Les Étoibals

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Étoibals

Message par Maître du Jeu le Lun 3 Avr 2017 - 17:12


Les Étoibals

Animal végétal




" Les êtres humains aiment catégoriser ce qu'ils découvrent. Un audinule fait partie de la faune. Un arbre Atlas est classé dans la flore. Qu'en est-il pour un organisme qui est autant animal que végétal ?


Description

Il existe plusieurs espèces d'étoibals. Toutes ont une apparence similaire, c'est dans leurs dimensions qu'elles se différencient. Certaines ont la taille d'un petit oiseau (prenons un rouge-gorge par exemple), c'est-à-dire d'environ 10cm. D'autres ont la taille d'un cheval, donc une hauteur de 2m.

D'un point de vue simplifié, avec des références terriennes, les étoibals ont la forme d'une étoile de mer ou encore d'une fleur à cinq pétales.
La « tête » de l'étoibal se compose d'un empilement de plusieurs sous-unités en forme d'étoile allant de la plus petite à la plus grande. Le nombre de sous-unités varie en fonction de l'étoibal, cela peut aller de deux à sept. Derrière cette tête se trouve des «bras» tout en longueurs, filiformes et longilignes.
L'étoibal ressemble à une aquarelle mêlant les bleus de l'antarctique, des tâches jaunes de pollen et un rouge aussi profond que l'organe cardiaque.

Malgré l'apparence inoffensive de l'étoibal, il ne faut pas perdre de vue l'extrémité de ses «bras», qui finissent par des protubérances rouge d'où sortent des crochets. Ces derniers permettent à la créature de s'accrocher et ainsi de continuer le cycle de leur vie.


Comportement

La plupart du temps, les étoibals sont posées sur un arbre ou plantées dans le sol à l'aide de leurs crochets. Elles peuvent rester ainsi immobiles durant une très longue période. Pendant dix ans, vous pourriez passer vingt fois devant l'une d'elles, la toucher, elle ne réagira pas. Comme si ce n'était qu'une simple fleur.

Lorsque l'étoibal bouge, sa structure est si légère qu'elle semble léviter. Son déplacement évoque celui des insectes terriens capables de se mouvoir sur l'eau.
Elles sont d'une grande discrétion et rien ni personne ne peut les entendre arriver.

Organisme à la limite entre l'animal et le végétal, les étoibals n'ont pour ainsi dire aucun cerveau. D'un point de vue constitutionnel, elles sont similaires aux méduses terriennes. Ainsi, elles semblent se déplacer et choisir une cible « là où le vent les portera ».


Compétences et spécificités

Bien que l'on ne comprenne pas encore totalement le fonctionnement des étoibals, son comportement a, lui, été bien observé. Imaginez que l'une d'elles, d'une hauteur de 10cm, se mette soudain à bouger. Elle se laissera guider, s'aventurant dans la foret jusqu'à se retrouver sur le chemin d'un Audinule. Ce dernier sera alors attaqué par l'Etoibal. Ses crochets plantés dans son corps, l'Etoibal commencera à libérer son poison. Après un certain temps, l'Audinule ne sera plus en capacité de voler et de se nourrir. Il sera planté dans le sol, devenant une fleur d'un genre nouveau. Une fleur ayant gardé un petit cœur palpitant à travers une poche transparente. Plus tout à fait animal ni végétal. Quelque chose dans une nouvelle catégorie, comme l'est l'Etoibal qui aura ainsi créer cette nouvelle fleur audinule.



Secteur Recherche, équipe du vivant
d'après les recherches de Velhelm Peikko

Crédit image : © Devon Cady-Lee / Gorrem


Général
Détails
HRP
avatar
 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum