Cori (Sanwa Cori Orwell )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cori (Sanwa Cori Orwell )

Message par Sanwa Cori Orwell le Mer 6 Juil 2016 - 23:27

Sanwa Cori Orwell




Sanwa Cori Orwell
21 ans • franco-nippon • Santé
__________________________________________________________


Le gars que tu sais pas trop s'il va se casser la figure ou ramener ton chat à la vie par accident
  "Ho, un burgerianus phrénoglottique!"   


Il était une fois un prince aux cheveux éclatants et aux dents immaculés qui brillait d'allure et d'assurance. C'était pas toi. Il était une fois un grand professeur éloquent et assuré… On a compris. On pourrait te décrire avec que des négations. T'es pas beau, charismatique, ni grand, ni t'as le pas assuré de ceux qui savent où ils vont. Un peu décharné, que t'es, avec tes côtes saillantes et tes membres qu'en finissent pas d'être longs. T'es pas si grand que ça du reste, tu te souviens pas vraiment, mais la dernière fois, tu devais pas dépasser le mètre soixante-dix de beaucoup. C'est pas que tu manges pas, c'est juste comme ça. T'as toujours été au bord, de toute façon, sur la pointe des pieds, le nez plongé dans le vide, fasciné par l'abîme; toujours été à la limite de tout. T'es tout pâle aussi, rose et clair quoiqu'en disent les cuisant soleils de ces lointaines contrées. C'est pas que tu sors pas, c'est juste… Vous avez saisi. Quand tu es arrivé, au terme d'une nuit longue et visiblement agitée, t'étais nu, suant, rouge, décoiffé, t'étais pâle et malade, entortillé dans tes draps… Et tes cheveux étaient tout blanchis. T'as les cheveux gris et doux, qui s'agitent au gré des éléments, et dont certaines mèches taquinent parfois la nuque tandis que les plus courtes se dressent fièrement vers le ciel, attirées par le soleil comme les coquelicots. Des grands yeux bruns, riches et sombres, cernés, dont la pupille large mange parfois l'entièreté quand il fait sombre. Ta démarche est discrète, bancale, et t'es maladroit -heureusement pour chacune de tes presque-victimes, jamais quand tu soignes. Tu sais facilement disparaître et te faire oublier. T'as une paire de vieilles lunettes tordues et solidement rafistolées, mais tu ne la portes que pour lire et travailler: obligé, on est pas dans une de ces vieilles séries télé -que t'as oubliées tellement t'as l'impression que ça fait longtemps, longtemps qu'elles ont disparues de la réalité- mais la réalité et t'as pas trop envie de confondre l'intestin et l'œil d'un patient infortuné. T'as de belles mains aussi, un petit gaucher aux doigts longs, inquisiteurs mais jamais brutaux; t'as les jointures, les phalanges abîmées et rouges et les paumes rainurées mais le toucher délicat, que tu donnes rarement, mais que tu ne forces jamais. Elle disparaissent là où le poignet débute, emmitouflé dans les invraisemblables pulls épais dont tu t'affubles quelle que soit la température, aussi confortables que saugrenus et dont l'élégance se calcule au nombre de pièces de tissus divers cousues ensemble.




Un pissenlit dans une bouilloire
Et parfois tu vis par accident. Forcément ça fait un peu peur



Discret, la voix posée mais basse, tu ne parles jamais fort. Ça  te gêne; ça te fatigue; ça t'ennuie; ça te trouble et te perturbe d'être au centre de l'attention et tu préfères l'éviter à tout prix. Ta démarche est à la mesure de ta personnalité, branlante, hésitante. Tu préfères réfléchir avant d'agir, c'est le moins qu'on puisse dire: tu oublies même bien souvent la dernière partie. Malgré toute cette intériorité, tu manques de discernement, tu fais des erreurs de jugement monumentales. T'as pas la jugeote et parfois on dirait presque que tu viens d'une autre planète. Quand tu lis, quand tu t'occupes de ton jardin, il est fréquent que ton esprit s'en aille loin, perdu dans d'autres dimension profondément enfouies dans ta tête et la tête dans les étoiles. Ouais, ce jardin, faudrait qu'on cause quand même. Qu'est-ce qui t'as pris? Ces fleurs, ces plantes, tous ces machins bizarroïdes qui s'enroulent les uns aux autres jusqu'à l'intérieur de ta maison, c'est quoi? T'as vraiment de ces lubies, c'est pas possible. En vrai, c'est que t'es passionné par la vie. Chaque forme de vie, respirante, bruyante, suante, en mouvement- ça te fascine depuis toujours. Les humains par-dessus tout. Le mouvement d'un torse qui se soulève et retombe comme un souffle; le gravier dans la gorge avec lequel certaines voix s'éraillent; les yeux, les veines, la respiration. A défaut d'être un papillon social, tu t'occupes de tes plantes avec un soin curieux et infini. Le même soin que tu apportes, sans compter, à ceux qui ont besoin de toi. C'est toujours un peu dur de te causer, cependant, il faut dire les choses comme elles le sont. T'es changeant, parfois, t'arrêtes de répondre parce que ton attention a été attrapée par quelque chose d'autre, ou alors tu changes de sujet, abruptement. Même au milieu d'une phrase. Et puis, il y a cet air mélancolique qui prend ton visage et fixe ton regard dans un ailleurs passé que toi seul connais. Quand t'es avec quelqu'un qui te rappelle à la réalité, tu relève la tête brusquement, comme surpris et tu t'excuses. T'étais dans tes pensées que tu dis, rien de particulier. Et puis c'est vrai que tu préfères en général te taire et observer, que ça peut te donner l'air lunatique et un peu déplacé, perdu dans ton corps. C'est pas que tu t'intéresses pas aux gens, bien au contraire, simplement, tu ne le fais pas de la manière classique. C'est déroutant, oui, et parfois, ça éloigne les gens, d'autres fois il leur vient comme une intuition que tu n'étais pas comme ça avant, que ton transfert, ton assimilation à ce monde t'ont plus chamboulé que la plupart des arrivants. Mais tu es gentil, c'est gravé en toi, et tu souris beaucoup, aussi, de tellement de manières différentes. Parfois, quand tu es absorbé dans une activité que tu aimes, ou que tu t'entretiens d'un sujet qui te passionne avec une personne que tu apprécies, tu brilles, littéralement, tu t'allumes, comme si une flamme te dévorait de l'intérieur et illuminait tes yeux. Toi qui es si calme, à peine animé la plupart du temps, c'est comme si la Vie te prenait d'un coup, te secouait d'un coma paisible et vide. Et t'es beau quand tu t'enflammes.
Alors c'est vrai que de manière générale t'es un silencieux, que tu as du mal à causer dès que vous êtes plus de deux, que tu te dévoiles peu et que t'es au fond, un peu bizarre dans ta tête et cassé comme garçon, mais t'es un type bien et c'est tout.




Histoire
Am stram gram, trois ptits tours et puis s'en vont... Pouf!



Cori est arrivé tout mouillé et pâle un soir d'hiver il y a un peu moins d'un an et au départ, il a bien failli y rester pour de bon. Il lui fallut des semaines de coma qui laissa place à un sommeil agité pour qu'il se réveille finalement. Et il était si désorienté que le personnel de l'hôpital crut d'abord avoir affaire à un simple d'esprit. Son regard habité creusait un visage blême sur une tête dodelinante, comme juste posée sur le reste de son corps -dont l'état n'était au demeurant pas meilleur- et prête à se détacher au moindre choc. Il était si faible qu'on dut créer des dispositions spéciales afin de lui permettre de rester à l'hôpital de manière semi-permanente. Il y séjourna pendant près de six mois, jusqu'à ce que son état, à défaut de s'améliorer, se stabilise suffisamment pour qu'on soit sûr il ne risque plus de faire un malaise en pleine descente d'escaliers. Et puis, au bout d'un moment, l'endroit devenait un peu trop étriqué et le nombre de lits inférieur à la demande alors il fut gentiment poussé vers la sortie, transfert dans une habitation commune et au boulot, comme tout le monde! Pas que ça à faire, de dorloter un maladif plus ou moins stationnaire. Pour éviter de se changer en poussière sous l'impulsion de l'ennui et l'atmosphère morne et létale de l'établissement où l'on venait plus pour finir d'agoniser que vraiment se requinquer, il avait déjà commencé à se former dans le secteur de la Santé, ou du moins les menues tâches que ses mentors jugeaient sans danger de lui confier.  Et puis, c'est pratique d'habiter sur son lieu de travail qu'on on passe si vite de l'état de soigneur à celui de patient et vice-versa. Sans talent ni compétences particulières, Cori trouva tout naturel de continuer sur cette route après sa décharge de l'hôpital, une fois son statut parmi les vivants confirmé, ce qui n'allait pas forcément de soi. En effet, après sa sortie de l'hôpital, on attendit sans le formuler à voix haute de voir s'il survivrait au monde extérieur; à la surprise générale, il fit beaucoup mieux que survivre et son état de santé général s'améliora de manière significative dès qu'il fut dehors, après quelques premiers jours pénibles d'adaptation. On mit à moment à relier cet espèce de miracle aux premières manifestations extérieures de sa magie. Il eut lui-même besoin d'un temps pour comprendre ce qui lui arrivait, n'ayant jamais de son ancienne vie ressenti de connexion particulière à la nature ou aux énergies vitales. Il apprit petit à petit à apprivoiser ces sensations étranges et étrangères, aussi nouvelles que bouleversantes, à comprendre et accepter ce nouveau lien en partie fusionnel qui le lie désormais à son nouveau monde. S'il se laissa souvent submerger, parfois au point de devenir dangereux pour lui et les gens qui l'entourent, l'épreuve la plus dure et la plus urgente à surmonter fut d'accepter l'intrusion dans son être, sa propre chair, d'une force d'existence qui n'était pas la sienne, un étranger dans son corps, indépendant de son identité. Des émotions qui n'étaient pas les siennes, des sensations extérieures à ses sens. Il dut comprendre par la souffrance que si parfois il pouvait blesser, ce flux ne tentait pas de lui faire de mal et que pour ne pas disparaître sous ses assauts, il lui fallait tout simplement cesser de le repousser. Dès lors qu'il parvint à ne plus le considérer comme une puissance hostile, il accepta l'énergie comme une partie de lui. Au niveau physique, on pourrait décrire cette délivrance comme la cession d'une digue de barrage: la libération d'une pression immense, une masse d'éléments extérieurs puissants tentant par tout les moyens de faire de son corps un lieu de passage, une nouvelle artère pour la magie, l'élément vital principal du nouveau monde. Elle est partout, la magie, même si elle est naturellement moins abondante et féconde dans les lieux que l'homme tente si désespérément d'apprivoiser. Il semblerait que la nature, dans ce monde-ci, soit plus puissante que l'être humain, zannen! Ou tant mieux après tout, ça dépend du point du point de vue, une mauvaise langue appellerait ça le karma. Alors quand on imagine un tel titan tenter de forcer un passage dans la carcasse frêle d'un humain maigrelet… Evidemment, cette acceptation ne s'installa qu'accompagnée -au prix- d'un changement fondamental de son être. Sa vision du monde, sa personnalité subirent un chamboulement complet. Quand on le questionne à ce propos, il évoque avec un drôle de petit rire la reconstruction d'un monde après le passage d'une tornade géante. Il prétend ne se souvenir que très peu de ce qu'il nomme désormais son "ancienne vie", et il semble étrangement joyeux quand on lui demande s'il n'a pas l'impression d'avoir perdu quelque chose d'important dans le processus d'apprivoisement de sa nouvelle identité.
L'élément le plus flagrant témoignant de l'effet de sa magie nouvellement éveillée est son affinité troublante avec la nature. Citadin dans sa dernière vie, il n'a jamais vraiment éprouvé le besoin de changer d'air ou de chercher du regard le chêne rabougri perçant dans un carré de bitume. La campagne ne lui évoquait qu'une vaste étendue remplie de rien et de danger à perte de vue. Se lever le matin dans la poussière des transports en communs et se coucher le soir couvert d'une fine pellicule de pollution dans un univers de tons de bruns délavés fadasses lui allait très bien. Et puis il y avait aussi la fausse nuit grise et poisseuse du centre-ville, propice à éveiller le songe dans l'esprit embrumé par le sommeil. Si sa tendance à la contemplation, pour décrire gracieusement ses absences, n'a pas changé, Cori se retrouve en revanche maintenant incapable de se tenir éloigné des xénophytes et autres organismes naturels chargés de magie de la planète. Les deux lui sont inextricables et il assimile la force parcourant ce monde à sa sève, se déversant dans et par chaque organisme à des degrés divers. L'énergie naturelle l'attire irrésistiblement, il est au sommet de sa forme, son lui le plus concentré et le plus efficace lorsque le lien qui les unit permet au flux de circuler avec fluidité; dans son jardin -qui, vraiment, est plus une jungle drue laissée au bon vouloir de ses végétaux bizarroïdes vue de l'extérieur. Malgré sa silhouette douce de cigarette mouillée et son tempérament à peu près aussi combattif qu'une coquillette cuite, le secteur Défense ne l'a inexplicablement encore jamais recruté pour une mission à l'extérieur, ce qui l'a jusqu'à présent tenu à l'écart du cœur de l'énergie magique entourant la cité. Il ne sait donc pas à quoi s'attendre à l'extérieur, mais une perspective de sortie l'attire naturellement plus qu'elle ne l'effraie; les premiers blocages dus à l'incompréhension et au manque de confiance envers sa nouvelle forme passée, sa magie s'est développée extrêmement rapidement jusqu'à stagner dans un état plus stable, passif, en phase avec son hôte. Ça sera donc à ses compagnons de le raisonner gentiment quand sa prochaine lubie voudra l'emmener dehors.
En attendant Cori travaille beaucoup en relation avec les équipes de Recherche, celles-ci ne manquant ni de mauvaises herbes ni de petits cadavres et insectoïdes à examiner et classifier. Et quand une situation urgente ou un engorgement le retient à l'hôpital, vous le trouverez au premier étage, dans un coin au fond du couloir, dans un petit espace clairement pas fait à l'origine pour servir de bureau. Encombré de cartons, de livres empilés de façon précaire et de divers instruments médicaux, vous vous frayerez un chemin jusqu'au siège vacant de l'autre côté de la table étriquée sur laquelle il est vraisemblablement penché. Le temps qu'il remarque votre présence, vous aurez eu tout le loisir de remarquer qu'il a rempli son espace de travail de toutes sortes de végétaux autorisés -c'est-à-dire estimés plus ou moins inoffensifs par la Recherche. Il est aisé de constater que le garçon ne tient pas une place très importante en ce lieu et qu'il n'en a pas la moindre intention. Il apprécie pouvoir glisser le long des couloirs, inaperçu et invisible, comme un fantôme, ce pour quoi plus d'un transfert fraichement réveillé l'a confondu une fois passé le crépuscule. Il faut dire qu'avec sa démarche distraite et sa tête blanche d'emplumé il a tout de l'ectoplasme; et il en a également la conversation, prétendront les mauvaises langues.
Il n'est pas non plus l'interlocuteur idéal lorsque l'ambiance devient nostalgique -ou même du tout, mais ce n'est pas le sujet. De son passé, Cori vous dira qu'il en a progressivement oublié la majeure partie depuis son arrivée, tout est devenu flou et se mélange dans sa tête lorsqu'il tente de se souvenir d'un événement précis. Il a beaucoup changé et il pense que sa magie a une grande part de responsabilité dans la mue qu'il a subi -qu'elle a fait peau neuve et largué tout le chargement lourd par dessus bord, de force. Il vous parlera volontiers d'un ton léger de son père, Japonais de naissance, comment il a rencontré sa mère et tout quitté pour elle, il discourra gaiement des visites de son grand-père nippon, si rigide mais qui les rejoignait pourtant en avion une fois l'an… De ce qu'il arrive à évoquer, il semble avoir vécu une enfance heureuse et avoir grandi entouré et aimé, sans problème particulier ni drame familial. Il lui reste quelques anecdotes probablement reconstituées à partir de morceaux, et une ambiance générale de quiétude et de bonheur tranquille, flottant. Un puzzle recousu, des impressions fugitives, une mémoire qui n'est plus la sienne. Pourtant, il n'en parle pas avec mélancolie, la perte de sa vie avant le transfert semble ne pas représenter pour lui beaucoup plus que les vestiges lointains, étrangers d'une ville qui n'existe plus, abandonnée à la poussière…



Inventaire

- des lunettes, déjà vieilles avant le transfert, éternellement cassées et bricolées depuis
- une bague de métal sombre autour de ton index droit, sur sa main non dominante, qui sert à présent de communicateur pour une puce étonnamment placée au bout dudit index
- une chaise. Brûlée pour faire du feu le premier soir.



Pouvoir

Au départ, il y avait juste une conscience ténue des choses qui l'entouraient, comme une impression accrue de la réalité. Par la suite, Cori acquiert une perception de plus en plus aigue de flux d'énergies extérieures à ses cinq sens d'homme. C'est comme si un sixième sens s'était greffé à son être pour en faire un vecteur pour la magie qui l'entoure -une vision un peu simpliste, si vous lui demandez son avis. Elle l'attire, mais la réciproque est vraie aussi: il a tendance à canaliser les flux qui l'entourent, qui le prendront pour cible avant de continuer leur chemin. Autour de lui, les énergies sont plus fortes et certaines magies plus facile d'utilisation. Son influence à lui est plutôt faible, il ne capte bien que ce qui cherche à l'atteindre, ce qui est proche géographiquement ou quand le flux est plus fort. Autour de lui  la magie circule bien et à l'inverse, certaines personnes remarqueront que leur pouvoir se manifeste mieux -plus facilement, plus naturellement- en sa compagnie.
Au final, il se révèle en pratique extrêmement sensible aux énergies naturelles et magiques de la planète, autant dans le bon sens que dans ses aspects les plus pernicieux. Il se sent plus calme, apaisé lorsque la magie se déverse à flots autour de lui. Lorsqu'un événement négatif affecte son environnement, il se prendra l'impact destructeur de celui-ci de plein fouet. Si le monde est une pelote de terminaisons nerveuses et que les hommes marchent en équilibre à sa surface, Cori, lui, est directement relié à la masse agile et frissonnante, il est un petit brin d'énergie directement reliée à elle, dont le corps s'étend désormais au-delà de sa réalité physique. Si son nouvel état l'a pendant un temps plongé dans un chaos dangereux pour lui-même et pour les autres, il a depuis appris à lui faire confiance et la masse problématique dénouée, l'énergie s'est naturellement apaisée pour reprendre son cours fluide et calme et inexorable. Il est capable de sentir lorsqu'un flux s'affaiblit, que l'énergie devient de plus en plus tenue et lente jusqu'à finalement s'arrêter. La mort ("C'est un fil qui s'élague, qui s'amincit de plus en plus jusqu'à casser et à ce moment, il y a ce TAC sourd qui retentit"), la seule et unique instance où le flux subit une rupture. La seule exception qui, à l'instant infime où elle se produit, envoie une onde de choc, semblable à la vague résiduelle qui court l'océan en une dernière caresse pour se jeter sur les rochers et disparaître. Les restes épars du lien brisé s'évaporent, éparses, absorbés par le reste du flux, chaque vie irrémédiablement liée aux autres. Paisible, implacable et puissant.
Honnêtement, il ne sait pas trop quoi en faire pour l'instant et subit plus souvent les inconvénients de cette sensibilité que n'importe quoi d'autre. Lorsqu'il reste seul un peu trop longtemps, sans compagnie humaine pour lui rappeler qu'il est des leurs, il peut tomber dans une espèce de transe contemplative où il se mêle aux énergies qui le parcourent. Il est alors complètement vulnérable et sera probablement très désorienté quand on le ramènera à la réalité un peu trop brutalement. Parfois, il se réveille en sursaut plusieurs fois par nuit, secoué sans doute par une perturbation du flux primitifs au loin, quelque part; il se redresse le cœur battant, en alerte, les sens affutés comme un animal tiré de sa quiétude. Ces nuits se répètent souvent plusieurs fois d'affilée et reviennent par cycles irréguliers. Il ne sait pas de quoi il s'agit et cela n'arrive que de nuit -ou tout du moins, il ne le sent que la nuit, lorsque la plupart des hommes et des prédateurs sont plongés dans le sommeil et qu'autre chose veille
Etant directement connecté à la vie, Cori a cependant l'impression qu'il est capable de mieux communiquer avec les plantes qu'il utilise ("C'est comme quand on a besoin de l'aide de quelqu'un, je demande la permission, je toque avant d'entrer, je dis merci") pour soigner, d'en tirer leur plein potentiel. Il comprend et il sollicite, il coopère, et tout coule fluidement sous ses doigts jusqu'à l'application aux malades. Lesdits malades ne comprennent pas, mais ils sentent bien la différence, alors tant que ça marche, on évite de poser des questions. Et ça marche -enfin, jusqu'à un certain point. "Magique" ne signifie pas magique, on n'est pas dans Harry Potter, on ne soigne pas les entrailles qui se déversent par terre avec un peu de thym, aussi coopératif soit-il. Il préfère d'ailleurs appeler ça apaiser que soigner, ce qui n'est pas totalement dénué de sens quand on prend en compte la dégringolade de l'efficacité de ses soins en cas, par exemple, d'amputation plus ou moins violente et involontaire d'un bras.
Sa compréhension des flux implique également qu'il voit dans le présent immédiat des choses que sa conscience humaine ne perçoit pas. Il attrape surtout les perturbations, les petits trous, les nœuds, toutes ces choses qui indiquent une altération de l'état naturel: chez l'homme, c'est en général signe d'agitation de l'esprit, d'un dérèglement psychique, mais de là à déterminer exactement ce qui provoque ce désarroi chez la personne… Cori n'est pas de ceux qui iront fouiner dans ce qui ne lui est pas ouvert.




Anari
"la poussière d'étoile, ça pique les yeux"
_________________________


As-tu déjà fait du RP ? Si oui, sur quel support ?


   Ouaip! D'autres forums, et un groupe de fous géniaux (<3)

Souhaites-tu avoir un(e) "instructeur(trice)" afin de te guider ?


   ça ira, merci!

Tes passions et passe-temps :


   Bouquiner. Ecrire, parfois. Internet, le mystérieux, les jeux vidéos, la BD. Le steampunk, les animes et les mangas. La fantasy, la science-fiction.

Comment es-tu arrivé(e) là ?


   Mes souvenirs sont brouillée. Ma mémoire, je crois que... Non non non arrête Ash-ARghl!



Dernière édition par Sanwa Cori Orwell le Mer 30 Aoû 2017 - 1:20, édité 8 fois
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Cori (Sanwa Cori Orwell )

Message par Neel le Dim 10 Juil 2016 - 12:39

Yeaaah un copain de rédaction à la deuxième personne ! Lick

Je te souhaite de nouveau bienvenue par ici et bon courage pour finir ta fiche ^^

Tout ça est très agréable à lire en tout cas, je sens que je vais te stalker une fois que tu seras lancé en rp héhé.
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Cori (Sanwa Cori Orwell )

Message par Erik Vargas le Dim 10 Juil 2016 - 17:07

Bien le bonjour, et bienvenue !

Cela fait bien plaisir de voir ta fiche ! C'est moi qui vais m'occuper de ta validation lorsque tout sera terminé.

Tout d'abord, c'est super que tu te sois approprié la fiche en y mettant des titres-citations qui représentent ton personnage. L'absence des titres initiaux rend la fiche un peu moins lisible, mais bon, on sait que c'est Physique & Apparence, suivi de Caractère & Morale, donc tant que tu ne mélanges pas les paragraphes, tu peux faire un peu comme tu veux.

Après, lorsque tu seras validé (ou avant, niark), tu pourras aller dans les "Zones Personnelles" afin de te faire ton propre sujet, avec une fiche de présentation bien comme tu veux, un journal, des listes, etc...etc... Sans aucune contrainte de mise en page, donc ne te prends pas trop la tête ici !

Comme tu l'as peut-être lu dans la fiche compendium "Puce, Communicateur, Réseau", la puce est généralement placée dans le poignet, entre les veines, durant la période de coma. C'est un endroit stratégique pour éviter que les transférés se l’arrachent, volontairement ou accidentellement.

Au passage, j'ai également modifié la fiche en question dans le Compendium, j'ai noté "généralement" en ayant en tête qu'il s'agissait de "toujours sauf contre-indication médicale" (ou genre... si la personne n'a pas de poignet, car amputée des deux bras xD), donc je m'excuse à l'avance de ne pas avoir été assez clair sur ce passage.

J'aimerais donc savoir ce que tu avais en tête concernant la puce a implantée dans l'index de ton personnage ? Sachant que cette localisation la rend plus vulnérable, les mains étant une zone où l'on se blesse facilement.

Enfin, pourras-tu détailler un peu plus les pouvoirs de ton personnage ? Je n'ai pas très bien compris leur nature : Sanwa est-il doué d'une perception spéciale qui lui permet de détecter la magie, ou bien ta description actuelle indique qu'il ne connaît pas trop ses pouvoirs et "ressent des trucs" au fur et à mesure qu'ils arrivent ?

Cette partie de la fiche est une description HRP qui permet de mettre les bases et la progression des pouvoirs magiques de ton  personnage, qu'il les ai découverts ou non. Tu peux détailler par exemple ce qu'il sera capable de faire au début, puis avec un peu de maîtrise, puis avec davantage d'entraînement, etc... Il est également intéressant d'indiquer les limites et inconvénients de ses pouvoirs (ça fatigue ? ça puise dans l'énergie vitale ? ça peut provoquer une combustion spontanée ? ça invoque un million de cadavres de coccinelles ?...), afin d'apporter un peu d'équilibre au tout.

Eh bien, que de mots et un gros pavé, si tu ne comprends pas quoi que ce soit, n'hésite pas à me poser des questions, je suis là pour ça !

Aller, j'attends ta réponse avec impatience !

PS : J'ai aussi réduit la taille de ton image (en gardant les proportions pour pas que ce soit tout moche) afin qu'elle ne déborde pas de la fiche. Si cela te pose un soucis, je peux très bien remettre comme avant, ce n'est qu'un petit détail.
Général
Détails
HRP
avatar
Administrateur
 


Re: Cori (Sanwa Cori Orwell )

Message par Charleen Imbach le Dim 10 Juil 2016 - 20:01

Salut Sanwa !

J'ai beaucoup aimé lire ces premières descriptions. Tu écris bien, c'est fluide et ça donne envie de rencontrer ton personnage.
J'attends donc avec impatience que tu nous racontes son histoire Smile

Bird
Général
Détails
HRP
avatar
Administratrice
 


Re: Cori (Sanwa Cori Orwell )

Message par Sanwa Cori Orwell le Mer 13 Juil 2016 - 16:28

Salut, tous, merci pour vos commentaires! Lick sur la fesse gauche.

Je vais de ce pas rendre la section pouvoir plus claire. J'avais dans l'idée en fait, que depuis les trois ans qu'il était arrivé ici, Cori n'avait pas encore réellement découvert son pouvoir et n'en avait eu que de vagues impressions. Je sais déjà de quoi il s'agirait, mais par souci de réalisme, est-ce que je pourrais laisser cette section dans le vague? du moins jusqu'à ce qu'il "rencontre" son pouvoir avec plus de brutalité et de clarté, si tant est qu'un événement lui ne donne l'occasion^^

Merci pour l'image, j'avais du mal haha

Pour ce qui est de la puce, j'avais effectivement compris dans le sens "toujours sauf contre-indication médicale", et il y a bel est bien une justification RP dans cette position inhabituelle^^ Seulement, étant RP, seul mon personnage et éventuellement l'infirmier/ère chargé/e de son réveil sont actuellement au courant... 8) Ma parole suffira-t-elle pour garantir que le choix de la position de la puce a été effectué de manière logique?

Bon, je m'y remets! Hâte de vous rejoindre, bande de gens.
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Cori (Sanwa Cori Orwell )

Message par Erik Vargas le Mer 13 Juil 2016 - 18:48

Hellow !

Tu peux garder le secret pour les autres membres vis à vis de ton pouvoir et de cette puce étrangement placée (ET-Téléphone-Maison ?), néanmoins, il est important que je puisse connaître les détails pour effectuer la validation.

Je vais devoir te demander de m'envoyer tous les détails par MP afin de vérifier que tout est bon.

À part ça, eh bien j'attends avec impatience de voir l'histoire de ton personnage ^^.

À peluche ! Jump
Général
Détails
HRP
avatar
Administrateur
 


Re: Cori (Sanwa Cori Orwell )

Message par Elenna Keegan le Jeu 14 Juil 2016 - 1:19

Plop ♪

J'étais venue lire en me disant : un pitit nouveau qui a commenté ma fiche alors je vais aller faire pareil et je dois dire que j'étais été très étonnée, positivement bien entendu.

Il faut que je t'avoue un truc Sanwa et j'ai par avance honte de ce que je vais dire. Je ne supporte pas de lire des textes à la seconde personne du singulier, je trouve ça trop "à la mode". Pour moi, c'est un style que beaucoup de personnes n'ont jamais utilisé mais le font maintenant parce que tout le monde le fait. Mais là... Comme je disais à Erik y'a quelques secondes :  je me suis mise à lire ta fiche et à apprécier ta plume, ton style, c'est seulement quand je suis arrivée à la fin que je me suis dis : Bah merde alors, il a écrit à la seconde personne non ?

Je ne m'en étais même pas rendue compte. Tu l'écris à merveille et cela correspond hyper bien à ta patte personnelle et ton personnage. Continues s'il te plait, tu dois être le seul que je vais accepter de lire en mode "tu" !

Superbe fiche, personnage attachant, il me tarde de lire la suite.Love

Bon courage,
Elen ♪

Edit : Oups j'ai failli oublier : Bienvenue chez les fous !
Général
Détails
HRP
avatar
Administratrice
 


Re: Cori (Sanwa Cori Orwell )

Message par Neel le Jeu 21 Juil 2016 - 12:31

Niaaah trop de suspense !

J'espère qu'Erik ne t'as pas trop fait peur avec ses pavés Angel (si c'est le cas, sache qu'il m'a moi même longtemps terrorisé mais tu verras, on s'y fait !) (kisskiss Ririk Heart)

En vrai je sens déjà du potentiel de liens cools entre nos deux persos, en mode némésis héhé... Mais bref on en rediscute bientôt !

Courage avec cette fiche ! Love
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Cori (Sanwa Cori Orwell )

Message par Patty le Dim 31 Juil 2016 - 18:30

Wesheuh,

je te souhaite la bienvenue, même si on t'a fait fuir. Sad

Pardonne-noous s'il te plait si on t'as fait peur, t'as un personnage trop coool en vrai.

(Je précise que ce message est strictement personnel. Les autres sont beaucoup moins psychopathes que ça. xD)

Des poutous !
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Cori (Sanwa Cori Orwell )

Message par Sanwa Cori Orwell le Sam 24 Sep 2016 - 18:57

Je suis de retour, donnez-moi quelques jours enfermé dans ma cave à lire tout ce que j'ai loupé et j'arrive mes tubercules o/
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Cori (Sanwa Cori Orwell )

Message par Elenna Keegan le Sam 24 Sep 2016 - 19:03

Plop ♪

Wéwé, on s'dépêche, au boulot p'tit crabe !

Love


Général
Détails
HRP
avatar
Administratrice
 


Re: Cori (Sanwa Cori Orwell )

Message par Elenna Keegan le Mer 16 Aoû 2017 - 20:16

Fiche déverrouillée à la demande du membre ! Excited

Allé, on se remet au boulot Sanwa Lick


Général
Détails
HRP
avatar
Administratrice
 


Re: Cori (Sanwa Cori Orwell )

Message par Sanwa Cori Orwell le Mer 23 Aoû 2017 - 20:37

Voilà ♫

C'est un peu décousu et massif à lire, j'ai modifié quelques trucs dans la partie originale et compléter ce qu'il y avait à compléter. Dites moi s'il y a un truc qui manque ou quelque chose d'incohérent mais normalement, c'est enfin fini o/
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Cori (Sanwa Cori Orwell )

Message par Elenna Keegan le Mer 23 Aoû 2017 - 23:20

Plop toi ♪

Enfin finie, wouhou ! Excited Au boulot pour moi maintenant. Erik n'étant plus actif, c'est moi qui vais me charger de ta fiche de présentation et j'aurai besoin de quelques éclaircissements (parce que oui, je comprends vite mais il faut m'expliquer longtemps)...

Pour commencer, je n'ai rien à redire sur le caractère de ton personnage et son physique, il me donne envie de lui faire des petits câlins de réconfort même s'il ne semble pas en avoir besoin.

Ensuite je me posais une question, pourquoi avoir choisi le secteur de la Santé ? Bien entendu, c'est ton choix mais en lisant ta fiche, je me suis demandée pourquoi ne pas avoir pris la Recherche, étant donné le lien que tu as avec tous ces flux et le secteur en lui-même ?

Pour la puce que tu as au bout du doigt, peut-être avais-tu fourni à Erik une explication mais elle ne nous a pas été transmise alors peux-tu m'envoyer ça en MP ?

Concernant ton pouvoir, j'ai eu du mal à comprendre plusieurs petites choses étant donné le côté mystérieux que tu donnes à celui-ci. De ce que j'ai suivi, il comprend/ressent/perçoit les flux magiques de cette planète. Comment le perçoit-il ? Comment comptes-tu le faire évoluer ? Ces flux sont-ils différents selon l'être qui le dégage (plante, animal, être humain, etc...) ? Comment comptes-tu faire évoluer ton pouvoir ? Quels seront les prochaines étapes et capacités de ton personnage ?
Oui ça fait quelques questions, désolée si je n'ai pas compris des choses déjà expliquées. Si tu comptes garder tout cela secret pour le moment, tu peux m'envoyer par Message Privé des petites explications ?

Je ne vois rien d'autre qui me perturbe pour le moment.
J'attends ta réponse avec impatience !

Elenna Lick


Général
Détails
HRP
avatar
Administratrice
 


Re: Cori (Sanwa Cori Orwell )

Message par Sanwa Cori Orwell le Jeu 24 Aoû 2017 - 1:06

Alors rien n'est vraiment secret, ça ne me dérange pas de te répondre ici. La puce c'est plus une histoire de cohérence (je voyais pas pourquoi je mettrais la raison sur la fiche) qu'autre chose, je te transmets de suite ce que j'avais envoyé à Eric.

La Santé lui a au départ été attribuée puisqu'il devait rester en permanence à l'hôpital au vu de la faiblesse de sa constitution pendant les premiers mois après son arrivée. C'est aussi une question de caractère, Cori apprécie pouvoir se rendre utile en soignant les autres et ça lui permet également de rester à proximité des plantes (vu qu'elles sont majoritairement utilisées, étant donné qu'il est quasi impossible de recréer notre système médical chimique) et donc des flux, ce qui lui donne une concentration et une compétence qu'il n'a pas vraiment dans la vie de tous les jours. C'est aussi logique puisque par sa connexion avec les flux, il se sent plus proche de la vie ce qui est très lié avec les soins, la guérison qui ont lieu à l'hôpital. Il pourrait en effet aller à la Recherche, mais quand je l'ai écrit, dans ma tête, la question ne s'est pas trop posée: il a commencé à la Santé et puisque ça lui convient, il ne voit pas l'intérêt de demander un changement. Ce qui me vient aussi comme raison, c'est qu'il n'est pas (plus) assez assidu et constant, rigoureux pour un travail de recherche et d'études -même si je me doute bien que les affectations sont nombreuses et ne se limitent pas à ce que je décris. Le travail nécessiterait sûrement qu'il se rende dehors, par exemple pour récupérer des échantillons ou effectuer des analyses sur place et ce n'est pas trop recommandé pour lui en ce moment à cause de sa magie.

Le pouvoir, justement, donc. Comme je le conçois, c'est en fait une partie de lui qui a changé, comme "fusionné" avec les flux. Il est capable de les percevoir et ces derniers "passent par lui" au lieu d'autour de lui. Il ne les voit pas avec ses yeux, c'est comme une espèce de sens supplémentaire qui s'est greffé à lui, c'est pour ça que j'utilise et j'utiliserai beaucoup le mot perception. C'est plus un changement interne de son corps et son esprit qu'un ajout de pouvoir séparé qu'il peut contrôler, c'est au contraire la magie qui interfère complètement sur sa mémoire, son essence et tout ce qui fait de lui "lui", qui le modifie en lui donnant ces capacités. Cette perception lui a amené une nouvelle compréhension du monde, d'où les changements intérieurs à sa personnalité. La seule vraie capacité actuelle qu'il en retire, c'est cette amélioration de ses compétences de soin du moment qu'il utilise des plantes, où tout autre organisme "vivant" (aka parcouru par le flux donc connecté à Cori, si j'arrive à me faire confiance). Avec cette compréhension vient en quelque sorte une meilleure coopération, il arrive à tirer le meilleur de ces organismes/plantes (sans excéder leurs capacités donc, la plante ne va pas se mettre à tirer des lasers si elle ne le fait pas à la base). Dans le futur (je n'ai pas d'exemple qui me vienne là tout de suite maintenant god help me), il découvrira peut-être d'autres applications pratiques, mais logiquement elles découleront toutes de cette connexion qu'il a avec le vivant, comme pour les soins, et ne se traduiront pas en des phénomènes extraordinaires puisque sa magie à lui, contrairement à celle, inépuisable, de la "source" de ce monde, est assez modeste. Donc pour visualiser, tu prends le noyau terrestre de magie de la planète (puissant+++) qui décide que Cori (puissance moyen-faible) est un terreau meuble pour y faire passer les flux, cette magie fait de lui une sorte d'artère et lui apporte donc l'avantage de cette perception et lui permet de s'en servir. Mais il ne peut pas s'en servir au-delà de ses propres capacités d'être humain plutôt limité.

Les flux d'après ce que j'ai compris représentent la vie, sont à la fois différents entre eux (race/règne/individuel/humeur...) et à la fois interconnectés, tirant tous leur source de la particularité de cette planète, mais là encore, ça serait difficile à décrire en quoi puisque ce n'est pas une question de couleur ou de taille ou un élément quantifiable pour les humains normaux/qui n'ont pas cette perception. Après je ne veux pas trop m'avancer sur l'univers, peut-être que ça a été écrit autrement à la création du forum? Mais je pensais spécifier que les flux des humains étaient plus faibles, étant donné qu'ils ne viennent pas de la planète mais sont une sorte d'intrusion.

Le pouvoir de Cori est assez faible, donc il ne perçoit que les "grandes différences", par exemple entre un humain et un Etoibal, ou un brin d'herbe. Dans l'idée, s'il y avait quelqu'un capable de maîtriser ce pouvoir à la perception, il reconnaîtrait le flux d'une personne en particulier, saurait qui elle est, où elle se trouve, ce qu'elle fait (par rapport à ce que son humeur dégage sur le flux), son état de santé... Je donne ces détails pour aider à la compréhension, je ne compte pas donner ce genre de capacité à Cori évidemment^^ Pour lui, ce n'est qu'une grossière ébauche, un ressenti: il pourrait par exemple ressentir grossièrement une émotion très forte de colère à proximité, sans vraiment pouvoir déterminer de qui elle provient ni ce qu'elle est exactement. Puisqu'il n'est pas très puissant lui-même, il est aussi possible qu'il puisse se faire bousculer par une énergie plus puissante, comme celles qui se trouvent en dehors de la cité: d'où les perturbations du sommeil que j'ai données comme aperçu des aspects négatifs de son pouvoir.

Navré d'avance pour la compréhension Didi en liberté  
C'est pas évident de faire clair, même si mon but n'était pas de garder le flou là-dessus c'est quelque chose de très large (même si faible) donc difficile à expliquer intelligiblement. Est-ce que les exemples donnés étaient assez compréhensibles, ou il faut vraiment prévoir une liste spécifique de ce qu'il pourra peut-être faire dans le futur?


EDIT:
omagad pavé. J'ai pas fait exprès, pardon pardon je suis apparemment incapable de concision. J'espère que c'est plus clair (?)
Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Cori (Sanwa Cori Orwell )

Message par Elenna Keegan le Jeu 24 Aoû 2017 - 1:47

Re ♪

*frotte ses petits yeux* Que de lecture ce soir...
Nous avons donc vu les derniers détails ensemble alors il ne me reste plus qu'à valider tout ça.

Au passage, une dernière petite question (promis après j'arrête) : ton avatar est-il un personnage connu et est-ce que tu connais l'artiste qui a dessiné ton image qu'il puisse être cité ?

Il suffit maintenant, ce sera donc le secteur de la Santé, comme demandé.




Sanwa est affecté au logement : le Bâtiment réaffecté, tu y trouveras des gens avec qui débuter ton aventure, j'en suis certaine.

Tadaaaaaaam :

Et maintenant ?

Désormais tu es validé-e, tu as accès à toutes les zones de RP. Si tu le souhaites, tu peux aller faire enregistrer la fonction de ton personnage au sein de son secteur dans le listing des fonctions.

À son réveil, ton personnage est pris en charge par un-e membre du secteur Santé qui lui explique un peu où il / elle est, ce qu'il s'est passé, vérifie son état de santé. Suivant celui-ci, ton personnage va rester pendant une période plus ou moins courte (en moyenne une semaine) à l'Hôpital pour récupérer des forces et s'adapter avant d'être lâché-e dehors. En outre il / elle aura des exercices et tests psychomoteurs et pourra bénéficier d'un accompagnement psychologique. Lorsqu'il / elle est jugé-e apte à sortir, un-e membre du secteur Santé viendra l'en informer, lui donner le nom du Secteur et le numéro de foyer auxquels il / elle est assigné-e et lui présenter son mentor, un-e membre du même Secteur qui l'initiera à son métier et la vie dans la Cité. Ce mentor peut être un-e autre joueu-r/se ou un PNJ.

Tu peux démarrer ton aventure par le RP de réveil de ton personnage, à l'hôpital de la cité, seul ou avec un autre joueur (dirige toi vers les Demandes de RP pour organiser cela). Pour rappel, les informations concernant le transfert se trouvent dans ce sujet.
Bien que cela soit une étape clef dans l'histoire de ton personnage tu n'es pas obligé-e de le faire, tu peux de te lancer directement dans d'autres RP.

Le mentor assigné à ton personnage en RP peut être un PNJ ou un autre joueur. Pour ça aussi, le sujet de Demandes de RP peut te servir à trouver quelqu'un de motivé. Évidemment, il faut que cette personne soit du même secteur que toi.

Enfin, pour bien démarrer et cerner davantage le nouvel environnement de ton personnage, il est vivement conseillé d'aller jeter un œil au sujet concernant la cité afin de savoir comment elle est faite, quels sont les détails de la société, ainsi qu'une brève chronologie à laquelle tout personnage peut facilement avoir accès.

Pour plus d'informations, n'hésites pas à jeter un coup d'œil au Compendium ou à poser des questions dans la Zone de communication.





Général
Détails
HRP
avatar
Administratrice
 


Re: Cori (Sanwa Cori Orwell )

Message par Charleen Imbach le Jeu 24 Aoû 2017 - 12:26

Coucou Sanwa Happy

Je suis fan de ton écriture, c'est beau. aww

ça fait plaisir de voir que tu as (enfin !) fini ta fiche. J'aime beaucoup ce que tu nous proposes, en particulier le pouvoir qui rend ton personnage tellement spécial. J'ai hâte de voir ce que ça va donner en RP Boogie
Général
Détails
HRP
avatar
Administratrice
 


Re: Cori (Sanwa Cori Orwell )

Message par Sanwa Cori Orwell le Jeu 24 Aoû 2017 - 15:28

Merci beaucoup, ça me fait plaisir d'arriver finalement parmi vous!
Général
Détails
HRP
avatar
 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum