Deliah Leucosie (Deliah Goncaldes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Deliah Leucosie (Deliah Goncaldes)

Message par Deliah Leucosie le Ven 20 Mai 2016 - 22:57

Deliah Leucosie (Deliah Goncaldes)




Deliah Goncaldes
Deliah Leucosie • 19 ans • Brésilienne • Défense
__________________________________________________________


Physique & Apparence

Difficile de savoir par où commencer quand rien de particulier ne vient attirer le regard. Il ne s'agit pas d'insinuer que Deliah possède un physique passe-partout, simplement elle n'est pas spécialement mémorable. Cela ne la gène pas, au contraire, c'est pour elle une qualité que de ne pas se faire remarquer par les personnes qu'elle croise. Ses vêtement, par exemple ont toute la banalité des habitants de la cité. Pas de bijoux, d'apparat, de couleurs trop voyantes ; il faut simplement être à l'aise, libre de ses mouvements. En règle générale, elle porte donc des habit amples et résistants, aux teintes ternes : marron, beige, noir, kaki ou gris... De même, elle ne se maquille jamais.

Si une chose toutefois n'est pas moyenne chez elle, c'est sa stature. Elle est grande pour une femme adulte - plus d'un mètre soixante-dix - et de musculature forte. Jeune, elle était plutôt malingre, cependant dès qu’elle mangea à sa faim elle gagna en épaisseur. Il ne s'agit pourtant pas de graisse, ses formes ne se retrouvent que dans ses épaules larges, ses bras, ses abdominaux, ses cuisses ainsi que ses mollets. Elle n'a certainement pas la morphologie en sablier qui fait rêver tant de femmes. Si elle n'avait sa poitrine généreuse - qui va de paire avec une stature épaisse - on aurait pu confondre son corps avec un porteur de chromosome Y.
Sa silhouette entraine naturellement une démarche assez lourde, et quelque peu voutée. Elle est très loin des idéaux du féminin qui voudraient la voire trottinante ou féline, toute en souplesse, douceur et autres paillettes. Il se dégage effectivement une puissance du moindre de ses pas, comme si ses jambe fournissaient un effort pour mener chacun à son terme.

Son visage, quand à lui, est plutôt banal et assez harmonieux malgré sa mâchoire carrée et son menton volontaire. Elle est mate de peau, du fait de ses origines brésilienne. Ses cheveux bruns presque noirs sont coiffés de manière pratique, en carré court. Le plus important étant de ne pas les avoir dans les yeux, elle les laissera détachés ou les nouera avec un bandeau épais. Ses yeux, quant à eux, sont gris tirant sur le bleu quand le temps s'y prête.

Deliah sourit peu, cependant il est rare qu'elle soit de mauvaise humeur. Son regard se perd bien souvent dans le vague mais elle reste attentive à ce qui l'entoure.

Caractère & Morale
Si nous devions écrire un roman sur la vie dans la Cité, Deliah n'en serait certainement pas l’héroïne. Elle ne possède ni la force mentale, ni la roublardise ou l’intelligence qui rend le personnage principal attachant au yeux du lecteur. Elle pourra pourtant y être présente, en tant qu'adjuvant, afin pour épauler le véritable héro et nullement embêtée par le fait de marcher dans l'ombre de celui-ci. Un docteur Watson derrière son Holmes, reconnaissant la supériorité de l'autre sans en être envieux.

En effet, Deliah ne se considère pas comme intelligente. Elle manque de beaucoup de connaissances, sur des sujets des plus évidents pour les personnes d'un autre hémisphère. Il faut dire qu'elle n'apprit à lire et à écrire que tardivement, et combat encore les lettres afin d'en tirer des mots.
Elle n'est cependant pas stupide ou irréfléchie, au contraire. Un forme de sagesse la caractérise, et plus particulièrement un instinct de survie pratique. Il ne lui faut que quelques instant pour comprendre une situation comme dangereuse, et guère plus pour s'en échapper avant que cela ne dégénère. Il serait donc faux de la croire emportée simplement dû à son manque d'éducation ou son corps plus enclin aux tâches physiques qu'aux travaux bureaucratiques.

Deliah est quelqu'un d'assez taciturne, qui ne parlera que si cela est nécessaire. Elle n'est pas très sûre d’elle quand il s'agit d'exposer son avis ou de proposer une idée. Il lui est déjà arrivé de dire des bêtises, et la seule façon d'éviter ce genre de gaffes est encore de ne rien dire. Elle écoutera les autres avec attention et pourra les solliciter si elle a besoin d'un avis extérieur. Vous l'aurez donc comprit, sous ses allures réservées Deliah est très sociale. Elle ne supporte que très mal la solitude, et pourra même être dépendante de ses amis. Malheureusement, il pourra lui arriver de se laisser berner, de part une candeur née d'une profonde confiance en l'espèce humaine.

Elle a également beaucoup d'empathie, et aime par dessus tout aider les autres. C'est pour elle un véritable accomplissement que d'être appréciée et d’avoir la confiance de quelqu’un, d'où une bonne volonté à toute épreuve.
Il faut ajouter, pour compléter le tableau, que la jeune femme est catholique. Il ne s'agit pas d'une confession dûe à un déclic, ou à une pratique assidue. Simplement, elle est née dans une famille croyante et son éducation ainsi que sa culture lui firent assimiler des valeurs, pour le meilleur ainsi que pour le pire. Sa générosité désintéressée découle sans doute de là, mais également ses difficultés à accepter son homosexualité.


Histoire
Sur terre, certaines populations sont favorisées. Naitre à un endroit ou à un autre, ce n'est qu'une question de chance, et pour le coup Deliah a passé la sienne. Née dans les favelas de Rio de Janeiro, de son vrai nom Deliah Goncaldes. Sa mère, de santé fragile, mourut quand elle n'était encore qu'un bébé. Quelque part, elle se pense responsable de ce décès ; l’accouchement ayant sans doute empiré les choses.
Jusqu'à ses six ans, elle fut élevée par son père seul. Il l'aimait sincèrement, et tenta de son mieux de lui apprendre des valeurs qui l'aideraient dans la vie. Elle ne se souvient guère de ses jeunes années, cependant à chaque fois qu'elle y repense, c'est avec bonheur.

A l'âge ou elle fut capable de s’occuper d'elle-même, on lui demanda de s’occuper des autres. En effet, son père trouva une nouvelle femme, qui, elle, avait également deux fils en bas âge. Deliah ne fut pas choquée ou brisée par cette recomposition de famille. Jamais elle ne porta à sa belle-mère autant d'affection qu'à son père, cependant leur entente resta cordiale.
Pendant que ses parent travaillaient, elle garda ses nouveaux petits frères. Puis, sa belle mère tomba enceinte un fois. Deux fois. Trois fois. Jamais Deliah n'eut de temps pour elle, aller à l'école était simplement impensable. A ses douze ans, son plus petit frère en avait quatre. Comprenant qu'elle devait apporter une nouvelle pierre à l'édifice familial, elle se mit à travailler de petits boulot. A coté de cela, elle commença à fréquenter d'autres jeunes, certains membres de gang de rue.
Deux ans passèrent entre menus larcins et ventes à la sauvette, et c'est alors que la belle mère de la jeune fille tomba une nouvelle fois enceinte.

Comprenant que sa famille allait encore avoir besoin d'elle, elle s'enfuit du domicile. Dans cet environnent, elle avait l'impression d'étouffer. Était-ce l'unique signification de sa vie, s'occuper de ses frères et sœurs jusqu'à avoir ses propres enfants ?

Elle rejoignit alors un groupe d'amis, intégrant au fur et à mesure un des gang du quartier. Elle participa à plusieurs coups, cependant son instinct de conservation la poussait à se tenir loin des affaires de drogues, meurtres ou prostitution.
Une jeune adolescente aurait fait une cible facile dans les rue du favelas ; elle dut donc apprendre à se défendre. Pour cela, elle intégra vite deux notions : savoir courir vite et faire parler ses poings, la première étant souvent plus utile que la seconde, peu importe les idées reçues.

A dix huit ans, elle avait frôlé la mort à plusieurs reprise, et portait couteau et stigmates. Elle s'était endurcie, sans perdre cependant sa bonne volonté qui s'arma toutefois d'une couche de méfiance.
Elle avait eu des histoires avec les garçons de son gang, mais aucune n'avait durée. Elle n'appréciait pas réellement leurs caresses, et la perspective de tomber enceinte l'horrifiait plus que tout au monde.

Son transfert eu lieu cette année là, alors qu'elle vivait une journée banale. Elle avait emporté avec elle ses armes et quelques regrets. Les premières furent confisquées, et les deuxièmes disparurent. Bizarrement, elle n'avait pas l'impression de laisser grand chose derrière elle. Dans la Cité, il y avait tout à accomplir, la balance sociale était finalement remise à zéro, notamment son nom de famille qui lui fut inventé pour l'occasion. Elle atterrit dans la Défense, d'abord par défaut, puis par véritable affinité. Jamais elle n'aurait pu intégrer les autres secteurs, dû à son manque d'éducation et surtout de délicatesse suite à la découverte de ses pouvoirs. A présent deux mois plus tard, elle trouve sa place en tant que soldat, ne rechignant jamais à la tâche et ayant élevé l'efficacité au rang d'art.

Elle noua de quelques liens avec les habitants, épaulant camarades d'armes comme membres d'autres secteurs. Deliah trouve ses marques petit à petit, s'adaptant finalement assez bien. Ce monde n'était finalement pas pire qu'un autre.


Inventaire
Ses habits lors du transfert, qu'elle jeta rapidement.
Quelques réal brésiliens qui ne trouvèrent pas plus d'utilité.
Un couteau et un automatique qui furent confisqués.


Pouvoir
Une partie de ses pouvoirs se manifestèrent rapidement après son transfert. En effet, son corps devint plus performant, ce qui fut à la fois une bénédiction et un fardeau. Force, endurance et précision furent les premières à se manifester. Après deux mois d'entrainement, elle put soulever cent cinquante kilos et courir des kilomètres sans se fatiguer. La précision, quant à elle, n'est pas à confondre avec "délicatesse" : elle peut certes viser une cible à plus de cinquante mètres de distance, mais réparer un émetteur est peine perdue, il finira broyer entre ses phalanges.

Cependant, ses aspect n'étaient que les plus spectaculaires, la partie émergée de l'iceberg. Avec le temps, d'autres capacités se manifesteront. Notamment, qui allaient de paire avec son endurance musculaire, de meilleures performances cardiaques et pulmonaires, qui elles étaient bien plus discrètes.

Ses sens, quant à eux, subiront de nombreux changement au fur et à mesure que le temps passera. Ils deviendront de moins en moins "primates", notamment son sens de toucher ainsi que ceux de la douleur et de la température. Littéralement, plus rien ne pourront lui faire ni chaud ni froid. Son autre sens qui diminuera sera celui du gout, seuls les plat extrêmement épicés pouvant faire réagir ses papilles.
Dans le même temps, les autres sens se seront développés. L'odorat, l'audition et l'équilibre deviendront extrêmement aiguisés. Elles seront devenues canine, entre ses capteurs d'odeurs et son ouïe sensible aux ultrasons.
Sa vision, elle, deviendra féline. Et non, cela ne signifie pas qu'elle pourra voir dans le noir complet comme en plein jour. Simplement, la captation de la lumière blanche deviendra plus aiguisée, au détriment de celle des couleurs avec un bonus hypermétropie. La modification de ses sens a commencé dès son transfert, cependant, ils ne sont pas suffisamment significatifs pour qu'elle ai pu les remarquer jusque là.

Le dernier aspect de son "corps amélioré" est son système de défense. Cependant, en plus de ne se développer que tardivement et de manière assez discrète, ils entraineront une fatigue significative dès qu'ils seront utilisés. Notamment l'élimination des toxines par les reins, qui lui permet surtout d'éliminer le moindre gramme d'alcool ou de médicament avant qu'il n'ai le temps de faire son effet.
Et l'autre aspect inutile de ses défenses aux pathogènes viendra de l'explosion de son système immunitaire innée. La moindre coupure infectée la foudroie de fièvre pendant une heure, puis, la maladie passée, elle pourra passer une journée à dormir. Elle cicatrisera également plus rapidement, ce qui peut sembler aussi fort que Wolverine, mais en réalité cela ne se remarque qu'à la cicatrisation des plaies bénignes. Une coupure profonde ou une amputation aura le même effet sur elle que sur n'importe quel humain...




Zaza
19 ans
_________________________


As-tu déjà fait du RP ? Si oui, sur quel support ?


   Yep, sur forum également

Souhaites-tu avoir un(e) "instructeur(trice)" afin de te guider ?


   Nop

Tes passions et passe-temps :


   Lire, écrire, dessiner...regarder des vidéos, plein de vidéos

Comment es-tu arrivé(e) là ?


   Par combustion spontanée

Général
Détails
HRP
avatar
 


Re: Deliah Leucosie (Deliah Goncaldes)

Message par Erik Vargas le Mar 7 Juin 2016 - 0:27

Bon, eh bien c'est moi qui vais te valider, alors !

J'aime beaucoup ton personnage, l'avatar (lewl) que tu as choisi lui va très bien. Je n'ai rien à redire, le pouvoir est intéressant, équilibré sur le plan "avantages/inconvénients".

Concernant ton affectation au sein de la cité, ton choix est fait, donc bienvenue dans le Secteur de la Défense !


Et même si je sais que tu n'en as pas vraiment besoin, tu n'échapperas pas au message automatique ! MWAHAHAHAHA !

Et maintenant ?

Dorénavant que tu es validé-e, tu as accès à toutes les zones de RP.

Ton personnage ayant une certaine ancienneté en tant que survivant, tu peux déjà jeter un œil à ce sujet afin de savoir comment la cité est organisée, quels sont les détails de la société, ainsi qu'une brève chronologie connue de tous. N'hésite pas à aller voir les Demandes de RP si tu as envie d'établir des liens avec d'autres personnages avec une certaine ancienneté dans la cité.

Ensuite, n'hésite pas à t'informer dans le Compendium sur certains sujets : ton personnage ayant déjà été transféré depuis un certain temps dans la cité, il peut avoir certaines connaissances... Mais attention, reste raisonnable, personne n'apprécie les monsieur ou madame je-sais-tout. Essaie de garder une certaine cohérence en fonction de l'activité de ton personnage et de ses centres d'intérêt.

Pour plus d'informations, n'hésites pas à poser des questions dans la Zone de communication.



...Pour te dédommager de cet affront, je t'offre un RP avec moi... c'est un cadeau, ça ne se refuse pas !
Général
Détails
HRP
avatar
Administrateur
 


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum