Les audinules

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les audinules

Message par Maître du Jeu le Dim 28 Aoû 2016 - 16:05


Les Audinules

Insectes audiophages




" Après les gros monstres assoiffées de sang vous mettant en pièces d'un coup de griffes ou de crocs, il est rassurant de pouvoir observer d'autres créatures qui ne veulent pas votre mort et qui se contentent de mener leur vie. C'est le cas de cet insecte aux couleurs vives ayant la particularité de se nourrir du son et volant sans avoir besoin d'ailes. "


Description

D'une taille allant de 3 à 10cm de haut, les audinules sont des insectes volants à l'apparence très inhabituelle : la partie supérieure de son corps est formée d'une tête grise comportant trois petits yeux disposés de manière triangulaire, ainsi que d'un abdomen aux couleurs irisées comportant quelques organes simples comme un petit poumon et un cerveau de taille toute aussi réduite. Le reste de cette partie est composé de membranes particulières dont le but est de conduire et stocker de l'énergie magique.

La partie basse du corps de cet insecte est composée d'un cœur à l'air libre et de pattes formant trois zones circulaires dans lesquelles réside une sorte de toile énergétique à peine visible, pulsant presque imperceptiblement d'énergie magique.

Les couleurs irisées de l'abdomen changent aléatoirement et en permanence pour chaque individu, ce qui laisse penser que les flux magiques et corporels internes agissent sur les propriétés de la membrane extérieure, la faisant changer de couleur. Le bout des pattes des audinules comporte néanmoins une couleur unique qui peut se retrouver chez d'autres individus, mais qui ne varie pas au fil du temps. Ces couleurs sont généralement froides et vont du violet au noir, en passant par le bleu ou le gris.

Comportement

Les audinules virevoltent librement comme le feraient des insectes connus comme les libellules ou les papillons, et ce malgré leur absence d'ailes. Ils se rassemblent souvent comme des mouches, sauf que leur critère de préférence s'avère être le son. Tout bruit fracassant ou tonitruant attire une multitude d'audinules des alentours jusqu'à ce que l'écho se disperse et que les insectes s'éloignent.

En effet, les formations circulaires au niveau de leurs pattes absorbent les ondes sonores et les convertissent en énergie vitale pour la petite créature. La propagation de l'onde est alors réduite en grande partie, ce qui peut avoir pour cause de donner une impression de distance alors que la source du bruit est bien plus proche.

Bien évidemment, les audinules ne sont pas aussi répandus que les mouches ou moustiques, car leurs œufs, bien que pondus en quantité plus que raisonnable, semble être un met plutôt raffiné visé par d'autres créatures... dont les êtres humains : quelques survivants ont eu l'occasion d'en trouver lors d'expéditions, témoignant d'une ressemblance avec le caviar, mais au goût "un peu comme de l'ail".

Les petites créatures s'approchent souvent de la cité, tout en restant à une distance raisonnable, se nourrissant des sons en pleine journée. Au niveau du quartier de la falaise, où l'activité artisanale et les chantiers sont plus courants, les audinules sont devenues de plus en plus téméraires, s'approchant de plus en plus des travailleurs, sans pour autant les déranger... pour l'instant.

Non hostiles, les audinules n'aiment pas être touchées, se contentant de s'éloigner un peu, mais ce comportement change complètement si l'on touche à leur cœur qui réside entre les trois zones de conversion de leurs pattes, les affolant rapidement et les faisant s'envoler et fuir.


Compétences et spécificités

L'insecte audiophage n'est pas hostile, il se contente de se placer à proximité des sources de bruit pour se nourrir et s'en va une fois que les décibels ne sont plus suffisants : la conversion de bruit en énergie n'est pas quelque chose de "gratuit", et donc se contenter de faibles ondes serait contre-productif.

Lorsque les chercheurs en ont capturés quelques uns pour les étudier, l'un d'eux a jugé "intéressant" de passer son doigt au niveau des zones de conversion d'une audinule : son gant s'est rapidement désintégré et bien qu'il retira son index sans perdre de temps, le douloureux résultat fut similaire à celui d'un inconscient qui tournerait son doigt à plusieurs reprises dans un taille crayon.

Une toxine recouvre également leurs pattes, mais sa concentration n'est pas suffisante pour affecter l'être humain, surtout que malgré leur forme pointue, ils ne s'en servent que pour se poser sur les surfaces, la tête en bas ou non au vu de leur légèreté.



Secteur Recherche, équipe du vivant

Crédit image : © nJoo


Général
Détails
HRP
avatar
 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum