouffe à s'en faire péter l'bide. Truc sympa entre collègues, tu vois. Comme votre délire de donuts, à vous, les flics. Saufs que j'ai comme un doute de trouver des donuts ici... Mais ce serait cool. Tu préfères peut être les burgers ? C'est un peu plus chiant à manger par contre, y'a toujours des trucs qui se barrent, de la sauce sur les doigts et tout. M'enfin après je dis ça, mais vu que t'es Australien, ce que tu préfères bouffer, j'pense que c'est les voyelles. On t'a jamais dit que votre accent il est totalement incompréhensible ? Faut penser à articuler des fois...

Tu sembles réellement en intense réflexion pour sortir tout ce ramassis de conneries. Le pire, c'est que ton cerveau fait les rapprochements tout seul, t'as même pas besoin de forcer.
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: [PV] Première Patrouille

Message par Liam Cooper le Dim 27 Aoû 2017 - 7:56

Cette fois, Sam remportait l’attention de son coéquipier. Il y avait des moments pour plaisanter, où quelques trucs totalement cons et autres facéties pouvaient être tolérés, y’avait pas de quoi s’énerver. Mais en ce moment, Liam posait un regard très déçu sur la nouvelle recrue qui préfèrait répondre une énième idiotie au lieu d’une vraie réponse au sujet d’une potentielle magie.

- Autrement dit, tu vaux pas grand-chose.

Qu’on lui colle des idiots aux bottes, ça passait encore. Qu’on lui colle des idiots incompétents, ça commençait à être un peu plus que ce qu’il avait envie de gérer. Et le reste du discours de Baxton -que cette fois Liam prit la peine d’écouter jusqu’au bout d’un air des plus sérieux- lui disait qu’en plus, c’était un peureux de premier ordre. Et un profiteur. Bon sang, il avait perdu ses couilles pendant son transfert celui-là?

Pas le temps de tergiverser. Liam se détournait à demi de son coéquipier, déjà en train de contacter le secteur de la Défense pour gérer la situation.

- Ici Cooper, besoin de renforts pour pacifier la foule.

Et sans avertir, il assena un violent coup de bouclier d’énergie à Sam, en pleine tronche. Assez pour le sonner un peu, suffisamment pour compromettre son équilibre et le faire choir sur le sol après lui avoir fauché les jambes d’un coup de pied. Le constat des dégâts reviendrait à Baxton qui venait de se faire passer les menottes et attacher sagement à un large poteau de bois qui maintenait la devanture d’un édifice se trouvant à proximité.

Le jeune chiot délinquant maintenant hors d’état de nuire et à l’écart du danger, Liam pouvait s’occuper de la situation plus pressante du moment. Et déjà d’autres membres du secteur de la Défense affluaient au poste de distribution, joignant leurs efforts collectifs pour sécuriser le point et encourager la foule mécontente à se disperser. Une trentaine de minutes plus tard, un semblant de calme était revenu, les agitateurs avaient capitulés ou fuit.

Il restait à Liam à s’occuper de son agitateur privé, chose qu’il avait bien l’intention de faire alors qu’il revenait vers l’endroit où il avait laissé Baxton.
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: [PV] Première Patrouille

Message par Sam Baxton le Lun 28 Aoû 2017 - 2:54

T'as fait comme si de rien n'était quand il a dit que tu ne valais pas grand chose. Parce qu'au final, tu sais parfaitement qu'il n'a pas tort. T'as jamais dit le contraire. Se battre, c'est pas fait pour toi. T'es un pacifiste dans l'âme, même si tu cherches toujours la m*rde. T'as jamais été pris dans la moindre réelle bagarre. T'as déjà pris des coups, normal vu ton comportement. Mais jamais rien de bien méchant. Au final, t'as sans doute un instinct de survie un peu plus développé que ce que tu peux laisser paraître au premier abord. Quand vraiment tu vas trop loin et que tu risques gros, tu finis par la fermer. Ou par fuir. Ou par fuir en la fermant. T'as jamais laissé penser que tu pourrais être un héro. T'es arrivé ici, et on t'a collé dans le secteur de la Défense sans te demander ton avis. Sinon, tu leur aurais dit que c'était franchement pas une bonne idée. De base, tu préfères éviter de mettre ta vie en danger. Alors quand Cooper appelle des renforts, faut bien dire ce qui est, t'as été clairement soulagé. Mais ça a été de courte durée.

Un coup violent. En pleine tronche. Qui t'explose à moitié le nez. Tu te retrouves à terre en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, nez en sang, trop sonné pour dire quoi que ce soit. C'est que tout se met à tourner sérieusement autour de toi, et que t'as du mal à te concentrer sur autre chose que la douleur lancinante que tu ressens au niveau du nez. Tu sens un liquide chaud et poisseux qui s'en écoule. Pas besoin de réfléchir trop longtemps pour comprendre que c'est ton sang. Ton premier réflexe a été de te tenir le nez à deux mains. Sauf que c'est totalement impossible. Tu te retrouves menotté à un gros piquet en bois, sans trop savoir comment. Et t'as un mal de chien à reprendre tes esprits clairement. Il te faut bien plusieurs minutes pour que ta vision se fasse nette, et que tu puisses à nouveau interagir clairement avec ce qui t'entoure. Et tu te rends compte que l'émeute a pas mal dégénéré, mais que d'autres membre de la Défense sont intervenus sur la demande de Cooper.

T'essaies de te dégager de tes menottes, en vain. Et pas moyen de faire bouger le poteau d'un seul millimètre. En même temps, faut pas trop rêver, c'est pas comme si t'avais gagné une force surhumaine en arrivant ici. Non, toi, tu peux juste congeler des trucs. Et encore, faut pas que tu le veuilles, sinon ça marche pas. Tu parles d'un pouvoir... Les choses semblent se calmer au niveau du poste de distribution. La foule se disperse peu à peu. Et toi, tu restes attaché à ton poteau comme un con. Tu donnerais n'importe quoi pour rentrer chez toi à cet instant précis. Parce que plus les jours passent, et plus tu te dis que cette vie n'est absolument pas faite pour toi. Bien que celle que tu vivais avant ne l'était pas réellement non plus. T'étais déjà complètement paumé, instable et irresponsable. Mais t'étais sans doute un peu moins seul. Ou du moins, tu n'avais pas à subvenir à tes besoins par toi-même. Ici, tu risques juste de crever au bout d'un mois. Et encore, c'est large.

Bientôt, le calme revient complètement. Et tu vois ton coéquipier qui se dirige vers toi. Au moins, il a fait disparaître son espèce de bouclier d'énergie. C'est pas plus mal. Il a plutôt intérêt à te libérer vite fait, parce que t'as du sang qui goutte sur ta chemise, et tu détestes porter des vêtements tâchés. Déjà que les fringues d'ici, niveau confort et classe, c'est pas ça, si en plus faut qu'elles soient crades, très peu pour toi. C'est que c'est important de bien présenter. Avoir l'air au lieu d'être. Tout est dans le paraître. Et l'amusement. Tu adresses un immense sourire des plus hypocrites à Cooper.

- T'as géré, quel héro ! Je t'applaudirai bien, mais j'peux pas. Tu sais pourquoi ? Parce que tu t'es senti obligé de m'assommer à moitié pour m'attacher là comme un crétin alors même que je t'avais dit que j'avais pas la moindre intention d'intervenir ! Non mais c'est quoi ton problème ? Tu pouvais pas juste me dire de rester là, c'était trop pour toi ? T'as besoin de montrer qu'c'est toi qui a les plus gros bras ? T'es vraiment un naze en pédagogie, c'moi qui te le dit !

Tu l'as peut être un peu en travers de la gorge finalement. Parce qu'il a agi sans prévenir. Et c'est un peu vexant d'être attaché à un piquet comme un chien. C'est même carrément humiliant. Habituellement, les gens te gueulent dessus avant d'agir comme ça, t'as un temps d'adaptation, tu peux continuer à pousser un peu les limites, juste pour voir l'instant même où l'autre va péter les plombs. Là, c'est arrivé d'un coup. Avec toi, c'est comme avec les gosses, faut prévenir avant d'agir, sinon, c'est pas du jeu. Faut dire aussi que tu t'amuses aux dépends des autres, en fixant tes propres règles. T'as pas l'habitude que les autres entrent dans ton jeu en fixant les leurs. Et c'est franchement pas un truc qui te plaît. T'as perdu ton sourire. Tu veux juste en finir.

- Alors, tu comptes me détacher ou me laisser dessécher à moitié ici ?
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: [PV] Première Patrouille

Message par Liam Cooper le Lun 28 Aoû 2017 - 20:21

Les reproches dégoulinants de sarcasme de la part de Baxton étaient motivés, ça ne faisait aucun doute, mais Liam ne se laissa pas déranger pour autant par ces paroles. Le gamin allait avoir besoin d’un bon coup de réalité tôt ou tard, de comprendre que personne n’était ici de son plein gré, et que c’était très rare que les gens faisaient ce qu’il leur plaisait. Par contre, Liam priait silencieusement pour ne pas être celui qui allait casser le bout d’espoir qui résidait encore dans le jeune homme.

Imperturbable, il s’installa au sol en face de Sam, une jambe ramenée contre lui, l’autre pliée pour que le genou serve d’appui à son bras et il dévisagea son coéquipier sans broncher, évaluant son taux d’énervement de la situation, et les dégâts qui semblaient pire qu’ils l’étaient en réalité à cause du sang. Il pourra arrêter d’avoir peur pour son beau visage maintenant.

- Arrêtes de râler. Je te donne le choix de ce que je vais mettre dans mon rapport. Version #1: la recrue Baxton a tenté de suivre les consignes pour mettre fin à l’émeute mais a été mise rapidement K.O. et traînée à l’écart pour éviter davantage de blessures. Ça veut dire qu’ils vont resserrer ta formation et entraînement afin que tu sois mieux rodé quand tu retourneras en patrouille. Version #2: la recrue Baxton a refusé d’obtempérer aux consignes reçues. Il a même suggéré de laisser la situation dégénérer et de détourner les rations destinées à la population à son propre profit, avec une tentative de corruption de son collègue. Enregistrement audio ci-joint. Ça veut dire qu’en plus de l’entraînement plus rigoureux, tu vas avoir des corvées supplémentaires et une coupure sur tes rations jusqu’à ce que tu agisses correctement. Je te donne une chance de rectifier le tir et te mettre à bien faire les choses, y’en aura pas une seconde de ma part.

Peut-être qu’après sa réponse Liam consentira à le libérer… peut-être que non. Pour sortir autant de conneries à la minute, il devait bien y avoir quelques neurones fonctionnelles capables d’analyser une situation et de faire un choix éclairé, non?
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: [PV] Première Patrouille

Message par Sam Baxton le Mer 30 Aoû 2017 - 1:50

Voilà que Cooper s'installe en s'asseyant tranquillement en face de toi. Tu le regardes faire avec un air clairement dubitatif. C'est quoi son délire encore ? Après t'avoir explosé le nez, il a envie de parler ? T'es pas franchement dans l'humeur qu'il faut pour avoir le droit à une séance chez le psy. Surtout quand le psy en question se trouve être celui qui t'a menotté à un poteau après t'avoir collé le nez en sang. Ton beau nez bien droit et bien parfait. Quelle enflure ! Tu secoues légèrement la tête pour te débarrasser de quelques boucles brunes qui te tombent devant les yeux, histoire de le fixer tranquillement. Il ne doit pas être difficile pour ton collègue de voir la lueur de vexation qui brille dans ton regard. Parce que c'est bien de cela qu'il s'agit. T'es pas vraiment en colère. Parce que tu peux comprendre sa réaction. Tu l'as même sans doute un peu cherché. Mais en t'attachant ainsi, il s'en est pris à ton amour propre, ou du moins à ce qu'il en reste. Alors oui, il a réussi à te toucher un peu. A faire voler en éclat ta carapace de petit con qui se fout de tout. Et tu n'aimes pas ça. Alors tout ce qu'il te reste à faire, c'est de bouder à moitié, comme un gosse.

Mais alors que tu t'attendais à une grande leçon de morale de sa part, il se contente de te donner le choix entre deux options qu'il t'expose clairement. Il y a une part de toi, celle du gamin boudeur, qui a juste envie de lui dire d'aller se faire voir, et que t'as pas besoin qu'il t'offre une quelconque seconde chance parce que tu n'as vraiment aucune envie de lui devoir quoi que ce soit. Mais ta raison l'emporte clairement là dessus. Parce que si tu te retrouves avec des corvées supplémentaires et des rations diminuées, autant te barrer directement de la Cité pour aller te faire bouffer par l'une des nombreuses créatures qui rôdent à l'extérieur. Au moins, t'auras une fin plus rapide. Tu pousses un profond soupir en appuyant ta tête contre le poteau auquel t'es menotté. Finalement, vu le choix qu'il te donne, la décision est vite prise. Tu vas simplement passer une fois de plus pour un incapable. T'as l'habitude, tu t'en remettras. C'est toujours mieux que de passer pour un parfait conn*rd. Parce que t'es sans doute un peu égoïste et profiteur sur les bords, mais tu sais pertinemment au fond de toi que tu n'aurais jamais laissé des gens s'entretuer devant toi sans rien faire, dans l'unique but de leur voler leur ration. Tu restes humain malgré tout. C'est juste que tout ce délire de société militarisée aux règles strictes, t'es pas sûr de pouvoir t'y faire de si tôt.

Il est sans doute temps pour toi de te montrer un minimum sérieux face à Cooper. De lui prouver que t'es quand même capable de réfléchir un peu et de sortir autre chose que des conneries. D'avoir une réelle discussion. Même si tu risques de ne pas tenir longtemps avant de reprendre tes vieilles habitudes. T'as pas non plus envie de te retrouver tout seul dans ce nouveau monde, rejeté par tous à cause du masque que tu portes en permanence. Surtout si tu ne parviens pas à rentrer chez toi tout de suite.

- J'vais prendre la première version.

Ce que tu ne comprends pas bien en revanche, c'est pourquoi il est prêt à mentir dans son rapport alors même que t'as tout fait depuis le début pour être le plus insupportable possible envers lui. Il n'a rien à y gagner dans l'histoire.

- Pourquoi tu me laisses le choix ?
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: [PV] Première Patrouille

Message par Liam Cooper le Mer 30 Aoû 2017 - 5:35

Oh, pour voir la vexation et l’amour-propre froissé dans le regard de Baxton, ça Liam le voyait très bien. C’était peut-être pas la bonne méthode, ça aurait peut-être été préférable de discuter longuement pour essayer de comprendre le gamin et lui faire savoir qu’en retour il pouvait compter sur lui dans ce nouveau monde… Quel beau paquet de foutaises et de perte de temps! Les émotions, c’était pas son truc de prédilection déjà, et tenir la main à un adolescent qui n’avait pas fini sa crise de puberté, c’était encore moins son truc. Non. Chanter kumbaya autour d’un feu, il passait son tour.

Un hochement de tête accueillit la décision de son coéquipier, et Liam se releva promptement pour déverrouiller les menottes qui retenaient Sam à son poteau. La question qui suivit amena un haussement de sourcil interrogateur à Liam qui termina de retirer les menottes des poignets du gamin.

- Parce que même si t’agis comme un petit con, t’as pas un mauvais fond.

C’était dit sur un ton factuel, une évidence même pour l’ancien flic apparemment. Il avait déjà eu son âge, il était passé par le transfert également, et s’il avait vécu le transfert au même âge que Sam, il doutait qu’il aurait vraiment agi de manière plus brillante. Ouais bon, il ne se serait pas déhanché en pleine rue et les trucs du genre, mais il aurait trouvé d’autres conneries à faire. Pour le reste… les Sergents du secteur n’étaient pas nés de la dernière pluie et liraient entre les lignes très succinctes de son rapport sans trop de mal; ils le connaissaient suffisamment bien depuis le temps pour ne pas être dupes.

D’une main tendue vers son coéquipier, Liam l’invita à se relever et accepter son aide s’il le désirait. Son autre geste fut de pêcher dans une des poches de sa veste pour en tirer un bout d’éponge -oui, elle a l’air propre- sa gourde d’eau à sa ceinture et de tendre le tout au gamin pour qu’il s’arrange le portrait un peu.

- Écoutes Baxton, je te ferai pas un grand discours parce que c’est chiant et que je suis pas très bon dans le genre non plus. Je vais juste te dire qu’on a tous peur quand on arrive ici. On se demande tous pourquoi. On pense à tout ce qu’on a perdu. C’est à toi de voir comment tu vas dealer avec la réalité au final, mais essaie de pas faire chier ceux qui sont dans la même galère que toi. Y’en a beaucoup qui ont perdu le sens de l’humour.

Ça c’était peu dire quand on côtoyait assez longtemps certaines personnes, mais c’était à chacun de prendre les choses comme une terrible calamité ou chercher les bons côtés de l’histoire. Ce n’était pas une vie rêvée, mais pour sa part Liam ne s’en plaignait pas.

- Allez, va faire soigner ça, je vais finir la patrouille seul, mais t’es le bienvenu si tu veux rester jusqu’au bout.

Il lui donnerait bien une claque sur l’épaule pour l’encourager, mais Liam se doute qu’en ce moment, Sam préférait se tenir à plus d’une longueur de bras de lui.
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: [PV] Première Patrouille

Message par Sam Baxton le Mer 30 Aoû 2017 - 19:58

La bonne nouvelle, c'est que Cooper ne tarde pas à te détacher. Il était temps. C'est qu'il y a plus confortable que de se retrouver menotter à un poteau. Ton nez a finalement moins souffert que ton amour propre dans cette histoire. Les quelques mots lâchés par ton coéquipier pour répondre à ta question te tirent un sourire. Comment ça, t'es en quête de reconnaissance ? N'importe quoi, c'est juste que ça fait plaisir à entendre. Parce que tu sais très bien que t'agis comme un con, mais tu sais aussi que t'es pas méchant. Alors c'est toujours sympa de voir qu'au moins un de tes interlocuteurs s'en aperçoit. Tu n'hésites pas à accepter la main qu'il te tend pour t'aider à te relever. Une fois debout, tu t'empresses d'épousseter ton pantalon avant de prendre l'éponge et la gourde qu'il te tend.

Tu imbibes un peu l'éponge avant de pencher la tête en arrière histoire de pouvoir retirer tout le sang de ton visage et de ton nez. Parce qu'il est grand temps de te rendre à nouveau présentable. C'est dégoûtant tout ce liquide poisseux qui pue le fer. T'en profites pour vérifier que ton nez n'est pas déplacé ou cassé. Mais il semble simplement gonflé sous le coup reçu. Le sang a même déjà cessé de couler. Rien de bien grave au final. C'est juste un peu douloureux. T'attends la fin de son monologue pour lui rendre sa gourde, gardant l'éponge pour être bien sûr de te nettoyer correctement. T'es peut être un peu un maniaque de l'hygiène sur les bords, mais faut dire que c'est important. Se balader avec la figure pleine de sang en plus d'un nez qui a pris du volume, non merci. Tu risquerais de faire peur aux gosses que tu croises. Tu esquisses un léger sourire à ses propos.

- Ouais, j'ai cru remarqué que l'humour c'était pas trop ça par ici. Mais j'ai pas l'intention de m'attarder pendant des mois et des mois. J'vais rentrer chez moi.

Tu préfères ne pas relever la partie sur la peur. Parce qu'elle est toujours bien ancrée en toi. Mais cette peur ne concerne pas uniquement l'inconnu auquel tu fais face. Elle est plus axée sur le fait de ne jamais trouver ta place ici. Sur le fait de devoir changer. Et sur le fait de ne pas trouver de moyen de rentrer sur Terre malgré l'espoir qui t'habite encore. Parce que tu y crois. Tu as besoin d'y croire. Même si ça prend plus de temps que prévu, t'y arriveras. Lorsque Cooper te dit que tu peux te barrer pour aller te faire soigner, tu n'as pas l'intention de te faire prier. Parce que t'as hâte que ton pif dégonfle, t'as pas envie de rester avec une tomate à la place de ton nez toute ta vie.

- Ouais, j'vais y aller. Merci d'pas m'balancer...

T'as à peine fini ta phrase que tu te rends compte que l'éponge a totalement gelé dans ta main. C'est devenu une éponge de glace. Tu hausses un léger sourcil en l'observant, et tu finis par pester :

- Mais merde, quel pouvoir naze, il peut pas me foutre la paix trente seconde ce truc !

Tu t'apprêtes à la balancer contre un mur, par colère, mais tu te ravises. Parce qu'en fait, de la glace, c'est exactement ce dont t'as besoin. Ton nez n'est pas cassé. Tout ce qu'il doit faire, c'est dégonfler. Alors tu finis par tout simplement appliqué l'éponge glacée dessus. Après tout, ça devrait faire le job. Nouveau regard pour Cooper. Il est prêt à te laisser une seconde chance. Il est peut être temps pour toi de montrer que t'es de bonne volonté. Que t'es prêt à vraiment apprendre cette fois. Après tout, tu sais pas combien de temps tu vas rester ici. Autant essayer de faire en sorte que ça ne se passe pas trop mal.

- Bah... J'crois que le problème est réglé en fait. J'te suis. Et puis, tu risques d'avoir besoin de moi, je suis le seul type capable de glacer des éponges à la ronde, ce serait dommage de te priver de mes capacités absolument extraordinaires !

T'as retrouvé le sourire que t'avais au début. Et t'es visiblement prêt à redevenir le parfait petit crétin arrogant qui bouge son corps comme personne.
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: [PV] Première Patrouille

Message par Liam Cooper le Dim 3 Sep 2017 - 18:06

Il avait peut-être un peu plus d’avenir que Liam l’avait cru au départ. Chouiner pour un nez un peu amoché aurait bien cadré avec le profil que s’était dessiné Baxton jusqu’à date. Mais, ça va. Pas de râlage sur la douleur, sur son beau minois profané et tout le reste. Un peu plus endurci que ses airs de petite peau tendre le laissaient présager. Ça ou l’orgueil le retenait de se plaindre. Dans les deux cas ça avait du bon.

Liam récupéra sa gourde et s’apprêtait à reprendre la patrouille quand la protestation de Sam le fit s’arrêter et regarder ce qui causait de telles paroles. Amusé, le combattant ne put retenir un rire. Il se passait en général plein de truc plus ou moins loufoques quand les pouvoirs des nouveaux venus se manifestaient, bien souvent aux frais desdits nouveaux arrivants.

- Et bien, la Cabane est devenue l’habitation la plus luxueuse de la Cité avec une distributrice à glaçons.

D’une claque amicale sur l’épaule, Liam invite son collègue à poursuivre la route, non sans avoir signalé via son communicateur qu’ils reprenaient effectivement leur trajet. Maintenant que le nouveau a prouvé un peu de bonne volonté, Liam prend quelques instants pour lui signaler les points et zones de leur parcours qui méritent un peu plus d’attention. Des endroits susceptibles d’être pris d’assaut par des créatures hostiles, que ce soit des points plus faibles du mur, des canalisations où autres points de ventilation ou évacuation, maux nécessaires à la salubrité d’une ville mais créant immanquablement des failles.

- Pendant ton entraînement, est-ce que tu as aimé pratiquer avec une ou des armes en particulier? Ça serait plus facile pour toi si tu avais quelque chose qui t’intéresse et te motive à l’entraînement.

Oui, il a très bien entendu la résolution claire de Baxton de rentrer chez lui. Tôt ou tard il découvrira bien que c’est impossible, mais Liam préfère ne pas tenter de le contredire ou réaliser trop brusquement la triste réalité. De son côté le constat était venu de lui-même, assez rapidement, et il avait décidé d’aller de l’avant sans regarder en arrière. Il sait qu’être aussi têtu n’est pas donné à tout le monde, ni d’être capable de tirer un trait aussi résolument sur le passé. Chacun son truc. Néanmoins, il pense que si Sam se trouve au moins un petit quelque chose d’intéressant ou passionnant qui puisse l’aider à passer à travers, ça sera déjà ça de pris.
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: [PV] Première Patrouille

Message par Sam Baxton le Dim 10 Sep 2017 - 17:45

Cooper se fout ouvertement de tes mésaventures avec ton pouvoir. Faut dire aussi qu'à sa place, tu te marrerais bien aussi. T'as pas l'air débile à geler tout ce qui te passe entre les mains sans même le faire exprès. Et puis c'est vrai que produire un peu de glace de façon aléatoire, c'est un peu moins stylé que ses délires d'armes constituées d'énergie ou d'un truc du genre. Au moins, lui, il a un pouvoir qui lui sert réellement dans son job. T'es pas bien sûr qu'en jetant des boules de neige sur les dissidents tu parviennes à faire respecter un ordre quelconque. Cette poisse... Tu pourrais tout au plus amuser les enfants. Ou faire comme il dit, distributeur de glaçons. Un immense sourire illumine ton visage. Cette fois-ci, t'as trouvé ta voie, c'est sûr !

Perdu dans tes pensées, t'écoutes vaguement ce que ton collègue te dit, en essayant de retenir les points qu'il te présente ainsi que leur avantages et leurs inconvénients. Sauf que ta capacité de concentration n'excédant pas les deux minutes, tu finis par simplement hocher légèrement la tête sans enregistrer la moindre information utile. Pas de ta faute, c'est à cause de ton hyperactivité. Tes parents disaient ça. Tu trouves que c'est une bonne excuse, alors tu la gardes. Mais c'est vrai que tu te lasses de tout très facilement. Et que t'as vraiment du mal à te concentrer plus de quelques minutes d'affilée. Pour ça aussi que tu préfères souvent faire l'imbécile. Au moins, c'est comme si c'était ton choix de ne rien retenir. Rien à voir avec une quelconque stupidité de ta part. C'est juste que ça fait parti de ton image à maintenir.

- Rien du tout. J'ai pété toutes les armes qu'on m'a filé, elles ont gelé... Mais j'aime bien courir. J'aime bien le sport en fait alors l'entraînement en lui même me dérange pas tant que ça. C'est les gens, ils veulent tous du sérieux et de l'obéissance, mais je suis pas un soldat moi ! J'aime bien apprendre les techniques de base pour se battre et tout, mais plus pour l'amusement, la compétition, pas pour aller taper sur les autres.

Ton sourire réapparaît rapidement tandis que l'idée précédente revient à ton esprit. Peut être que Cooper pourra te filer un coup de main pour ça ! Quitte à devoir rester ici, autant faire un truc qui te plaît pour de vrai. Vu qu'ils n'aiment pas les tir au flanc, tu peux toujours te trouver un job un peu plus adapté. Et mine de rien, le truc de distributeur à glaçons tourne toujours dans ta tête. Forme un espèce de projet un peu fou. Parce que ça nécessiterait quelque chose que t'es pas bien sûr qui existe ici. En effet, ça demande un endroit spécial. Un endroit où les gens veulent... S'amuser. Pas survivre. Pas se prendre la tête. Non, juste rire, parler, oublier, partager.

- Mais sinon y'a pas de bar par ici ? J'pourrais faire le service, des boissons bien fraîches et tout ! En plus en tant que barman, j'aurais plein de proies à mater, et ils seront tous raides dingues de moi. J'aurais des pourboires de malade ! C'est ça qui me faut, pas tout ce délire d'ordres et tout ! J'veux apporter des trucs cool aux gens, et des cocktails c'vachement mieux que des coups... Olala, dis moi qu'il y a un bar ! J'vais direct aller postuler ! Je serais le meilleur serveur de tous les temps !

Et te voilà en train de secouer un shaker imaginaire représenté pour le moment par ton éponge de glace.
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: [PV] Première Patrouille

Message par Liam Cooper le Jeu 14 Sep 2017 - 8:07

Ah c’était donc lui, le petit nouveau qui cassait tout ce qu’on lui mettait entre les mains. Il aurait dû faire le rapprochement… ou pas vu le moment tardif où le pouvoir de Sam s’était manifesté.

- T’en fais pas pour ton pouvoir, il nous arrive tous des trucs assez cons à un moment où l’autre au début. Ça m’a pris près d’un an avant d’arriver à faire quelque chose de concret avec le mien et être capable de m’en servir efficacement. Je me sentais à la ramasse comparé aux autres.

Dans son cas, on lui avait souvent fait la remarque qu’il ne faisait pas suffisamment symbiose avec son pouvoir, cherchant à le contrôler dès le départ au lieu de donner un peu de lest pour le laisser s’exprimer. D’habitude c’était plutôt le discours inverse que l’on faisait aux recrues, de se concentrer pour tenter de maîtriser leur pouvoir au lieu de faire n’importe quoi. Mais bon… avec une bestiole têtue comme Liam, rien ne se passait dans la normale des choses.

Pour la suite du discours de Sam… comment ne pas le comprendre? Liam sait bien que ce n’est pas tout le monde transféré ici qui sont des ex-soldats ou des ex-flics. Que certains ne trouvent jamais leur place au sein de la Défense et rêvent d’être transférés ailleurs… ce qui n’arrive jamais. Comment expliquer que la discipline était essentielle pour survivre, à quelqu’un qui n’avait jamais vu l’une de créatures qui rôdaient au dehors? Et voilà que le gamin s’emballe avec son idée du moment, travailler dans un bar. Oh pauvre Sam, bienvenue dans la ville qui tue les rêves de ses citoyens.

- Baxton…

Cette fois Liam arrête son coéquipier d’une main sur son épaule, l’obligeant à arrêter de gesticuler et à lui faire face. Il a dit qu’il ne voulait pas être celui qui brisait les illusions du gamin, non? Et bien il semblerait que ça s’annonce raté. Pourquoi est-ce que c’était souvent lui qui devait casser les nouveaux? Une question d’ancienneté ou quoi?

- Y’a un bar, mais il n’a rien à voir avec ce que tu as connu. Y’a pas de système monétaire non plus. Y’a pas non plus de changement d’assignation une fois qu’on t’a collé à un secteur. Tout comme il n’y a pas de changement d’habitation pour un caprice; je ne pourrai jamais vivre sous le même toit que ma fille, même si c’est mon plus grand désir. Les gens sont sérieux et exigent que tu leur obéisses parce que la survie est ce qui régit les moindres détails de nos existences. Il y a dehors des créatures capables de massacrer cinq hommes en quelques secondes… et tu en croiseras, et tu en affronteras. Parce que tu n’as pas plus le choix que le reste d’entre nous. Et à ce moment-là j’espère être là pour surveiller ton dos, et que tu surveilleras le mien, et que comme ça on aura une chance de s’en sortir en vie. Tes entraîneurs essaient de t’apprendre tout ce qu’ils peuvent pour que tu survives, c’est pas pour te faire chier, mais parce que chaque vie ici compte.

Il a dit aussi qu’il n’aime pas les longs discours et qu’il n’est pas doué, n’est-ce pas? Et bien voilà qui prouve le tout, alors que Liam, un peu mal à l’aise de devoir expliquer tout haut les bases de la vie ici. Il s’éclaircit la gorge et passe une main sur sa nuque pour chasser la désagréable sensation qu’il ressent à chaque fois qu’il doit déballer tout ça.
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: [PV] Première Patrouille

Message par Sam Baxton Aujourd'hui à 12:39

Apparemment, t'es pas le seul imbécile à ne pas parvenir à maîtriser tout de suite ton pouvoir. Sauf que t'as pas vu beaucoup de gens se débattre avec leur magie comme tu peux le faire avec la tienne. Rien ne se passe lorsque tu essaies de te concentrer et que tu veux réellement faire apparaître de la glace. Par contre, pour geler tout et n'importe quoi au moment où tu t'y attends le moins, là, y'a aucun soucis. En fait, ton pouvoir a un esprit de contradiction à peu près aussi développé que le tien. C'est à dire que t'es pas sorti de l'auberge. Mais le fait qu'un type comme Cooper, qui semble le maîtriser totalement aujourd'hui, te dise qu'il a mis près d'un an à parvenir à s'en servir correctement te rassure un peu. Avant de te faire paniquer. Un an ? Non mais dans un an tu ne seras plus là toi. Dans un an, t'as plutôt intérêt à avoir trouvé le moyen pour te tirer, pas moyen que tu passes autant de temps ici. Sauf si tu bosses dans un bar. Ce qui te fait retrouver ton sourire. Une idée toute simple, et pourtant, totalement faite pour toi.

Mais Cooper t'oblige bientôt à retrouver un semblant de calme pour l'écouter. Tu regardes sa main sur ton épaule, légèrement surpris par le contact instauré. Surprise qui a l'avantage de te faire arrêter de bouger dans tous les sens en faisant des cocktails imaginaires avec ton éponge de glace. Le sourire que tu arbores toujours s'élargit lorsqu'il t'annonce qu'il y a un bar. C'est génial, t'as trouvé ta vocation ! Cependant, ton sourire diminue bien vite au fur et à mesure que ses propos s'enchaînent. On t'a pourtant déjà vaguement expliqué tout ça. Mais entre les règles et leur application, il y a toujours un monde. Alors tu ne t'es jamais dit une seule seconde que tu devrais rester dans ce secteur. Ni même rester dans ce monde. Les créatures dont il parle... T'es bien persuadé que tu ne seras d'absolument aucune aide pour les combattre si jamais t'es là. C'est juste du suicide. La boule dans ton ventre grossit. T'as l'impression qu'on vient de te couler dans du plomb. Tu ne te souviens pas d'avoir déjà eu si peur auparavant dans ta vie. Comment tout cela peut-il être réel ?

Tu fixes ton coéquipier, comme pour espérer qu'il va retirer tous ses mots, qu'il va te dire que c'était juste une blague, et que tu peux aller bosser dans le bar si t'as envie, et que t'auras pas à risquer ta vie tous les jours. Mais non. Il a l'air gêné de t'avoir annoncé tout ça. Mais t'es bien certain qu'il était sincère. T'as envie de partir. De courir, de ne plus t'arrêter. De courir encore et encore, jusqu'à ce que tes muscles ne puissent plus te porter. Jusqu'à ce que tes poumons menacent d'exploser. Juste pour penser à autre chose que l'odeur de mort qui pourrit la Cité en planant au dessus d'elle. Au dessus de toi. Mais t'es en patrouille. Avec ton collègue. Et tu viens de comprendre que t'as plutôt intérêt à les faire correctement si tu veux rester en vie un peu plus longtemps. Alors tu hoches légèrement la tête, pour montrer que t'as bien compris. T'as la gorge un peu trop nouée pour décrocher un mot. Tu finis par t'éclaircir la gorge une ou deux fois avant de poser la question qui t'occupe le plus l'esprit.

- T'es là depuis combien de temps ? Qu'est ce qui est fait pour retourner de là où on vient ? Y'a bien des gens qui bossent là dessus hein ? Et t'as une gosse ?

Bon, la dernière question est mal placée. Mais d'un autre côté, t'as du mal à traiter toutes les informations en même temps. Et ça t'a paru vachement étrange aussi de te dire qu'il avait une gamine. Alors ça faisait parti des interrogations du moment. Et de toute façon, passer du coq à l'âne, ça t'arrive régulièrement alors il faut s'y faire.
Général
Détails
HRP
avatar
 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum