Expédition ß

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Expédition ß

Message par Erik Vargas le Mer 26 Oct 2016 - 10:53

Cela faisait déjà un petit moment que le premier groupe s'était élancé à l'extérieur. Le Conseil avait insisté pour faire preuve d'une prudence extrême, les expéditions n'étaient pas lancées en même temps pour minimiser les pertes en cas de problèmes. Logique, un peu cruel de se dire "bon, si les autres se font buter, on va attendre un peu et l'on ira après, comme ça les bestioles auront le ventre plein", mais après tout, ce monde était cent fois plus cruel...

N'ayant pas vraiment le temps de regarder le groupe de sa collègue sergent, Erik descendit d'un des postes de surveillance qui permettaient d'observer l'espace extérieur devant la grande porte. Son groupe était le prochain à s'aventurer en territoire hostile... ou mortel, cela dépendait du niveau de pessimisme dans l'air.

Ils étaient rassemblés, pas de retardataires à première vue : il y avait eu toutes les vérifications d'équipement, de capacités, le passage en vue et revue de chaque "unité" pour n'oublier aucun détail en cas de besoin... "Unité", ou comment destituer ces gens de leur statut d'être humain. C'était obligatoire : aucun esprit sain ne songerait à envoyer des êtres humains dans un enfer pareil.

Chassant toutes ses pensées un peu trop perturbantes, le sergent se focalisa à nouveau sur ses compagnons d'expédition. Ah oui ! "Compagnons", c'était déjà beaucoup mieux comme appellation, ça donnait beaucoup plus envie de les garder tous en vie.

« Bon, tenez-vous prêts, on va pas tarder... »

Ils étaient tous plus ou moins prêts...du moins ils essayaient d'en avoir l'air. Tout comme le groupe précédent, ils avaient passé en revue leurs équipements, leurs capacités, leurs armes.... Erik était confiant, le poids de son arme d'assaut le rassurait, son énergie magique n'avait pas l'air d'être anormalement instable aujourd'hui, et aucun signe des sentinelles concernant un carnage imminent.

« Ça va bien se passer, ne vous éloignez sous aucun prétexte... Nous sommes plus en sécurité en formation serrée. »

Une voix se fit alors entendre au dessus de la porte :

« Groupe suivant ! Ouverture de la porte ! »

Les mécanismes se mirent en route, tournant, craquant, cliquetants... Le mastodonte de bois et d'acier s'ouvrit alors petit à petit. Le sergent fit signe à deux hommes de se rapprocher de lui, modifiant un peu la formation pour pouvoir mieux gérer les attaques frontales ou latérales. Kanwè et Sullivan, s'il se souvenait bien de leurs noms... Le premier avait l'air assez jeune, tandis que le second était débrouillard. Derrière, quelques autres personnes suivaient de très près. Un groupe restreint pour ne pas attirer l'attention, mais pas trop pour pouvoir gérer suffisamment de situations différentes.

« Allez-y ! Go go go ! »

Tout le monde connaissait le plan et le but de la mission : prendre un autre chemin que le premier groupe, trouver du minerai, revenir en un seul morceau... Simple, non ? Étrangement ça avait l'air de l'être... La grande plaine précédant la forêt d'arbres atlas semblait vide pour l'instant.

« Par ici ! Restez aux aguets, signalez tout danger, on ne prend aucun risque ! »

Leur zone de recherche n’empiétait pas sur celle de l'autre sergent, il fallait à tout prix trouver de ce foutu minerai, ou sinon la cité entière se retrouverait sans alimentation en énergie, laissant chaque survivant à la merci des créatures de ce monde bien hostile. Un scénario catastrophe qui avait probablement été déjà vécu par les habitants de la cité, cinquante ans auparavant...

Bref, il fallait se concentrer sur la mission... Pas de danger imminent, il fallait progresser davantage pour avoir une chance de trouver le moindre filon, car tout ce qui était visible depuis la cité avait déjà été récolté lors de missions express.
Général
Détails
HRP
avatar
Administrateur
 


Re: Expédition ß

Message par Friedrich Frotz le Dim 6 Nov 2016 - 14:51

Kanwè observait le premier groupe se précipiter à l'extérieur des murs fortifiés de la ville. Les premiers depuis assez longtemps à quitter le seul lieu protégé, à ce qu'il avait compris. Il se frotta les mains. Elles étaient moites. Il jeta un coup d'œil à ses camarades de groupe d'exploration. Leur chef, un certain Erik, avait un œil en moins, et la moitié du visage couverte de larges cicatrices. De ce qu'il avait entendu en ville, ce membre de la Défense était là depuis 3 ou 4 ans. Un vieux de la vieille, quoi. L'air sévère qu'il affichait ne laissait pas place à la peur, ou à la joie. Il contrôlait ses émotions comme personne, on dirait...

Il y avait aussi un représentant de l'Artisanat, aux cheveux brun-roux et aux yeux verts-gris. Encore d'après les rumeurs et ragots du moment, il se nommait Sullivan. Ah oui. Maintenant qu'il y pensait, il se souvint l'avoir déjà vu à l'Hôpital, durant sa tentative de fuite des premiers jours.

Erik les appela silencieusement, pour les avoir plus proches de lui. Friedrich dut ravaler sa fierté et lui obéir comme un simple soldat, malgré son rang de chef des Fake Reality. Ou plutôt ex-chef, puisqu'il est maintenant coincé ici.

Alors, les portes commencèrent à s'ouvrir dans un grincement du tonnerre. Des cliquetis résonnèrent sous l'action des immenses mécanismes qui maintiennent d'ordinaire ces portes fermées à double tour. Une voix parvint au groupe depuis le haut :

« Allez-y ! Go go go ! »

Aussitôt, ils partirent au pas de course sous les consignes de leur chef :

« Par ici ! Restez aux aguets, signalez tout danger, on ne prend aucun risque ! »

Devant eux s'étendait une immense plaine vide, avec au loin des arbres immenses. Non, des arbres-atlas. En marchant, Kanwè serra le petit poignard qui pendait à sa ceinture en cuir délavé. C'était l'arme blanche qu'on lui avait donné : petite, certes, mais suffisante en cas de corps à corps. Dans son dos, en bandoulière, il avait un genre de mitraillette, mais en plus..."brouillon"? Non, "rafistolée" était le mot exact. Le poids de son sac lui rappela son pouvoir : il avait beau maîtriser l'électricité; sans source de courant à proximité, il ne pouvait rien faire. D'où la grosse batterie qu'on lui avait confié, au détriment de plus de rations. Enfin, parler de batterie était assez au dessus de la réalité : c'était plus un cylindre de métal rouillé qu'autre chose, mais bon. il fonctionne, c'est tout ce qu'on lui demande!

La curiosité naturelle du jeune assistant chercheur se réveilla. Qu'est-ce qui allait les attendre en dehors des fortifications de la cité?


Dernière édition par Friedrich Frotz le Ven 11 Nov 2016 - 10:33, édité 2 fois
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Expédition ß

Message par Sullivan Parker le Dim 6 Nov 2016 - 23:30

Sully observait avec une véritable curiosité ce qui se passait autour de lui. Ils attendaient depuis un moment que le truc se mette en move. Lui prêt ? Il l’était depuis belle lurette et attendait impatiemment ce moment où les portes s’ouvriraient pour eux. La peur ? Non, c’était inutile, enfin c’est ce qu’il ne manquerait pas de raconter quand il reviendrait. Parce que oui il comptait bien revenir. Et ok, il devait bien avouer qu’il avait quand même un peu les j’tons, mais il était plus impatient qu’effrayé.

De fait ça faisait depuis tout à l’heure qu’il tapotait contre sa cuisse, fredonnant un petit air venu d’ailleurs, avec cet air nonchalant qui ne le quittait plus. Ils étaient sensés partir à plusieurs et Sully se demandait qui allait faire équipe avec eux. Il espérait qu’il y aurait de bons tireurs parce que lui n’était pas très doué avec une arme, bien qu’il essayait de s’améliorer. En fait il était là pour veiller à ce que rien ne déconne avec les armes, les machines de prospection ou quoique ce soit qu’ils emporteraient.

Mais il comptait aussi tester ses propres créations à commencer par son casque de banque de donnée. Et s’il pouvait repérer des sources, ce serait encore mieux. Mais en attendant, fallait écouter les ordres du chef, le chef qui leur recommandait de rester en formation serrée. Mouais, il ferait au mieux, mais il n’allait pas passer son temps planqué derrière le chef. Quoique si ce dernier était bon tireur, c’était une garantie supplémentaire de rentrer safe.

Et il avait attendu tellement impatiemment le moment de sortir de la cité qu’il fut presque pris de court quand la porte s’ouvrit enfin. Sur ce le boss les tança de se dépêcher. Merde, on lui avait pas dit qu’il s’agissait d’une expédition militaire ! Enfin il avait appris qu’ici, fallait jamais s’attendre à un miracle et apprendre par-dessus tout à improviser si on voulait survivre.

Sully se mit en mouvement suivant leur chef, et un autre petit jeune qui traçait avec eux. A la requête de leur chef, il répondit un joyeux :


- Ok chef ! pas de problème chef !

Et Sully dégaîna son arme de service, paré à faire feu au moindre problème qui surgirait dans cet horizon qui paraissait pour le moment traîtreusement calme !


Ps : le raton voleur était resté à la maison, cette mission était bien trop dangereuse pour lui ^^
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Expédition ß

Message par Agate Cairdiúil le Mar 8 Nov 2016 - 22:29

Toutes ces conneries de trouffion amateurs -selon ses termes- rappelaient non sans un sourire sardonique à Agate la joie des règlements de compte dans sa Chicago natale. Quoi qu'il ne serait pas exact de dire qu'elle s'en rappelait mais plutôt qu'elle se souvenait dans tous leurs détails de chaque excursion nocturne, deux brownies sous le manteau et un p'tit Meyer dans une poche.
A ceci près qu'elle était de jour, en pleine forêt, entouré d'inconnus, à un rôle de subordonnée et sans Brown ni Meyerco. Tout au plus une pétoire brinquebalante et une machette de garçon de ferme -toujours selon ses termes.

Un peu avant la sortie, elle avait passé un certain temps à vérifier ses armes. Plus que ses instruments de recherche d'ailleurs. Elle était là pour faire des prélèvements, c'est tout. Il ne faudrait pas compter sur elle pour une analyse chimique du sol. Quoique, si car elle connaissait le principe, mais n'a eu que trop peu d'occasions de le pratiquer. Agate en avait évidemment profité pour tester ses pouvoirs d'archives. Disons qu'elle s'était passé un blu-ray mental.

C'était la scène où elle venait de s'enregistrer et recevait ses armes et équipements. Elle la contemplait pour la troisième fois, à dessein : l'ex-chef de gang y avait commis plusieurs erreurs à éviter de reproduire. Déjà qu'elle était fichée pour s'être retrouvée tête dans la poudreuse.

On lui donna le pistolet, qu'elle regarda longuement, en haussant les sourcils jusqu'à écarter les cheveux qui barraient son front.
"C'est... ça, un flingue par chez vous ? Non, ça, ce n'est pas un flingue, c'est un amuse-gosse. Merde quoi. Filez-moi un putain de beretta, même en airsoft j'ferais plus de mal et j'prendrais moins de risques qu'ça m'pète au ciboulot que votre poubelle montée sur manche."
Enfin, devant le marbre de son dispensaire -au pistolet pas à Agate- elle le fit tourner sur son index et le rangea dans son holster de ceinture. Elle le portait déjà à la texane -le holster, certainement pas le pistolet. Puis elle exprima son mélange de désapprobation et de lassitude -chose qui devenait de plus en plus courante ces derniers jours- puis les laissa en lâchant encore deux ou trois jurons. Et, arme aidant, il faut signaler qu'elle marchait, eh bien, exactement comme la hoodlum qu'elle était, soit  avec un fort roulement d'épaules, bras bien écartés et mains ouvertes pour dégainer dès que besoin serait, en écartant plus que d'accoutumée les jambes. Quelques personnes se retournaient. Elle ne réalisa que lorsqu'elle commençait à tailler des encoches dans la crosse et faisait jouer sa lame en mâchonnant un brin d'herbe folle.
Il faudrait peut-être surveiller sa tenue.


Mais retournons au présent.

Agate était en queue de formation, regardant partout, repérant des signes évidents dans le paysage. Juste histoire de se constituer des "marques-pages mentaux" quand/si elle aurait besoin de se rappeler au pas près du trajet. Elle regardait également souvent en arrière ; une forêt ne se ressemblant jamais selon le sens où on la regarde.

Après avoir noté la présence d'un arbre mort  aux branches brisées, elle se retourna et porta son regard -brièvement- sur le reste du groupe. Et plus particulièrement sur l'étrange personnage qui se baladait l'arme levée et où manifestement un film d'action se déroulait dans sa tête.. Elle soupira et s'approcha de lui, tapota son épaule et lui parla doucement.
"Sullivan, range ton..."
Rappel immédiat ; on ne risquait pas de se faire arrêter par un policier et perdre une centaine de dollars à le faire regarder ailleurs.
"J'veux dire, fais gaffe, reste concentré.
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Expédition ß

Message par Maître du Jeu le Dim 20 Nov 2016 - 0:28

Un peu de prudence n'est effectivement pas un luxe que les membres de l'expédition se doivent d'user avec modération, bien au contraire. La tension est palpable : se hâter et perdre en discrétion ? Prendre son temps et rester exposé de longues minutes supplémentaires ? De plus, l'équilibre parfait entre ces deux choix n'est peut-être pas non plus une solution.

Au loin... mais malheureusement pas si loin que ça, un rugissement assourdissant se fait entendre, la direction de sa source est difficile à déterminer, bien qu'une série de bruits sourds rapides et réguliers faisant suite à ce cri...comme si quelque chose arrivait au galop...quelque chose de gros.

La formation est aussitôt parcourue par un frisson d'horreur, d'anticipation, voire d'excitation pour les plus suicidaires d'entre vous... Quoi qu'il en soit, le fait est que vous n'avez que quelques secondes pour vous préparer à l'inconnu.

L'inconnu en question s'avère être une masse énorme qui traverse les arbres pour foncer droit sur vous tous, fauchant le groupe d'expédition en son centre, projetant violemment les membres n'étant pas positionnés en tête et queue de formation. Du matériel vola dans tous les sens, la panique se répandit à la vitesse de la lumière, des cris de peur et de douleur se firent entendre et déjà l'énorme masse disparut en traversant littéralement les arbres, comme s'il s'agissait d'illusions.

Un second rugissement retentit alors, couvrant aisément la voix du sergent qui tente de donner un ordre, à moins que ce ne soit un avertissement... En tout cas, ceux qui ne sont pas stupides devraient avoir compris que cette chose n'allait pas s'en tenir à un seul assaut, la prochaine attaque est imminente.




[Consigne MdJ : Pas d'ordre de réponse défini pour les participants,
contentez vous d'agir / réagir / subir...
Mais surtout faites vous plaisir ! ]
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Expédition ß

Message par Friedrich Frotz le Sam 26 Nov 2016 - 19:03

Le calme ambiant est (trop) vite troublé par un rugissement atrocement proche. Kanwè se retourne aussitôt, son regard vert court le long de la forêt au loin. Lorsqu'une masse noire traverse le milieu du groupe, il est déjà en train de se concentrer l'électricité de sa batterie dans sa main droite, se préparant à riposter si elle revient. Il perdit sa concentration un moment, quand l'ennemi traversa littéralement les arbres. Quel genre de créature cette chose pouvait-elle être? Au second rugissement, il réfléchissait déjà à une demi-douzaine de scénarios d'attaque et de défense possibles. Sur le point de donner un ordre à Sullivan, il se retint, se rappelant qu'il n'était pas le chef de qui que ce soit. Jetant alors un œil à Erik, il n'entendit néanmoins pas l'ordre qu'il devait donner.

La créature surgit alors de nouveau de la forêt, fonçant une fois de plus vers le groupe ß. Cette fois, elle visait l'avant. Kanwè rompit la formation par la gauche, se jetta à terre pour éviter la bête, puis utilisa son pouvoir : de l'électricité sortit en crépitant de la batterie, puis du sac qui le contenait, avant de s'agglutiner dans sa main droite. Il lança ensuite la sphère ainsi formée de toutes ses forces vers l'entité, priant pour ce ne soit pas un effort inutile. Sans attendre la réaction de l'ennemi, il se releva et repartit au pas de course vers le groupe.

« Rassurez moi, dit-il plus ou moins calmement à Erik, c'te bestiau craint la foudre? »

Pour un chercheur en biologie, il ne connaissait encore rien de la faune de ce monde. Ça ne risquait pas de beaucoup les aider...
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Expédition ß

Message par Agate Cairdiúil le Mar 29 Nov 2016 - 14:29

Présentement, Agate se livrait à une profonde introspection visant à savoir pour quelle raison profonde avait-elle ouverte sa grande gueule et s'était portée volontaire pour l'expédition.

Mais comme regretter sa présence en un lieu donné ne téléporte pas en dehors dudit lieu, ces interrogations cessèrent bien vite. Le pistolet était sorti, de même que les doutes quant à son efficacité.

A quelque mètres des racines proéminentes où elle s'était astucieusement dissimulée, Agate vit un jeune garçon préparer ses pouvoirs. Elle le fixa du regard pour bien repérer qui il était et ferma les yeux.



La voici donc qui déambulait dans d'immenses allées d'étagères couvertes de classeurs, de livres, de cartons, de feuilles, éclairées par des lampes blanches. Agate se tenait droite, les mains serrées sur un bloc-note. Elle portait des escarpins noirs, une jupe et un costume de jeune cadre dynamique noirs, avait un maquillage impeccable et une coiffure soignée.
Car ce n'est pas parce qu'on est dans sa propre mémoire qu'on doit se comporter comme dans un troquet. Non mais sans blague. Notons que c'est essentiellement depuis son arrivée dans ce nouveau monde où on s'offrait des vêtements nouveaux tous les cinq ans qu'elle s'adonnait à ce genre de coquetteries exclusivement mentales qui lui auraient faites horreur dans sa bonne ville de Chicago.
Alors que ses talons hauts résonnaient sur le marbre, elle furetait du regard les étagères, espérant trouver le bon repère. Arrivée enfin devant le bon répertoire, elle sortit un large classeur gris sur lequel on pouvait lire Expédition BETA.
Fort opportunément, il y avait une petite table juste à côté. Elle y posa l'important porte-documents et se rendit à l'onglet Effectifs.

Il y avait là trois fiches aux noms de ses coéquipiers. Elle les étala et rechercha la partie Pouvoirs.
"Friedrich, Frotz, certainement un allemock. Maîtrise l'électricité. Mouais. Un tazer sur pattes. Vingt-trois piges, trop jeune pour faire autre chose qu'énerver plus encore c'te saloperie. Et il m'a l'air à l'ouest; il est foutu de faire une connerie. Mouais."
Tout en pensant à voix haute -car quand on est dans sa pensée, où pense-on ?- elle lut, ou plutôt parcourut les pouvoirs des autres. Le seul qui semblait d'une efficacité moyenne était Vargas.

Elle se dirigea vers un autre onglet, Trajectoire, et sortit les photos prises. A environ trois minutes de marche, le groupe était passé au milieu d'une petite prairie où de nombreux rochers affleuraient en surface, idéal pour servir de projectiles. Ou sinon, il semblerait qu'un peu plus loin, une rivière assez large permettrait au groupe de traverser sur un gué qu'elle avait repéré aux gallinacés qui avaient pied entre l'arbre mort et le caillou qui ressemblait à Georges Washington.
"Mm."

Et sur ces belles paroles, elle regarda son écran de téléphone où était affiché sa vision dans le monde réel. Le gamin avait lancé sa boule de foudre et courrait vers Erik. Agate sortit un détonateur à explosif de sa poche et activa son bouton central, et elle se déconnecta.



"Ça fait toujours mal au crâne ces saloperies..."
Agate se leva de sa position et tout en restant à l'abri de la futaie, arme en main, se dirigea vers le chef de groupe et héla les deux hommes qui taillaient une bavette.
"Si ça craint la foudre chaipas, mais si tu lui as pas balancé au moins une dizaine de millier de volts ça va juste l'énerver. Et je parierais plutôt sur deux fois la dose pour vraiment lui poser des problèmes.
Oh Vargas, y'a une rivière un peu plus loin où on pourra passer à gué. Si on bouge nos fesses on peut y être en deux minutes en courant bien. C'te saloperie perdra nos traces quand on l'aura passée. Si t'es pour c'plan prend-moi sur ton dos et j'vous indiquerais l'chemin exact."

Il est effectivement ardu de tracer un itinéraire correct et de courir en même temps. Les désagréments de son pouvoir ont ceci d'agréables qu'ils économisent les jambes de sa détentrice.
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Expédition ß

Message par Erik Vargas le Sam 3 Déc 2016 - 19:32

Le premier rugissement paralysa le sergent. De la peur ? Naaaan, au point où il en était, il n'était plus question de peur, mais de d'appréhension vis à vis de l'inconnu. Et fort heureusement, ce qui allait arriver n'était pas inconnu.

« Att... »

Le vacarme qui suivit couvra aisément sa voix, tandis qu'il vit des choses se faire envoyer en l'air et dans tous les sens... Dans une confusion lui faisant espérer qu'aucun corps ne faisait parti de ce tas de débris et morceaux en tous genres... Bon, il y avait probablement des touchés vu que des cris retentirent.

D'un mouvement brusque, il concentra son énergie, l'amalgamant autour de lui, prêt à réagir si quoi que ce soit se jetait sur lui, comme d'habitude... Sauf que cette fois-ci, il n'était pas seul, et la créature ne l'avait visiblement pas principalement dans sa ligne de mire.

« C'est un... »

Autre rugissement... Bordel, allait-il pouvoir en placer une ? Comment faire passer des ordres ? Quelqu'un n'avait-il pas de la magie permettant un lien mental ? Non ? Dans quel type d'Aventures s'était-il lancé ? Déjà, l'ursaï se jetait sur l'avant du groupe et l'ex-militaire usa de sa magie pour repousser la personne qui semblait beaucoup trop proche des crocs, griffes et autres extrémités dangereuses de ce monstre : Sullivan. Lui-même fut percuté par la bête, mais la barrière cinétique qu'il avait dressé par habitude autour de lui encaissa la plus grosse partie du choc avant d'éclater comme une bulle, qui acheva de l'écarter du danger : totalement planifié ! (ou pas...)

Quoi qu'il en soit, Kanwè s'était mis en tête d'attaquer l'ursaï à coup de décharges électriques. Dommage que la bête avait la fâcheuse tendance à plonger à travers les arbres, le bois semi-conducteur absorbant le courant.

« Rassurez moi... c'te bestiau craint la foudre? »

Euh, probablement ? Ce n'était pas lui l'expert en magie électrique... Se rétablissant du choc engendré par la rupture de sa barrière, le sergent repris contenance, empoignant son arme d'assaut.

« J...
- Si ça craint la foudre chaipas, mais si tu lui as pas balancé au moins une dizaine de millier de volts ça va juste l'énerver. Et je parierais plutôt sur deux fois la dose pour vraiment lui poser des problèmes.
Oh Vargas, y'a une rivière un peu plus loin où on pourra passer à gué. Si on bouge nos fesses on peut y être en deux minutes en courant bien. C'te saloperie perdra nos traces quand on l'aura passée. Si t'es pour c'plan prend-moi sur ton dos et j'vous indiquerais l'chemin exact. »


MAIS MAIS MAIS... On allait le laisser s'exprimer ? Comment voulaient-ils tous survivre si on ne le laissait pas faire son boulot ? L'information de la jeune femme n'était pas à jeter à la poubelle, mais... Une minute... La prendre sur son dos ? C'est sûr qu'il s'était endurci durant ces trois dernières années dans ce nouveau monde, mais là ça n'allait pas être possible, surtout s'il voulait pouvoir garder tout le monde en vie.

« On ne sème pas un ursaï, surtout si on est sur son territoire ! Je préfère faire face plutôt que de me faire attaquer par derrière. Cependant...Oooh... »

Il se tourna vers Kanwè, avec une pointe d'excitation puérile dans le regard, le reste étant une lueur un peu malsaine...

« Si tu peux concentrer ton courant électrique, alors la rivière est une bonne solution... Par contre je ne porte personne, je vais plutôt garder son attention focalisée sur moi et l'attirer pendant que vous passez devant. Autant éviter de me crever à la tâche comme la dernière fois si on peut tout simplement le faire griller. »

Et sans plus d'explications, il accrocha son arme à son dos et s'avança en plein milieu de la zone dangereuse : plusieurs arbres susceptibles de voir surgir le monstre, en formation un peu circulaire... Son fusil ne lui était d'aucune utilité, le cuir de ces bestiaux était trop robuste, autant avoir les mains libres pour concentrer et manipuler son énergie.

« Grouillez-vous, dirigez-vous vers la rivière, je vous rejoins avec notre invité... »

Et en parlant de l'ursaï, celui ci jaillissait déjà d'un des arbres, bondissant, toutes griffes dehors. Le repérant du coin du regard, le sergent pivota pour lui faire face, un crépitement magique naissant déjà à son œil blanc.

« Viens voir là ! On va pas se laisser faire ! »

Prenant appui, frappant de son pied avec force, Erik accumula son énergie d'altération de la physique au niveau de son bras droit, formant une autre barrière cinétique, beaucoup plus concentrée. D'un revers presque similaire à celui d'un tennisman professionnel, il contra la charge de l'énorme créature, l'envoyant valser au sol, l'énorme masse s'écrasant au sol dans un bruit assourdissant, mêlant grognements, rugissements, petites plantes arrachées et touffes de poils virevoltants dans tous les sens.

Physiquement, cela était aussi improbable qu'un enfant projetant aisément un sumo avec une prise de force. Mais que fallait-il comprendre dans "altération de la physique" ? Grognant d'un air satisfait (bien que beaucoup moins bestial par rapport à l'ursaï), le balafré attrapa fermement son poignet droit avec son autre main, conservant le contrôle de l'énergie pour éviter qu'elle ne s'emballe après ce choc titanesque... Cela n'allait peut être pas lui permettre de faire faire trop de voltiges à son adversaire du jour, mais il fallait qu'il arrive à garder son attention le plus longtemps possible.

« Et maintenant on survit... » grogna-t-il pour lui-même.

Combien de temps les autres allaient-ils mettre pour se rassembler et foncer vers la rivière ? Erik espérait que ce ne soit pas trop long. Sa première rencontre avec un ursaï s'était soldée par cette balafre qui le caractérisait désormais, tandis que la deuxième fois avait été un combat s'étant terminé par une énorme surcharge fatale pour la créature, mais ayant mis K.O. l'ex-militaire pendant une bonne semaine. Aujourd'hui, il espérait s'en sortir un peu mieux, il n'était pas seul.
Général
Détails
HRP
avatar
Administrateur
 


Re: Expédition ß

Message par Agate Cairdiúil le Dim 11 Déc 2016 - 9:27

Agate haussa négligemment les épaules. C'est sa vie après tout. Elle leva les yeux vers Kanwé, lui chercha un surnom et commença à parler.
"Bon freddie, voilà l'plan. J'peux pas des masses m'contrôler quand j'utilise mon pouvoir tu piges, donc va falloir que tu m'guides et qu'tu courres pas trop, histoire que j'me viande pas la tête dans la boue, hein, tu s'ras sympa. J't'expliquerais où qu'y faut aller alors ouvre tes esgourdes."
Et elle se leva, mis son bras droit sur l'épaule de son compagnon et incita celui-ci à faire de même, ainsi qu'à bien la maintenir, tout en se plaignant de sa taille excessive.
"Rah putain grand couillon t'es pas simple comme gusse. Okay, on y va."

Sans attendre de réponse, car elle n'en désirait aucune, Agate activa son pouvoir et ses yeux commencèrent à voguer dans le vide. Kanwé sentit que la prise de sa coéquipière faiblissait et qu'en même temps elle se crispait : sa main droite serrait exagérément fort les vêtements de l'épaule qui l'accueillait.




Cette fois-ci, elle s'était vêtue d'une magnifique robe de soirée noire avec une écharpe de fourrure blanche somptueuse. Agate s'assit à un bureau et y étala toutes les données concernant le trajet à suivre. Ayant tracé l'itinéraire, elle envoya un ordre à son corps qui consistait en un ajustement de son bras gauche pointant le chemin à suivre. Elle renouvellerait cette commande toutes les cinq secondes tout en tâchant de contrôler ses jambes, chose facilitée par le caractère automatique de l'acte de marcher mais excessivement complexifié par la nature traître du sol de forêt.

De l'extérieur, le bras d'Agate se tendit d'un coup vers la direction à suivre, intimant à son compagnon de la suivre. Elle prononça en plus, quoique sans la sobriété d'un GPS traditionnel :
"A une heure... cinquante mètres... Broussailles à éviter..."


Si rien ne l'interdit, tu peux m'emmener jusqu'à la rivière, dès qu'elle est en vue je reprends mes esprits.
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Expédition ß

Message par Friedrich Frotz le Ven 23 Déc 2016 - 22:21

Alors qu'Erik s'apprêtait à lui répondre, une jeune femme rousse arriva, et parla en ces termes :

« Si ça craint la foudre chaipas, mais si tu lui as pas balancé au moins une dizaine de millier de volts ça va juste l'énerver. Et je parierais plutôt sur deux fois la dose pour vraiment lui poser des problèmes.
Oh Vargas, y'a une rivière un peu plus loin où on pourra passer à gué. Si on bouge nos fesses on peut y être en deux minutes en courant bien. C'te saloperie perdra nos traces quand on l'aura passée. Si t'es pour c'plan prend-moi sur ton dos et j'vous indiquerais l'chemin exact.


- On ne sème pas un ursaï, surtout si on est sur son territoire ! Je préfère faire face plutôt que de me faire attaquer par derrière. Cependant...Oooh... »

Pardon? Un..."ursaï"? Ah. Quand on m'a dit que la faune était différente, je pensais pas qu'elle l'était à ce point...

L'homme balafré se tourna alors vers Kanwè, son œil unique luisant d'excitation... ou de quelque chose de plus sombre.

« Si tu peux concentrer ton courant électrique, alors la rivière est une bonne solution... Par contre je ne porte personne, je vais plutôt garder son attention focalisée sur moi et l'attirer pendant que vous passez devant. Autant éviter de me crever à la tâche comme la dernière fois si on peut tout simplement le faire griller. »

Sans plus tarder, il partit en courant au combat, face à l'ursaï. Son fusil rangé dans le dos, il cria aux membres de l'expédition :

« Grouillez-vous, dirigez-vous vers la rivière, je vous rejoins avec notre invité... »

Pas le temps de partir lui-aussi. En effet, la femme de tout à l'heure -Agate, ou un truc comme ça... pas une douce d'après les rumeurs (Note personnelle : Rumeurs sur son caractère LARGEMENT confirmées) déclara sèchement :

« Bon freddie, voilà l'plan. J'peux pas des masses m'contrôler quand j'utilise mon pouvoir tu piges, donc va falloir que tu m'guides et qu'tu courres pas trop, histoire que j'me viande pas la tête dans la boue, hein, tu s'ras sympa. J't'expliquerais où qu'y faut aller alors ouvre tes esgourdes. »

Elle s'agrippa ensuite fermement à lui, lui faisant signe de la maintenir ainsi. Sans commenter cette demande, et le surnom débile qu'elle lui avait donné, il fit ce qu'elle attendait.

« Rah putain grand couillon t'es pas simple comme gusse. Okay, on y va. »

Puis, soudainement, ses yeux se révulsèrent, et sa main serra plus fort, comprimant son épaule. Il se retint de lâcher un commentaire cynique et désabusé, sachant que ça ne le mènerai à rien. Au contraire, il se concentra sur l'instant présent, où un ursaï risquait de les buter s'ils faisaient un faux pas. Soudain, elle tendit le bras gauche, pointant une direction. Celle de la rivière, sans doute...

Il entreprit donc de l'amener jusque là, en jetant parfois un regard en arrière, pour vérifier la position de la bête. Agate marmonnait parfois des indications :

« A une heure... cinquante mètres... Broussailles à éviter... »

Il courra dans la direction indiquée, sans que l'indigène ne les dérange. La rivière en vue, il amena Agate près d'un arbre, pour qu'elle puisse facilement se tenir en son absence. Il avait compris le plan du capitaine. Faut dire aussi qu'il l'avait explicitement dit. Néanmoins, à l'approche de la rivière, il se souvint de sa réaction au contact de l'eau. Le souvenir des chercheurs qu'il avait violemment électrocuté sans le vouloir remonta à la surface. Il secoua la tête. Puis entreprit de franchir la rivière. Pas très agitée, mais plus profonde qu'il ne l'avait cru. Il dut nager vers son milieu. Son électricité semblait s'agiter. Il avait toutes les peines du monde à ne pas lâcher la puissance accumulée dans sa batterie. C'était comme vouloir retenir un étalon sauvage, déchainé. Maintenant, il devait attendre les ordres du capitaine de l'expédition. Attendre que les autres membres franchissent la rivière. Et se sécher un max, pour réduire le contact avec l'eau. Sinon, ce sera le deuxième accident...
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Expédition ß

Message par Agate Cairdiúil le Sam 24 Déc 2016 - 18:58

Une fois sortie de son état, elle lâcha une imprécation à l'encontre des forces physiques, psychiques et vitalistes de l'univers :
"Putain."

Ainsi ragaillardie par la poussée d'énergie que lui conférait l'insulte, Agate sortit son arme à feu, par pur réflexe, et inspecta le terrain. C'était bien là où elle voulait aller, et il semblerait que le dénommé Freddie aie trouvé son chemin seul. Forte de ces constatations, elle estima son devoir présentement accompli, enleva son sweat, dévoilant un magnifique t-shirt blanc arborant fièrement le drapeau des États Confédérés d'Amérique et traversa la rivière, maintenant pistolet et vêtement au-dessus de l'eau.

Arrivé sur le bord, Agate fit un petit signe de main à son comparse, envoya son sweat sur l'épaule et son arme à la ceinture.
"Bon coco, je te laisse te démerder du coup. Si tu veux des fringues propres, je peux te filer mon Crooks and Castles. Prends-y soin comme si c'était ton putain de petit ami."
Sans attendre de réponse, car elle n'en désirait là non plus aucune, elle lui lança son sweat.
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Expédition ß

Message par Maître du Jeu le Dim 15 Jan 2017 - 21:29

Lénorme masse brune attaquait Erik sans merci. La première volée qu’elle s’était prise ne l’avait pas refroidie, loin de là. Le prédateur des forêts n’avait pas l’habitude qu’on lui résiste autant. À croire que l’Ursaï avait enfin trouvé un adversaire à sa taille. Cela énervait d’autant plus la créature qui n’avait plus qu’un objectif en tête : planter ses crocs acérés dans le bras du frêle humain qui lui faisait face. Manque de chance, la créature se heurtait inlassablement à une force invisible, dès qu’elle essayait d’atteindre sa proie.

Tournant autour du survivant, l’Ursaï cherchait le meilleur angle d’attaque. Vif, malgré sa masse imposante, l’animal bondit, prêt à faucher Erik. Mais une nouvelle fois, c’est sur le bouclier invisible qu’il atterrit. La créature fut alors projetée à plusieurs mètres de là, un peu sonnée par la violence du choc.
Le monstre se remit sur pattes dans un grognement mécontent. Il constata alors que son adversaire en avait profité pour prendre la poudre d’escampette.

LUrsaï prit Erik en chasse mais ce dernier avait déjà pas mal d’avance. Chaque foulée rapprochait un peu plus le monstre de sa proie. Mais chaque foulée rapprochait aussi Erik de la rivière. Plus que cinq mètres … Trois … Un !
Sur le point de tomber dans l’eau, Erik utilisa son pouvoir d’altération de la physique pour se propulser de l’autre côté de la berge.
L’Ursaï, quant à lui, prit par l’élan, finit sa course dans le lit de la rivière.
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Expédition ß

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Général
Détails
HRP
 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum