[PV] " Le changement est toujours agréable. "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[PV] " Le changement est toujours agréable. "

Message par Elenna Keegan le Mer 20 Juil 2016 - 18:41

Rp privé avec Erik Vargas.
LA autorisé.


Le changement est toujours agréable.



Le soleil se levait à peine lorsque le Conseil avait rendu son jugement quant à ma sentence. Je m’étais attendue au pire, à l’exil, à la pendaison, au bûcher, à la mort ultime quoi. Même si je ne savais pas réellement pourquoi. Etait-ce un crime que de changer sur cette planète ? On m’avait sorti le refrain habituel avant de m’emmener voir le club des cinq (pas celui avec le labrador hein). J’étais dangereuse, une bouilloire ambulante qui menaçait le secteur de la Recherche et peut-être même la cité. C’était un peu gros à mes yeux, mais c’était peut-être le cas. Il était vrai que ces derniers temps, je ne mettais plus vraiment le cœur à l’ouvrage mais de là à faire tout exploser… Oui, d’accord, j’avais failli le faire mais je m’étais rattrapée à temps. C’est d’ailleurs à ce moment-là que mon cas a été reporté au Conseil. Les rumeurs disent qu’ils ne veulent pas prendre de risque, faire perdurer leur cité et leurs petits trônes. J’entendais murmurer autour de moi les autres chercheurs qui partageaient mon habitation. Ils pariaient sur mon cas. A priori, celui qui avait le plus de chance de gagner, c’était le p’tit moche qui avait choisi l’exil pour mise. J’avais haussé les épaules. Je m’en fichais pas mal. Je ne voulais pas mourir, je ne suis pas bête à ce point mais j’avais appris que la vie ne me ferait pas de cadeau alors autant l’affronter le dos droit et le visage fermé.

Ce fut donc avec soulagement que je sortis du Siège où j’avais été reçu par le Conseil puis ensuite par un genre de psy, un mec chelou qui m’avait fait faire des tests physiques et mentaux comme si j’étais un animal de foire. J’avais face aux dirigeants de notre petit monde, écoutant leurs sermons, répondant à leurs questions sans grande motivation. Ils étaient tous plus différents les uns que les autres mais tous plus âgés que moi. C’était difficile de leur donner un âge mais certains frôlaient la cinquantaine, d’autres la trentaine et les autres peut-être plus ou moins, je n’en savais tout simplement rien. Ce n’était pas aujourd’hui qu’on m’enverrait tenir compagnie aux bêbêtes qui attendaient patiemment autour de la cité, prêts à croquer le moindre petit pied qui dépasserait des murailles. Un sourire en coin se dessina sur mon visage lorsque je sortais de là. Je rejoignis rapidement mon ancienne habitation. Les cinq m’avaient assigné un nouveau secteur mais aussi une nouvelle habitation avec mon sergent. Génial, un baby-sitter. Ils n’ont tellement pas confiance en moi qu’ils me collent à mon supérieur, de quoi me mettre bien à l’aise.

Les parieurs m’attendaient à l’entrée de mon ex-baraque mais ne firent aucun commentaire. Je jetai vers eux un regard dédaigneux en voyant leur mine déçue. Hé oui les p’tits gars, vous aurez l’occasion de me croiser de nouveau, ce n’est pas en ce jour que vous pourrez raconter aux autres comment la nana qui a failli faire tout exploser s’est faite bouffer par les trucs à dents et crocs pointus qui vivent dehors. Une fois à l’intérieur, je posai mon regard sur mon « lit » et le petit bout de placard qui m’était destiné, du moins avant. Je n’avais pas grand-chose à prendre, juste ce qui m’avait servi dans mon existence passée et qui n’était que le souvenir d’une autre vie. Le reste était relié à la Recherche, je voulais tout reprendre à zéro, oublier les expériences, oublier les ambitions, oublier Ashton. La Défense, voilà mon objectif premier maintenant. Prenant mon petit sac terrien, je laissai libre court à cette magie qui glissait dans mes veines pour une raison qui m’étais totalement inconnue.

Le poil soyeux, la truffe humide et la queue battant les airs, je saisis mon sac dans ma gueule avant de sortir discrètement de la bâtisse en esquivant les relous de la Recherche. Là de suite, j’étais un beau labrador. Personne ne ferait attention à moi, enfin je l’espérai. Au petit trot, je rejoignis mon nouveau quartier, qui était aussi celui où ma sentence avait été délivrée. On m’avait demandé de rejoindre mon sergent le plus rapidement possible qu’il me fasse un topo ou je n’sais quoi. Je devais donc trouver un gars plutôt grand, plus grand que moi c’était sûr et certain, le côté droit du visage en charpie avec un chien chelou à ses côtés. Plutôt facile de trouver un chien ici. Pointant le bout de mon nez, je humai les alentours et me dirigeai vers l’odeur que je pensais la bonne. Bien vite, le gars en question, le sergent pardon, apparut dans mon champ de vision. Il était assis devant le Quartier Général de la Défense, accompagné de son chien comme prévu. C’était quoi cette race au juste ?

Hé, tromper son chef dès le premier jour, ça se fait ou pas ? La queue battante et mon sac à main entre les dents, je m’élançais vers mon supérieur sous la forme d’un beau labrador. Aucune chance de distinguer si j’étais un véritable chien ou juste moi qui faisait la conne. En quelques bonds, je rejoignis le chien du sergent qui avait certainement déjà remarqué mon parfum canin, remuant l’arrière-train pour l’inviter à jouer avec moi.


Général
Détails
HRP
avatar
Administratrice
 


Re: [PV] " Le changement est toujours agréable. "

Message par Erik Vargas le Jeu 21 Juil 2016 - 2:12

La sentence tomba comme une guillotine. C'était la fin du monde, le sergent avait bien envie de se jeter par la fenêtre pour échapper à ce destin cruel et douloureux... Sauf qu'au rez-de-chaussée, il ne risquait pas vraiment de se rompre le cou. Dommage.

Erik affronta alors les cinq étapes courantes lorsque l'on se heurte à un terrible destin. Le déni : oui, c'était simple, il lui suffisait de refuser, de dire non. Le pouvait-il ? La colère prit le relais : décidément, pourquoi toujours lui ? Ce n'était pas un coup de malchance, c'était probablement de l'acharnement sur lui ! Le marchandage : ne pouvait-on pas faire subir cela à quelqu'un d'autre ? Lui qui s'était calmé et était passé d'élément perturbateur à figure d'autorité. La dépression : et s'il échouait lamentablement ? Après tout il n'était pas le meilleur instructeur, il y avait mieux que lui pour ce genre de choses, il le savait pertinemment. Tout ce qu'il entreprenait finissait tôt ou tard dans un bain de sang.

Enfin, il accepta. Pourquoi faire des conclusions hâtives lorsqu'il pouvait essayer de son mieux ? Après tout, il ne s'agissait que de prendre une nouvelle recrue sous son aile, un membre ayant changé et évité l'exil en faveur d'une "réorientation". Donc déjà, toute la phase de prise en main de ce nouveau monde allait lui être évitée. Une membre de la Recherche qui passait à la Défense. Elle devait en avoir vu des horreurs, sur le plan théorique... Eh bien il était temps pour elle de passer à un peu plus de concret.

« Warf ! »

Growl s'était soudainement agité, la truffe à l'air, toujours aussi débile, mais bel et bien capable d'utiliser son flair. Il ne s'était pas échappé à toute vitesse en direction de l'habitation pour aller se cacher pendant 48 heures sous le lit de son maître, il ne s'agissait donc pas de monstres.

L'homme installé sur les marches devant le Quartier Général de la Défense vit alors arriver un autre chien, qui gambadait joyeusement, tenant un sac dans sa gueule. Ignorant complètement l'humain, la bête s'approcha bien vite de son congénère canin et commença à remuer d'un air joueur.

Haussant un sourcil, Erik resta bloqué quelques instants : il n'avait jamais vu d'autre chien dans la cité. Celui-ci était un labrador, une autre race qu'il appréciait beaucoup.

« Bah... tu fous quoi ici, toi ? » fit-il, un peu décontenancé.

L'animal portait un sac, peut-être celui d'une personne transférée avec lui ?

« Une petite minute... »

Pfeuh, vraiment ? Activant son interface holographique d'un mouvement net et précis, il plaça sa main devant lui, activant son scanner intégré (oui, ça avait des avantages d'être sergent, autant en profiter de temps en temps !). L'affichage indiqua donc un nom... LE nom.

« Elenna... Tu cherches vraiment à te faire exiler, c'est ça ? » fit-il d'un air légèrement agacé.

D'une autre brève chorégraphie de doigts, les hologrammes s'éteignirent. Se redressant de toute sa hauteur, il croisa les bras sur son torse, quelques étincelles bleutées se manifestant au niveau de son œil blanc : elle l'avait déjà énervé. Si elle voulait faire long feu, elle avait intérêt à se montrer vraiment coopérative.

« J'espère que tu vas tout faire pour survivre et te montrer un peu plus utile que dernièrement. De meilleurs combattants se sont sacrifiés pour la cité. Il serait vraiment stupide de rendre leur mort vaine tout simplement parce que "madame traverse une mauvaise passe". »

Le sergent lâcha un souffle un peu dédaigneux. Attendant qu'elle reprenne sa forme humaine. Qu'il s'agisse d'un rare transfert de secteur ou de nouveaux éléments, il y avait toujours des fortes têtes, des gens torturés, des idéalistes, des fous... Il fallait se montrer autoritaire pour leur faire comprendre le fonctionnement de la Défense.

Général
Détails
HRP
avatar
Administrateur
 


Re: [PV] " Le changement est toujours agréable. "

Message par Elenna Keegan le Lun 8 Aoû 2016 - 5:14



Dans mes souvenirs les plus lointains, j’avais toujours été espiègle, j’avais toujours eu envie de déconner, de rire, de sourire, de m’amuser quoi. Malheureusement, la vie en avait décidé autrement et j’avais dû zapper tout ce qui faisait d’une adolescente, une adolescente. Je me souvenais encore de cette femme, appelée mère, qui avait fait de ma vie un cauchemar. Je ne suis pas en train de dire que je ne l’aimais pas, oh non. Au contraire, je l’aimais tellement que j’avais mis ma vie entre parenthèse pour ramasser son vomi et laver ses vêtements. Alors j’étais devenue une adulte bien avant ceux de mon âge, je rentrais de l’école pour faire le ménage et ensuite pour aller bosser dans ce bar minable histoire de payer les factures. J’avais oublié d’être une enfant et maintenant que les responsabilités s’étaient évanouies avec mon ancienne vie, j’avais l’impression de revivre, de profiter de tout et de rien.

Ne vous m’éprenez pas, si ma sentence ne m’avait pas inquiété, j’étais tout-de-même contente de ne pas être exilée. La Défense était le secteur qui avait été attribué à Ashton et malgré moi, cela me rappelait des bons souvenirs, mais des souvenirs qui me tordaient l’estomac de douleur. Parfois il m’arrivait d’avoir envie d’oublier, d’oublier son sourire, son rire, son épaule sur laquelle j’avais tendance à pleurer, ses bras dans lesquels tout le reste n’avait plus d’importance. Il avait été mon pilier, mon phare dans la tempête et si son absence était une véritable torture, je me laissais à penser que la souffrance allait se dissiper, qu’un jour, seuls la nostalgie et le bonheur passé me resteraient en mémoire. Bref, mine de rien, j’étais contente d’être là, ça me permettrait sûrement d’honorer la courte existence de mon meilleur ami, celui que j’avais considéré comme un frère. Je pourrais même le venger si j’avais un peu de chance, mais pas tout de suite, pas aujourd’hui.

Je remuais allégrement l’arrière-train, lâchant mon sac dans la poussière. Ma langue pendouillait de droite à gauche avec un léger filet de bave. Un parfait chien, j’étais parfaite, tout simplement parfaite. Parfois, j’étais même épuisée d’être si proche de la perfection. D’ailleurs, le sergent-chef qui devait être mon tyran pour les prochaines années à venir était en train de se faire totalement avoir au vu de la tête qu’il tirait. Un mélange entre la surprise et l’incompréhension, de quoi lui donner un air niais. Ce que je foutais là ? Bah je bavouillais par-ci par-là, je me roulais dans la terre et je me gratouillais le derrière des oreilles. Oui, les animaux terrestres étaient rares ici mais il avait bien un chien à lui, pourquoi ne pourrait-il pas y en avoir d’autres ? Il n’était peut-être pas si niais que cela. Le fameux Vargas tendit son interface vers ma frimousse canine avant d’afficher un air désapprobateur. Oh oui pardon papounet, promis je ne recommencerais pas. Me faire exiler ? Non pas du tout, juste une petite envie de m’amuser.

" J'espère que tu vas tout faire pour survivre et te montrer un peu plus utile que dernièrement. De meilleurs combattants se sont sacrifiés pour la cité. Il serait vraiment stupide de rendre leur mort vaine tout simplement parce que "madame traverse une mauvaise passe". "

Monsieur s’était redressé, l’air vénère, les bras croisés sur son torse de gars de la Défense. Il souffla bien fort histoire de se faire remarquer. Et c’était moi qui était dans une mauvaise passe ? C’était ça avoir ses ragnagnas version mec ? Le moment de la rigolade était terminé. Je faisais un effort surhumain pour me redresser sur mes pattes arrières, reprenant lentement ma forme humaine et mes habits. La petite rousse que j’étais fus maintenant fit face à mon nouveau patron. Un sourire en coin se dessina sur mon visage alors que je glissais mon sac sur mon épaule et fis une petite courbette.

" J’ai bien conscience que des sacrifices ont eu lieu, croyez-moi sergent Vargas. "

Je me redressais légèrement en plantant mon regard vert dans celui du bonhomme. Ashton était l’un de ceux qui avaient donné leur vie pour la cité, je le savais très bien. Je crois que mon nouveau patron me prenait pour une imbécile. Je vivais ici depuis assez longtemps pour connaître et comprendre l’importance de chaque secteur pour notre survie à tous. J’avais beau avoir l’air d’une enfant avec ma taille de minimoys et mon sourire espiègle, je n’en étais pas moins mature, sage, tout ça. Enfin, lorsque j’en avais envie. J’arrangeais rapidement mon t-shirt blanc qui dévoilait mon petit bidon et mon baggy aux couleurs militaires qui semblait dix fois trop large pour moi. Je me penchais pour caresser le haut du crâne du chien qui semblait ne plus rien comprendre. Un chien-humain, ça devait être bizarre en effet, surtout pour un animal.

" Que puis-je faire pour commencer ma première journée dans la Défense ? M’a-t-on déjà assigné à une habitation ? "

J’avais beau avoir l’air d’une petite garce, j’étais pleine de vie et une soif d’apprendre tortillait déjà au creux de mon ventre. J’avais bien appris mes leçons sur les différents districts de la cité mais la pratique c’était autre chose que la théorie. Je voulais tout savoir, tout apprendre, tout visiter et j’espérais sincèrement que Sir Vargas arrêterait de juger sur les rumeurs et sur les apparences…


Général
Détails
HRP
avatar
Administratrice
 


Re: [PV] " Le changement est toujours agréable. "

Message par Erik Vargas le Mer 10 Aoû 2016 - 11:59

Voir le chien se métamorphoser en femme devant lui ne l'étonna pas plus que la vue du chien au premier abord : certes, Growl n'était peut-être pas le seul canin ayant été transféré, mais pour l'instant, il n'en avait jamais vu un seul dans les rues de la cité. Par contre, assister aux manifestations magiques bizarres, ça, c'était presque son quotidien.

Il fit une pause dans sa réflexion, attendant que la transformation se termine, et même quelques secondes après... Non ? Il ne manquait pas un bout là ? Apparemment non, la nouvelle recrue était juste petite.

- J’ai bien conscience que des sacrifices ont eu lieu, croyez-moi sergent Vargas.

Son comportement était un brin agaçant, mais cela n'allait pas faire perdre les pédales à l'ex-militaire : si elle cherchait à faire la gamine, ce n'était pas avec lui qu'elle jouerait. Elle avait beau avoir "conscience" de tout un tas de choses, si elle se faisait tuer, il aurait sans doute moins de regrets qu'avec la précédente victime.

- Que puis-je faire pour commencer ma première journée dans la Défense ? M’a-t-on déjà assigné à une habitation ?

Erik hocha lentement la tête, content qu'elle fasse preuve d'un peu plus de pragmatisme, même pour le temps d'une question. Il lui fit signe de le suivre.

« Tu vas habiter avec moi, dans un bâtiment réaffecté il y a quelques temps. Il reste encore quelques places, le Conseil veut sans doute que je serve également de baby-sitter... »

Il lui coula un regard en coin.

« ...mais vu qu'il ne s'agit pas d'un ordre direct, ils peuvent se mettre le doigt dans l'œil jusqu'au coude. Pour l'instant, je vais te montrer un peu les chemins que tu devras emprunter en patrouille pour les deux prochains jours. Après je t'intégrerais aux tâches du groupe. »

Sans s'arrêter de marcher, il jeta un œil à son chien : Growl était tout content de faire partie de la promenade, il gambadait joyeusement, curieux du moindre détail, restant tout de même à une distance respectable de son maître. L'animal n'était absolument pas courageux, se cachant derrière n'importe qui à la vue du moindre monstre. Tous ces trucs allaient bien au delà de son entendement, et même ses gènes de fières races canines n'y pouvaient rien.

« Sinon à part ça, tu t'es déjà battue d'une manière ou d'une autre ? T'as de l'expérience dans le maniement d'un type d'arme ? Ou bien tu préfères te transformer pour te battre ? Il faut que j'en sache le plus possible afin que le groupe fonctionne au mieux de ses capacités, car se jeter en solo dans la gueule du loup, c'est rarement la meilleure stratégie... »

Pourtant c'en était une qu'il affectionnait particulièrement, mais il valait mieux essayer de montrer l'exemple le plus longtemps possible. Erik avait appris à utiliser ses pouvoirs pour se mouvoir plus facilement, pour amortir les impacts ou pour causer d'importantes blessures, mais même avec tout cela, c'était dangereux de n'avoir aucun soutien allié, et avec sa magie qui pouvait devenir instable, il ne comptait généralement pas sur un assaut frontal pour les batailles qui devaient durer un peu plus longtemps.

Bref, peut-être que cette Elenna allait s'avérer être un bon élément, il l'espérait en tout cas. La Défense avait besoin de meilleurs éléments, car personne n'était à l'abri d'une invasion de monstres comme celle qu'avait essuyé la cité cinquante ans auparavant.

Général
Détails
HRP
avatar
Administrateur
 


Re: [PV] " Le changement est toujours agréable. "

Message par Elenna Keegan le Dim 4 Sep 2016 - 23:03

Depuis que j’étais arrivée ici, j’avais l’impression de revivre. Ma vie d’avant me semblait pourrie, totalement nulle à chier, parfaitement vomissable. Bref, ce n’est pas très français mais vous aurez compris à quel point je pouvais détester ce que ma vie était devenue avec les années, les aventures, les évènements, mon père mort, ma mère alcoolique et tout ce qui pouvait accompagner ma petite histoire. Il y avait un nombre incalculable de fois où j’avais eu envie de tout quitter, de fuir mon quotidien et de pouvoir avoir l’impression de nouveau d’exister et de respirer sans avoir des chaînes autour du cou. Ce transfert ici, c’était ma résurrection. Je redémarrai une nouvelle vie, comme si rien de tout ce qui avait pu se passer avant n’avait existé. Elenna Keegan n’était plus, Furry était née.

Ça en jette non comme présentation ? Ouais, j’étais assez fière de moi. Dans ma tête, je me tenais fièrement et rejetais ma tignasse en arrière en me la pétant. En vrai, j’attendais juste une réponse de mon nouveau patron, les mains dans les poches, ne bougeant pas face à son regard inquisiteur. Je sentais les yeux, ou plutôt l’œil me détaillait de haut en bas. Il était borgne ou… ? Peut-être voyait-il toujours malgré sa pupille voilée. Je passais ma langue sur mes dents comme l’aurait fait un chat après avoir grignoté un rat des souterrains… Y’avait des rats ici au moins ? Je n’en avais jamais vu, mais peut-être, non ? Je me rendais compte avec le temps que je commençais à prendre les réflexes de mes animaux favoris. Bientôt je me gratterais le derrière de l’oreille avec le pied, sexy non ?

Bref, mon nouveau papa hocha la tête, me faisant un signe de tête. Ça voulait dire quoi ? Que j’avais passé mon test ? Que je devais le suivre ? Allons-y ! Sac à dos, sac à dos…

" Tu vas habiter avec moi, dans un bâtiment réaffecté il y a quelques temps. Il reste encore quelques places, le Conseil veut sans doute que je serve également de baby-sitter... "

Il venait de tourner sa tête vers moi alors que j’affichais une jolie grimace. Le Conseil me voyait-il comme une enfant capricieuse ? C’était peut-être le cas mais merde, j’étais majeure et vaccinée, en plus j’ai toutes mes dents.

" ...mais vu qu'il ne s'agit pas d'un ordre direct, ils peuvent se mettre le doigt dans l'œil jusqu'au coude. Pour l'instant, je vais te montrer un peu les chemins que tu devras emprunter en patrouille pour les deux prochains jours. Après je t'intégrerais aux tâches du groupe. "

J’esquissais un sourire, il avait du caractère de petit vieux, j’aimais bien. N’allez pas croire que c’était lui que j’affectionne, on en est pas encore là, calmons-nous. Son petit cabot nous suivait partout, remuant la queue et sautillant comme un cabri. Parfois il me coulait un regard suspicieux, comme s’il réfléchissait encore à ma nature. Humaine ou chienne ? Je continuais de suivre de près mon sergent, écoutant son blabla intensif et regardant autour comme pour voir si je connaissais quelqu’un. A vrai dire, j’avais très peu d’amis ici, juste quelques connaissances. Incompréhensible, qui ne souhaiterait pas être pote avec une telle nana ?

" Sinon à part ça, tu t'es déjà battue d'une manière ou d'une autre ? T'as de l'expérience dans le maniement d'un type d'arme ? Ou bien tu préfères te transformer pour te battre ? Il faut que j'en sache le plus possible afin que le groupe fonctionne au mieux de ses capacités, car se jeter en solo dans la gueule du loup, c'est rarement la meilleure stratégie... "

" Mon père m’a appris quelques arts martiaux et à tirer au flingue mais je préfère les armes blanches. Je sortais mon couteau glissé dans ma ceinture et le faisait tournoyer entre mes doigts. J’ai continué de m’entraîner seule à sa mort quand j’avais un peu de temps pour moi. Ici, la seule fois où j’ai eu affaire à l’une de ses bêtes j’ai pris une forme animale pour me défendre. Les deux me vont et je doute qu’une lame soit la meilleure façon de rester en vie ici, non ? "

J’avais soif d’apprendre, de comprendre un peu plus le monde qui nous entourait, de connaître les créatures qui en voulaient à notre vie, qui la mettaient en danger chaque jour. Je rêvais de venger celui que j’avais considéré comme un frère depuis mon arrivée. J’espérais être convaincante, il le fallait, pour moi, pour ma survie, pour celle de la cité, pour Ashton.

" Depuis mon arrivée j’ai eu le droit à quelques entraînements aussi. Un ami faisait partie de la Défense et voulait absolument que je sache me défendre un minimum, il a été surpris lors de notre premier duel... "

Je passais ma main dans ma tignasse rousse, repensant à ses moments partagés qui m’avaient toujours plus. Pourquoi m’avait-on attribué à un autre secteur à mon arrivée, moi qui étais persuadée que j’étais faite pour l’action, le sang, la sueur, tout ça quoi.

" J’ai plusieurs questions si tu me le permets. Quelles sont les différentes tâches auxquelles sont assignés les membres de notre secteur ? J’en connais certaines mais pas toutes je pense. Et je peux savoir ce que tu sais faire toi ? Ou c’est secret défense ? "

J’étais contente de mon jeu de mot et me penchais rapidement pour essayer d’attraper la queue du chien qui sursautait avant de repartir de plus bel dans ses petits sauts.
[/color]


Général
Détails
HRP
avatar
Administratrice
 


Re: [PV] " Le changement est toujours agréable. "

Message par Erik Vargas le Jeu 8 Sep 2016 - 0:28

- Mon père m’a appris quelques arts martiaux et à tirer au flingue mais je préfère les armes blanches. J’ai continué de m’entraîner seule à sa mort quand j’avais un peu de temps pour moi. Ici, la seule fois où j’ai eu affaire à l’une de ses bêtes j’ai pris une forme animale pour me défendre. Les deux me vont et je doute qu’une lame soit la meilleure façon de rester en vie ici, non ?

Il haussa légèrement les épaules. Ce n'était pas vraiment la meilleure des armes pour se défendre face à toutes les créatures qui s'attaquaient à la cité, surtout pour elle : son pouvoir de se transformer en animaux la privait de la possibilité de pouvoir bien manier la lame... Lui aussi avait un couteau de combat, il savait néanmoins mieux adapter ses compétences pour s'en servir. Bon après, la plupart du temps, vu les trucs qui s'en prenaient à la cité, un couteau ne servait pas vraiment.

- Depuis mon arrivée j’ai eu le droit à quelques entraînements aussi. Un ami faisait partie de la Défense et voulait absolument que je sache me défendre un minimum, il a été surpris lors de notre premier duel...

Ralentissant le pas pour marcher à côté d'elle, il hocha lentement la tête.

« Ashton, c'est ça ? Je ne le connaissais pas, j'ai juste eu des retours concernant son décès et votre relation. Ça explique ton comportement. Sans pour autant l'excuser, mais l'on ne va pas s'étendre sur le sujet, je ne suis là que pour t'aider à redémarrer convenablement... Et ne pas finir en charpie entre les crocs de la première créature venue, aussi... »

Déjà parce qu'ils avaient d'autres chats à fouetter, et aussi parce qu'en général, insister sur le sujet d'une personne chère décédée, en général, ça n'aidait pas. Lui-même avait fait son deuil concernant Grant, mais il était vachement soulagé par le fait qu'au moins, personne ne le connaissait pour venir le noyer sous les condoléances.

- J’ai plusieurs questions si tu me le permets. Quelles sont les différentes tâches auxquelles sont assignés les membres de notre secteur ? J’en connais certaines mais pas toutes je pense. Et je peux savoir ce que tu sais faire toi ? Ou c’est secret défense ?

Observant Growl remuer dans tous les sens, renifler un peu partout, prendre peur pour un rien, l'ex-militaire s'accorda quelques instant pour réfléchir avant de répondre :

« Globalement, de la surveillance, beaucoup de surveillance. Sur les remparts, près de la Porte. Patrouiller dans la cité, parce que les monstres arrivent à s'infiltrer, ou apparaissent comme par magie... enfin, probablement par magie, au sens propre du terme vu que ceci est à prendre en compte par rapport à notre vie d'avant. »

Le canidé se roula au sol, les quatre fers en l'air, totalement ahuri, débile et heureux. Presque aussitôt, il se releva, se compliquant la tâche par sa hâte excessive, entreprit d'aller marquer "son territoire" contre le coin d'un bâtiment et reprit ses explorations des premiers centimètres de chaque ruelle (non, parce qu'aller plus loin, ça faisait trop peur).

« ...il y a aussi les expéditions, le conseil nous envoie parfois à l'extérieur pour aller chercher ce minerai spécial qui semble être vraiment utile, mais ça vaut pas souvent le coup. J'ai participé à deux sorties... J'ai frôlé la mort à chaque fois. »

Souriant en coin il ajouta :

« Et si tu veux savoir... Mes pouvoirs ne sont pas top-secrets, c'est pas toujours évident à expliquer, moi j'appelle ça de l'altération de la physique, parce que je peux faire un doigt aux lois de la physique. Regarde... Growl ! Aux pieds. »

Déboulant d'une ruelle, le chien arriva à toute vitesse, la langue pendante, au comble du bonheur d'avoir entendu la voix de son maître l'appeler. Dès que l'animal fut visible, Erik généra une petite sphère d'énergie bleuâtre et l'envoya sur le quadrupède. Au contact, l'énergie se propagea sur tout son corps et enveloppa l'animal. Bien qu'il continuait de courir, il s'éleva dans les airs, ne comprenant tout d'abord pas pourquoi la distance avec son maître avait cessé de décroître.

« Je peux annuler la gravité, l'amplifier, mettre mes cibles en inertie, comme disent les scientifiques. Mais je peux aussi m'en servir pour attaquer directement, mon énergie est instable et peut causer pas mal de dégâts, je saisis pas encore tout ce dont je suis capable... Faudrait que j'aille encore mettre la main sur un des membres de la Recherche qui en sait suffisamment sur la physique pour m'aider à développer de nouvelles utilisations de mon pouvoir. Les sciences, c'était pas vraiment mon domaine de prédilection, avant d'arriver ici. »

Le sergent avait rapproché Growl, qui ne comprenait toujours pas pourquoi il flottait à un mètre du sol, ni pourquoi il n'avait plus contrôle, et que ses pattes partaient sur la droite sans pour autant qu'il ne tombe au sol... Sauf que subitement, l'animal se mit à couiner, paniqué, effrayé et bien décidé à fuir... Sauf qu'il ne le pouvait pas.

« Eh, du calme, même si t'es toujours aussi ahuri quand je te fais ça, t'as jamais... »

Aussitôt que l'animal fut libéré de l'emprise de l'énergie bleue et posa les pattes au sol, il fonça au pas de course pour venir se blottir derrière les jambes de son maître.

« Elenna... Je comptais te faire passer un test un de ces jours, mais on va avancer ça à... disons, maintenant. »

Maintenant qu'il n'y avait plus de cabot entouré d'énergie magique en plein milieu du champ de vision des deux membres de la Défense, il était évident que ces silhouettes vaguement canines qui grognaient à l'ombre de la ruelle sur leur gauche n'étaient PAS des chiens.

Au vu de ces yeux bleus perçants et ces mâchoires promettant des trucs pas très cool, il s'agissait visiblement d'hexargus... Après, impossible de savoir combien de ces horreurs allaient débouler de la ruelle.

Général
Détails
HRP
avatar
Administrateur
 


Re: [PV] " Le changement est toujours agréable. "

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé
Général
Détails
HRP
 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum